France Dimanche > Actualités > Mathilda May : On ne veut plus d’elle !

Actualités

Mathilda May : On ne veut plus d’elle !

Publié le 10 novembre 2018

À 53 ans, l’actrice Mathilda May s’inquiète de ne plus trouver de rôle « intéressant ».

« C’est une catastrophe », lâche Mathilda May sur le plateau de « Thé ou café » sur France 2.

Connue pour ses rôles dans « Les infidèles » (2012), « La fille coupée en deux » (2007) ou encore « Grosse fatigue » (1994), la comédienne de 53 ans peut se targuer d’avoir une belle carrière derrière elle.  Sur le plateau de Catherine Ceylac pourtant, elle s’inquiète de ne plus en avoir devant elle en raison de son âge…

Trop vieille pour jouer le rôle d’une jeune femme et trop jeune pour interpréter celui d’une grand-mère, la jeune quinquagénaire dénonce : « Le parcours d’une actrice n’est jamais linéaire, il y a toujours des trous même pour les plus grandes. C’est vers la cinquantaine que cela se complique pour les comédiennes ». Elle enchaîne : « A partir de 40 ans, il y a de moins en moins de rôles intéressants, et à cinquante il n’y en a quasiment plus. »

Et pour cause : Selon une étude de France-Info, les femmes de plus de cinquante ans ont beau représenter plus d’1/4 de la population, elles ne correspondent qu’à 6% des interprètes en France. C’est d’ailleurs dès l’âge de 45 ans que les dialogues s’appauvrissent pour les femmes, contre 60 ans pour les acteurs. 


Mathilda May n’est d’ailleurs pas la première à dénoncer ce plafond de verre. En janvier 2017, une centaine d’actrices pointaient déjà du doigt ce qu’elles ont surnommés « Le Tunnel des 50 ». « Les femmes à partir de 50 ans développent un super pouvoir, elles sont invisibles » , s’amusait alors à caricaturer l’actrice Marina Tomé, fondatrice du mouvement.

En attendant que les lignes bougent, Mathilda May ne compte pas rester les bras croisés. Cette année, l’artiste a écrit et mis-en-scène sa propre pièce de théâtre « Le banquet », joué au théâtre du Rond-Point à Paris.

Estelle LAURE

À découvrir