France Dimanche > Actualités > Marthe Villalonga : Elle met les points sur les i !

Actualités

Marthe Villalonga : Elle met les points sur les i !

Publié le 2 février 2021

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

Marthe Villalonga n’a jamais eu d’enfants, point. Et lorsqu’un journaliste lui demande pourquoi, elle lui donne une petite leçon...

Marthe Villalonga n’a jamais eu la langue dans sa poche et c’est le moins que l’on puisse dire. L’actrice de 88 ans à l’impressionnante filmographie a toujours su manier les répliques cinglantes avec son accent de mère juive. Débordante d'énergie comme elle l'explique dans le parisien, elle est loin de prendre sa retraite puisqu’elle sera prochainement à l’affiche de MDR pour Maison De Retraite, un film dans lequel elle donne la réplique à Kev Adams, aux côtés de Gérard Depardieu, Daniel Prévost, Mylène Demongeot et Liliane Rovère. Mais si on la connait bien au cinéma, il en est tout autre pour sa vie privée. 


En effet, l’actrice protège farouchement son jardin secret. On ne sait pas grand-chose d'elle, tout au plus qu’elle a partagé sa vie avec un homme pendant de longues années sans pour autant vivre avec. Elle raconte: "Ça ne regarde personne. Je n'ai jamais mélangé. Je n'ai rien contre les journalistes. Mais je ne vous connais pas. C'est comme ça. Le boulot, c'est le boulot. Les choses personnelles, c'est de l'autre côté." 

Et lorsque le journaliste du Parisien se montre un peu trop curieux sur le fait qu’elle n’a jamais eu d’enfant, la réponse se fait brut de décoffrage : "On m'a souvent demandé pourquoi. Eh ben, ça ne s'est pas fait. Personne n'a besoin de savoir pourquoi je n'ai pas eu d'enfant. Si je n'ai pas voulu, ou au contraire. Ça regarde qui ?" Marthe Villalonga a le mérite d’être claire.  

Elle n’a jamais eu d’enfant mais c’est pourtant pour ses rôles de mère qu’on se souvient souvent de l’actrice. Elle a d’ailleurs rencontré le succès de cette manière, en incarnant la mère pied noir et ultra possessive de Guy Bedos dans les films d’Yves Robert : Un éléphant, ça trompe énormément (1976) et Nous irons tous au paradis (1977). Un rôle de composition que l’on adore et qui lui collera à la peau toute sa carrière.  

Fidèle à son personnage de femme franche et espiègle, Marthe Villalonga en a fait la démonstration une nouvelle fois. Alors qu’on se le dise, pour elle, la vie privée c’est chasse gardée.  

Mélissa Delphigué

À découvrir