France Dimanche > Actualités > Meghan et Harry : Ce bébé est un miracle !

Actualités

Meghan et Harry : Ce bébé est un miracle !

Publié le 15 mai 2019

Le prince Harry, les yeux humides, a annoncé la naissancede son fils devant les écuries du château de Windsor.

Jamais grossesse royale n’avait été scrutée à ce point par les sujets de Sa Très Gracieuse Majesté, et par le monde entier… Depuis l’annonce de la venue prochaine de cet heureux événement, la future maman, souriante et radieuse, avait respecté tous ses engagements officiels, ne s’économisant jamais, et se prêtant avec grâce à l’objectif des caméras des médias internationaux, qui filmaient et photographiaient, mois après mois, son joli ventre rond qui prenait de l’ampleur…

Et le lundi 6 mai, à 5 h 26 du matin exactement, l’attente fébrile des uns et l’impatience des autres ont enfin trouvé leur joyeux dénouement : le bébé de Meghan et Harry est né ! C’est l’heureux papa qui a tenu à annoncer lui-même à la presse la nouvelle de l’arrivée de son petit garçon, prenant place un peu gauchement devant les écuries du château de Windsor, visiblement fatigué et bouleversé par ce moment extraordinaire qu’il venait de vivre auprès de sa femme : « Je n’ai pas assisté à beaucoup de naissances, a commenté le jeune papa, très ému mais non sans humour. C’était assurément ma première, mais c’était génial, absolument incroyable ! » Il ajoutait, des larmes de joie dans les yeux : « Je suis sur un petit nuage ! »

Un émerveillement bien compréhensible qui n’a pas empêché le duc de Sussex, au cours de ce bref discours plein d’émotion et marqué par la spontanéité, de saluer la force et le courage de son épouse, mentionnant même au passage son admiration pour toutes les mères du monde : « Ce dont sont capables les femmes dépasse tout simplement l’entendement, je suis incroyablement fier de mon épouse. »


Du côté de Buckingham, comme l’impose la tradition, l’acte de naissance du bébé était présenté dans la cour du palais : « La reine et la famille royale sont heureuses de vous annoncer que la duchesse de Sussex a donné naissance à un fils pesant 3,3 kg à 5 h 26 aujourd’hui, pouvait-on lire sur ce document officiel. Son Altesse royale et son enfant se portent bien. » Une nouvelle rassurante sachant que le terme prévu était le 28 avril et qu’à l’âge de Meghan – 37 ans –, accoucher après cette date représente des risques non négligeables pour le nouveau-né. Donc ce bébé, né en pleine forme sans la moindre anomalie physique,  est un véritable miraculé ! 

Totalement en adéquation avec leur temps, le duc et la duchesse n’hésitent pas à user des réseaux sociaux pour parler à leurs fans du monde entier. Ainsi, parallèlement à l’annonce de Harry à Windsor et à celle du palais, à Londres, c’est sur leur compte Instagram, créé tout spécialement le 2 avril dernier, intitulé sussexroyal, et suivi par 6,5 millions de personnes, que les deux amoureux ont annoncé l’heureux événement, provoquant une ruée de Like de la part de leurs abonnés, dont 750 000 ont cliqué sur « J’aime » en à peine une heure !

Il faut bien avouer que la venue de Meghan Markle dans le clan des Windsor a fait voler en éclats une bonne partie des habitudes bien ancrées et du carcan royal imposés aux membres de cette très éminente famille ! Sans aller jusqu’à vous rappeler les diverses entorses aux usages monarchiques commises par cette ravissante Américaine depuis son mariage avec le petit-fils
­d’Elizabeth II, et dont nous vous avons souvent parlé dans nos pages, force est de constater que l’ex-actrice de la série Suits, avocats sur mesure a suivi sa propre voie et embarqué son homme dans son sillage !

Ce profond changement s’est avant tout remarqué au cours de la grossesse de la jolie métisse. D’emblée, elle a tenu à marquer sa différence en décidant d’accoucher, non pas à la Lindo Wing du St Mary’s Hospital de Londres, où sa belle-sœur a donné naissance à ses trois enfants, George, Charlotte et Louis, mais dans une maternité plus proche de sa résidence de Frogmore Cottage. Propriété où, d’ailleurs, elle a préféré s’installer, abandonnant l’imposante et froide demeure de Kensington Palace à William et Kate !

À l’heure où nous écrivons ces lignes, il subsiste encore un doute sur le lieu où la jeune maman a donné la vie à son petit bonhomme. En effet, alors que dans la presse anglaise, le jour même de la naissance, de nombreux observateurs s’accordaient à affirmer que le Royal Baby était né dans le cocon rassurant de la maison du couple dans le Sussex, d’autres ont ensuite avancé que Meghan Markle avait été transférée par Scotland Yard, dès le dimanche 5 mai dans la soirée, dans la maternité d’un hôpital londonien…

En tout cas, que cet enfant ait poussé son premier cri dans le cadre sécurisé d’une clinique, ou tout simplement à la maison, nul doute que dès la naissance de celui qui ne sera que le 7e dans l’ordre de succession au trône, son papa émerveillé n’a pas voulu quitter son fils des yeux, ni laisser la jeune maman, malgré la présence réconfortante auprès d’elle de la mère de Meghan, Doria Ragland.

Pourtant, autre signe du vent de modernité qui souffle sur cette famille, quelques jours après la venue au monde du futur comte de Dumbarton (Écosse), Harry s’est envolé vers d’autres cieux ! Comme l’avait annoncé Kensington Palace dans un communiqué, à peine deux jours après avoir tenu son enfant dans ses bras, le prince Harry a en effet dû honorer un voyage prévu de longue date dans son emploi du temps : une visite en Hollande, à La Haye, les 8 et 9 mai 2019, pour lancer officiellement le compte à rebours d’un an avant les Invictus Games The Hague 2020.

Bien que le jeune couple princier soit prêt à taillader le sacro-saint protocole de larges coups de canifs, Harry et Meghan ne pourront toutefois pas éviter le baptême en grande pompe imposé à tous les membres de la famille royale. On sait déjà que l’enfant sera baptisé, vêtu d’une réplique de la robe en dentelle et satin que porta en son temps la fille aînée de la reine Victoria en 1841. L’originale, revêtue par 62 bébés du clan, n’est plus utilisée depuis 2004 pour la préserver de l’usure… À moins que Meghan n’ait une tout autre idée !

Clara MARGAUX

À découvrir