France Dimanche > Actualités > Mathieu Sempéré : “Je vous présente Sophie, la femme de ma vie !”

Actualités

Mathieu Sempéré : “Je vous présente Sophie, la femme de ma vie !”

Publié le 19 novembre 2015

mathieu-sempe-re-et-sophie-sara

  Sur l’affiche de la comédie que le chanteur joue à Paris, Mathieu Sempéré pose à côté d’une jolie brune dont il nous a révélé qu’elle était sa compagne depuis sept années…Sur l’affiche de la comédie que le chanteur joue à Paris, Mathieu Sempéré pose à côté d’une jolie brune dont il nous a révélé qu’elle était sa compagne depuis sept années…

Un spectacle hommage à Luis Mariano qui triomphe dans toute la France, une tournée des Stentors qui n’en finit plus, des concerts en solo ou encore une comédie délirante intitulée Carmen à tout prix ! actuellement à l’affiche au théâtre Trévise, à Paris… Le ténor est partout ! Malgré cet agenda pour le moins bien rempli, Mathieu Sempéré, 36 ans, nous a gentiment accordé un peu de son temps précieux…

->Voir aussi - Sublime : Le ténor Mathieu Sempéré interprète "O Sole Mio"

France Dimanche (F.D.) : Comment vous en sortez-vous avec votre emploi du temps de ministre ?

Sempéré afficheMathieu Sempéré (M.S.) : C’est vrai que c’est du sport, je n’arrête jamais. Le spectacle en hommage à Luis Mariano se poursuit : après avoir chanté dans tous les Zénith de France, je me produis maintenant dans des plus petites salles un peu partout dans le pays. J’assure aussi un autre spectacle solo, Belcantissimo, dans lequel je chante aussi bien de l’opérette, de l’opéra, des chansons françaises et napolitaines, que des titres que j’ai moi-même écrits. Je suis toujours sur la route avec le groupe des Stentors et, pour couronner le tout, je suis aussi sur les planches, avec une troupe de chanteurs comédiens, dans Carmen à tout prix !, une comédie burlesque, d’après l’œuvre de Bizet. Et quand je ne suis pas sur scène, je suis en studio pour enregistrer, soit le prochain album (le quatrième !) des Stentors, soit le mien, qui comprendra essentiellement mes chansons et non plus des reprises. Les deux disques devraient sortir l’année prochaine, si tout va bien.

F.D. : Vous rappelez-vous de vos premiers pas dans la musique ?

Mathieu Sempéré dans le rôle Carmen. Photo : Jérôme Mars
Mathieu Sempéré dans le rôle Carmen. Photo : Jérôme Mars

M.S. : Avant d’obtenir le premier prix du Conservatoire de Paris et une maîtrise de musicologie à la Sorbonne, j’ai commencé à chanter à 14 ans. C’est très tard pour se mettre au classique. Mais j’ai vraiment eu une révélation qui m’a donné envie de ­travailler dur. C’est mon professeur de musique au collège qui m’a fait découvrir cet univers. Il a senti qu’il y avait quelque chose à faire avec ma voix alors que je n’en avais pas du tout conscience. J’ai aussitôt intégré une chorale et je passais tous mes week-ends à donner des concerts. Tout ça, grâce à mon prof, Michel Sotiropoulos. On continue à se voir une ou deux fois par an. Il est un peu un second père pour moi. Sans lui, avec mon bac scientifique en poche, j’aurais certainement fait de la géologie, de la physique, ou j’aurais fini sous les ponts (rires)… Mais je pourrais aussi lui en vouloir, parce que la vie de saltimbanque que je mène n’est pas de tout repos. J’ai beau avoir la chance d’être médiatisé, ça ne m’assure pas un confort financier enviable. Je reste une sorte de troubadour, de saltimbanque. Ce qui ne me permet pas, par exemple, d’obtenir un prêt immobilier à la banque. Mes parents sont fiers de moi, mais je pense qu’ils auraient peut-être préféré que je fasse un autre métier moins « risqué ». Car, on le sait, avec la célébrité, tout peut s’arrêter du jour au lendemain… Cela dit, j’aurai toujours un moyen de rebondir puisque je peux enseigner la musique. Je dirige déjà un chœur à Paris, en plus de toutes mes autres activités.

F.D. : Vous reste-t-il du temps pour l’amour ?

M.S. : Très peu. Mais la fille qui vit avec moi ne m’en veut pas trop puisque nous jouons dans la même pièce. Il s’agit en effet de Sophie Sara qui a écrit Carmen à tout prix ! Inutile de préciser que pour inventer le personnage du ténor un peu idiot, elle s’est largement inspirée de moi (rires). Ce qui l’a en réalité motivée à écrire cette pièce, c’était qu’on allait pouvoir passer un peu plus de temps ensemble. Ça fait d’ailleurs bizarre de voir nos deux noms sur l’affiche de la pièce alors que nous ne voulions pas forcément qu’on sache que nous sommes en couple. C’est la première fois que je l’annonce…

F.D. : Comment vous êtes-vous rencontrés ?

M.S. : La première fois qu’on s’est vus, nous étions ensemble sur scène pour chanter un opéra. Ça a été le véritable coup de foudre. Et ça fait sept ans que ça dure !

Philippe Callewaert

Partez en croisière Costa avec Mathieu Sempéré et Melody TV

Enfin ! En juin 2016, vous pourrez larguer les amarres avec Costa Croisières et Melody TV, en compagnie des animateurs de la chaîne et d’une pléiade d’artistes de talent à la bonne humeur communicative. Dave, Jeane Manson, Régine, Mathieu Sempéré des Stentors, ou encore Fabienne Thibeault seront du voyage.

Sempéré croisièreDes tournages auront lieu lors des escales italiennes, et, le soir, les passagers seront conviés à de grands concerts télévisés dans la superbe salle de spectacle du navire ! Cette année aura lieu le premier « bateau-crochet ».

Tous les croisiéristes pourront participer à un casting réalisé par Fabienne Thibeault, pour interpréter sur scène avec l’artiste québécoise « Fais ta Starmania ». Alors préparez vos robes de soirée et vos smokings, la croisière Melody vous embarque !

Informations sur www.melody.tv  et sur www.costacroisieres.fr

RÉSERVATIONS EXCLUSIVEMENT
par téléphone au numéro Azur  0811 020 033
du lundi au vendredi de 9 h à 19 h et le samedi de 9 h 30 à 18 h.
1 semaine en Méditerranée du 19 au 26 juin 2016. À bord du Costa Diadema, à partir de 1 099 € TTC/personne.
Au départ de Marseille, le Costa Diadema vous emmènera à Palma, La Spezia, Florence, Rome et Civitavecchia.

À découvrir