France Dimanche > Actualités > Marion Game : “J’ai quitté Jean-Claude au début de l’été !”

Actualités

Marion Game : “J’ai quitté Jean-Claude au début de l’été !”

Publié le 29 juillet 2016

L’an dernier à la même époque, Marion Game nous présentait son nouveau compagnon, bien loin de Raymond, son mari dans “Scènes de ménages”.  À nouveau � célibataire �, elle nous livre ses réflexions sur le couple.

Elle passe ses vacances en célibataire et fêtera son anniversaire, le 31 juillet, sans Jean-Claude ! Entre son chéri et son nouveau partenaire, Marion Game a choisi le second.

Car celle dont la popularité ne cesse de grandir grâce à son rôle d’Huguette, dans Scènes de ménages, sur M6, va bientôt se produire sur une scène de théâtre, donnant la réplique à Jean-Pierre Castaldi dans Aux frais de la princesse.

->Voir aussi - Marion Game : "Sans Virginie, je n'aurais jamais rencontré Jean-Claude"

France Dimanche (F.D.) : Bonjour Marion, comment allez-vous ?

Marion Game (M.G.) : Je viens de débarquer à Noirmoutier, avec Mathieu, mon fils cadet, pour me remettre de toutes mes émotions. J’ai tourné de nuit, au début du mois, un épisode de la série Camping paradis pour TF1, tout en continuant de jouer dans Scène de ménages. Je suis épuisée.

F.D. : Qu’est-ce qui vous a décidé à rompre avec Jean-Claude ?

M.G. : Nous sommes partis en vacances chacun de notre côté ! Je l’ai quitté au début de l’été car, maintenant, je ne pense plus qu’au couple que je forme avec Jean-Pierre Castaldi, mon partenaire dans la pièce Aux frais de la princesse, de Jean Franco.

->Voir aussi - Marion Game : "Je suis une vieille fraîche et accorte !"

F.D. : Vous passez donc votre été en célibataire. L’an dernier à la même époque, vous fêtiez votre anniversaire avec France Dimanche et sembliez très éprise de Jean-Claude.

M.G. : On n’a jamais vécu ensemble de toute façon. Jean-Claude habite à une heure de Paris, en Bourgogne : être ensemble ne veut pas dire vivre ensemble. Quand il venait chez moi, il avait sa propre chambre.

F.D. : Il a dû s’effondrer en apprenant que vous le quittiez pour Jean-Pierre Castaldi ?

M.G. : Jean-Claude n’est pas seul. Il a sa famille et ses amis. Quant à moi, avoir mon fils cadet à mes côtés durant ces vacances, et aussi mes petits-enfants réunis à Noirmoutier, c’est ça mon bonheur !

F.D. : La vie en couple, ce n’est pas votre truc ?

M.G. : J’ai été mariée quatre ans, avec le père de Virginie. Si vous n’êtes pas trop masochiste, le mariage est une expérience que vous ne vivrez qu’une seule fois [rires]. Depuis, je cours devant les hommes, malgré mon arthrose au genou, pour qu’ils ne me rattrapent pas ! Pour moi, partager son lit avec un autre est... (...)

Vous voulez en savoir plus ? Achetez la version numérique du magazine ! 0,99€ seulement

Cédric Potiron

À découvrir