France Dimanche > Actualités > Maxime Guény et Charlotte Bermond : “On n'a jamais eu autant besoin de rêver !”

Actualités

Maxime Guény et Charlotte Bermond : “On n'a jamais eu autant besoin de rêver !”

Publié le 17 septembre 2021

Pour cette 32e édition des Mandrakes d’or, Maxime Guény et Charlotte Bermond nous ont réservé, sur les planches du Casino de Paris, la crème de la crème des magiciens. Entre grandes émotions et mystères, cette prestigieuse cérémonie récompensera les plus grands artistes en la matière. Soyez prêts, que le spectacle commence !

France Dimanche : Pour ceux qui ne le saurait pas, pouvez-vous nous expliquer ce que sont les Mandrakes d’or ?

Charlotte Bermond : C’est une soirée qui se déroulera au casino d’Enghien-les-Bains, le 10 octobre, et au casino de Paris, le 11 octobre à 20 h. Ce sera la 32e édition cette année et elle réunira les plus grands magiciens du monde afin de leur décerner des prix. On dit souvent que ce sont un peu les Oscars de la magie. C’est l’une des plus hautes distinctions dans le milieu.

Maxime Guény : En plus d’être une cérémonie, c’est surtout un spectacle haut en couleur qui sera retransmis sur C8 en fin d’année. L’année dernière, on a eu plus d’1 million de téléspectateurs, alors cette année, on espère rester sur cette dynamique.


FD : Pour vous, qu’est-ce que représente la magie aujourd’hui ?

Maxime Guény : Finalement, la magie, c’est quand l’âme agit. C’est vrai qu’au-delà de l’aspect visuel, c’est surtout la possibilité de véhiculer des émotions. La magie est un vecteur de message, on raconte une histoire. Ce n’est pas seulement un effet flash, il y a un début, un milieu et une fin. Il y a un storytelling et c’est beaucoup plus complexe et sophistiqué qu’on ne le pense. On n'a jamais eu autant besoin de rêver, de se divertir, surtout après les mois un peu chahutés qu’on a tous vécus. Là, on revient sur scène pour un partage d’émotion et c’est ça le plus important.

Charlotte Bermond : C’est vrai que le public en a vraiment besoin aujourd’hui. On a besoin de rêver, de s’évader, on a besoin d’oublier les choses et c’est vrai que la magie et ce spectacle en particulier vont nous permettre d’être un peu ailleurs le temps d’une soirée. Et c’est pour ça qu’on a hâte de vous retrouver au casino de Paris.

FD : Plus que des animateurs, il parait que vous allez vous-même faire quelques tours pendant cette cérémonie ?

Charlotte Bermond : De mon côté, j’ai découvert la magie sur le tard, lorsque j’ai présenté pour la première fois les Mandrakes d’or. Et je dois dire que j’ai été absolument subjuguée par cet art. C’est quelque chose qui nous fait voyager, les émotions nous transportent. Moi, je suis artiste à la base, je suis danseuse et je peux dire que je suis tombée amoureuse du fait d’être transportée dans un autre univers le temps de quelques minutes, où l’impossible devient possible. C’est un émerveillement pour moi et je suis très honorée de mettre en avant ces artistes.

Maxime Guény : Oui, on a l’immense chance d’en faire depuis maintenant quelques années. Pour ma part, je suis passionné de magie depuis l'âge de 7 ans. Je regardais les émissions de Gilles Arthur, j’étais un grand fan du "Plus grand cabaret du monde". On réserve donc quelques surprises pendant les transitions... L’année dernière, par exemple, nous étions apparus dans un immense livre qui était au début vide. Tout ce que je peux vous dire, c’est que nous allons participer cette année à quelques numéros interactifs, ceux de Vincent C par exemple, qui est un magicien canadien, un peu déjanté...

FD : En parlant de surprise, pouvez-vous nous donner un petit avant-gout de ce que nous réserve la soirée ?

Maxime Guény : On limite assez la magie au simple fait de faire apparaître un lapin dans un chapeau, en réalité, c’est bien plus large que ça. Dans les Mandrakes, on aura de la grande illusion, de la manipulation, du mentalisme, de la magie interactive, de la magie comique et de la magie aussi bizarre qui sera la thématique de cette soirée avec des tours qui feront planer un peu de mystère...

Charlotte Bermond : C’est vrai que cette 32eme édition sera basée sur la modernité. La magie évolue avec son temps, elle se transforme au cours des années. Cette fois-ci, on va travailler autour de la magie de l’étrange. Les magiciens vont nous emmener dans un univers époustouflant et je pense que les spectateurs, comme les téléspectateurs, vont rester dans un questionnement. J’espère qu’ils vont se dire : “Mais comment c’est possible ?”

FD : C’est aussi votre duo qui insuffle l’énergie de ce spectacle, comment ça se passe entre vous ?

Maxime Guény : Il y a vraiment une belle complicité entre nous. C’est une animation totalement à 50/50. Il n’y en a pas un qui anime et l’autre qui fait la plante verte. On anime ensemble, c’est hyper important et c’est ça qui crée notre dynamique. L’union fait la force et on porte vraiment ce programme à deux. Notre travail, c’est simplement de sublimer les artistes et grâce à notre complicité, ça fonctionne.

Charlotte Bermond : Cette cohésion entre nous est très importante. C’est vrai que l’on ne se connaissait pas, il a donc fallu s’apprivoiser, mais il y a une complicité assez évidente qui s’est créée et plutôt rapidement. Maxime est quelqu’un d’une gentillesse incroyable, très ouvert d’esprit et qui m’a laissé ma place. Il avait déjà une grosse notoriété alors que moi, je suis inconnue du grand public donc c’était difficile de trouver ma place et il m’a accueillie à bras ouverts. Je trouve qu’on fait une belle équipe de choc.

FD : En attendant ce spectacle, avez-vous d’autres projets ?

Charlotte Bermond : On a un projet effectivement ensemble sur Olympia TV. Il s’agira de deux prime time, toujours sur le thème de la magie. Cela va s’appeler "Paris fait sa magie", et on va parcourir la capitale pour faire revivre les monstres sacrés de la magie.

Maxime Guény : On a prévu au travers de cette émission de mettre en lumière des spectacles très théâtraux, très visuels. Cela arrivera avant la fin de l’année et cela s’inscrira peut-être dans un mois spécial magie. En tout cas, on réserve de jolies surprises.

Andréa Meyer

À découvrir

Sur le même thème