France Dimanche > Actualités > Mary Kay Letourneau : Morte d'avoir trop aimé !

Actualités

Mary Kay Letourneau : Morte d'avoir trop aimé !

Publié le 5 août 2020

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

Mary Kay Letourneau, cette enseignante américaine qui avait défrayé la chronique pour avoir eu une liaison avec Vili Fualaau, l'un de ses élèves, mineur au moment des faits, vient de s'éteindre à l'âge de 58 ans.

Au nom de l'amour, elle avait défié les lois et avait été mise au ban de la société américaine qui ne pouvait tolérer qu'une enseignante et son élève à peine rentré dans l'adolescence décident de vivre leur passion au grand jour. Une passion d'autant plus forte que Mary Kay Letourneau et son jeune amant, Vili Fualaau, s'étaient retrouvés seuls contre tous, lorsque la justice et les médias du monde entier s'étaient intéressés à cette affaire sulfureuse qui défraya la chronique dans les années 90. Mais ce scandale retentissant n'avait fait que renforcer davantage les sentiments sincères que Mary Kay et Vili éprouvaient l'un pour l'autre. L'héroïne de ce fait divers, qui vient de s'éteindre à l'âge de 58 ans terrassée par le cancer, avait, à de nombreuses reprises, clamé sa vérité, notamment dans un livre intitulé Un seul crime, l'amour (éd. Robert Laffont). Pécheresse Cette idylle si décriée débute en 1996, lorsque Mary Kay, 34 ans, qui enseigne les mathématiques à la Shorewood Elementary School, à Seattle, tombe amoureuse d'un de ses élèves. Cette femme mariée et mère de quatre enfants se surprend en effet à trouver du charme à Vili qui, du haut de son 1,80 mètre, en impose.


D'origine samoane, il s'exprime d'une voix grave et se donne des airs de tombeur. Sauf que ce grand gaillard n'a que 12 ans ! La pécheresse succombe. « Je ne le voyais ni comme un adulte ni comme un enfant, mais comme un individu doté de talents remarquables, et à qui j'étais attachée spirituellement, émotionnellement et intellectuellement », confiera-t-elle plus tard à Paris Match pour expliquer l'attirance magnétique que Vili, de vingt et un ans son cadet, exerçait sur elle. Prison Leur histoire est secrète pendant un an jusqu'à ce que Steve, le mari de Mary Kay, ingénieur travaillant pour la compagnie Alaska Airlines découvre que son épouse est enceinte de ce gamin précoce. Furieux, il court aussitôt la dénoncer à la police. Accusée de viol sur mineur, durant son procès qui se déroule en 1997, elle ne peut guère compter sur le soutien des siens. Son père, un député ultraconservateur, qui tenta même, sans succès de briguer l'investiture des Républicains à la présidentielle, ira jusqu'à la renier en public lors de cette audience qui va tenir toute l'Amérique en haleine.

La trentenaire, qui a refusé d'avorter, se présente devant les juges enceinte jusqu'au cou. Le verdict tombe : six mois de prison, dont trois avec sursis, assortis d'une l'obligation de se faire soigner pour délinquance sexuelle et l'interdiction de contacter Vili. Seulement voilà, deux semaines à peine après sa remise en liberté, des policiers les surprennent en plein ébat dans une voiture. S'ensuit un nouveau procès à l'issue duquel Mary Kay est, cette fois-ci, condamnée à sept ans de prison ferme. Incarcérée, la professeure n'attend que le jour où elle sera enfin libérée, pour rejoindre celui qui n'a jamais cessé de l'aimer : Vili ! Lui aussi a dû endurer les reproches de sa famille. Mais jusqu'à la libération de sa maîtresse en 2004, il rendra régulièrement visite à la détenue qui, après avoir été placée à l'isolement, a fini par rentrer dans le rang, occupant son temps à lire des traités de droit.

L'année suivante, les amants maudits se marient, vendant l'exclusivité de la cérémonie à une chaîne de télévision américaine. Avant ces épousailles qui vont, par un incroyable retournement de situation, attendrir l'Amérique, l'ancienne taularde qui est devenue assistante juridique a donné naissance à leur second enfant conçu derrière les barreaux, lors de leurs rencontres furtives.

Mais en 2017, cette romance hors norme vole en éclats. Le couple se sépare au grand désarroi de leurs deux filles, Audrey et Georgia. Vili a quitté le domicile conjugal du jour au lendemain pour s'adonner à son nouveau job : faire chauffer les platines dans les discothèques ! Visiblement, le DJ a envie de croquer la vie à pleines dents, s'offrant une seconde jeunesse dans des soirées alcoolisées.

En août 2019, après plusieurs tentatives de réconciliation, ils finissent par divorcer. Pour l'enseignante de 57 ans, le coup est rude. Elle qui a tout sacrifié pour son compagnon est amère. Et à force de ruminer cette âpre déception, celle qui se dit « au fond du trou et extrêmement déprimée » finit par tomber gravement malade. Au mois de janvier dernier, l'ex-enseignante apprend qu'elle souffre d'un cancer du côlon. Pris de remords, Vili décide alors de revenir vivre dans cette maison de la banlieue de Seattle, là où ils avaient été si heureux…

Depuis un mois, il veillait sur elle, jour et nuit. Hélas, ce retour de flamme aux portes de la mort n'aura pas suffi. Et après des mois de lutte contre ce terrible mal qui lui imposait des traitements très lourds, la frondeuse qui s'était s'opposée à la morale a rendu son dernier souffle, convaincue d'avoir fait le bon choix. « Je ne regrette rien, avouait-elle à ceux qui lui parlaient de son passé. Si c'était à refaire, je le referais. » Peu de temps avant de quitter ce bas monde, Mary Kay avait posté cet ultime message sur Instagram : « Love conquers all », « L'amour peut tout vaincre ». Sauf ce maudit fléau nommé cancer…

Valérie EDMOND

À découvrir