France Dimanche > Actualités > Meghan Markle : Enfuie à New York avec Archie !

Actualités

Meghan Markle : Enfuie à New York avec Archie !

Publié le 27 novembre 2019

.photos:bestimage
© BESTIMAGE Meghan Markle

Meghan Markle a infligé de longues heures d’avion à Archie pour rejoindre sa grande amie Serena Williams.

C’est un clan au complet qui, le 9 novembre dernier, s’est réuni au Royal Albert Hall pour célébrer le Remembrance Day (jour de l’Armistice). Cela signifiait-il qu’au sein même des Windsor, où règne depuis quelque temps une ambiance glaciale, les tensions s’étaient enfin apaisées ?

Souvenez-vous, le 1er octobre, le prince Harry tirait la première salve, annonçant sur son site (sussexofficial.uk) le lancement d’une procédure judiciaire contre plusieurs tabloïds britanniques, Mail on Sunday, The Sun et The Mirror. Selon le cadet de Charles et Diana, en effet, son épouse Meghan Markle serait la cible de ces trois journaux : « J’ai perdu ma mère et je vois maintenant ma femme devenir la victime des mêmes forces puissantes », expliquait-il. Un coup d’éclat que n’avaient guère apprécié les membres de la « firme », inquiets à l’idée de la tenue d’un procès public.


Trois semaines plus tard, Harry en remettait une couche ! Le 20 octobre, la chaîne britannique ITV diffusait un documentaire intitulé Harry & Meghan: An African Journey. On y voit un couple à bout se répandre en confidences face à la caméra de leur ami, le journaliste Tom Bradby. L’ex-héroïne de la série Suits y rappelle la pression médiatique qu’elle a subie lors de sa grossesse, qui s’est encore accentuée depuis la naissance de leur petit Archie, le 6 mai dernier, confiant, bouleversée : « Toute femme, surtout lorsqu’elle est enceinte, est très vulnérable, donc cela a été très difficile. » Avant d’ajouter, les larmes aux yeux : « On existe, on ne vit pas. » Harry, devant la caméra, imagine quitter définitivement l’Angleterre pour l’Afrique du Sud : « Ce serait génial si on pouvait s’installer ici ! »

Cet aveu, pour le moins embarrassant de la part de celui qui occupe la sixième place dans l’ordre de succession au trône, n’a pas manqué de faire des vagues au sein même de son clan. Selon certains initiés, William, furieux, se serait même inquiété de la santé mentale de son cadet. 

Une source proche du Palais affirme même que le Prince Charles, excédé par le comportement d’Harry, aurait menacé de lui couper les vivres. Quant à la reine Elizabeth, selon Jonny Dymond, correspondant royal de la BBC, elle aurait été tout simplement « horrifiée » en découvrant ce documentaire.

En se désolidarisant aussi ouvertement des siens, Harry voulait-il faire plaisir à son épouse ? En effet, si Meghan est arrivée en conquérante dans le clan des Windsor, toutes les occasions lui sont bonnes aujourd’hui pour s’en éloigner ! En témoigne la révélation stupéfiante que son amie, la championne de tennis Serena Williams, a faite dans l’émission Access Hollywood. Ainsi, en septembre dernier, dans le plus grand des secrets, la duchesse de Sussex et son petit Archie, alors âgé de quatre mois, ont pris l’avion pour assister à la finale de l’US Open qui opposait Bianca Andreescu à Serena Williams. Comme s’en étonnait cette dernière : « Elle a effectué ce long trajet avec un nouveau-né uniquement pour me voir jouer à New York, puis est repartie et a pris l’avion toute la nuit. Je n’aurais probablement jamais pu faire ça. » 

N’était-ce qu’un beau geste d’amitié, ou fallait-il voir dans ce départ incognito et précipité, le besoin de prendre l’air ? Rappelons en effet, qu’à cette même période, les relations entre Meghan et Harry étaient loin d’être au beau fixe ! 

Selon le National Enquirer, quelques jours avant de s’envoler pour l’Amérique, l’impétueuse duchesse aurait claqué la porte du Frogmore Cottage pour se réfugier avec son fils dans une chambre d’hôtel. « Dis à ta famille de me laisser tranquille ou c’est fini entre nous ! » aurait-elle intimé à son époux…

En voyant tout ce petit monde réuni pour commémorer l’Armistice en cette fraîche journée de novembre, on pouvait penser la hache de guerre enfin enterrée… Ou du moins que chacun avait mis un peu d’eau dans son vin afin de trouver un compromis acceptable par tous. Sans compter que dans quelques jours, les Sussex s’envoleront pour la Californie où réside Doria Ragland, la mère de Meghan, qui attend son petit-fils avec impatience. Cette parenthèse de plusieurs semaines, loin du protocole d’ordinaire pesant de Buckingham, le couple l’espère impatiemment. La distance apaisant souvent les tensions, on peut imaginer que c’est aussi le cas pour la reine Elizabeth et les princes Charles et William…

Hélas, ce séjour risque bien d’offrir une nouvelle occasion à Harry et Meghan de faire un affront aux traditions ! En effet, selon The Mirror, ces derniers auraient d’ores et déjà programmé de passer les fêtes de fin d’année aux États-Unis !

Or, depuis toujours, ces agapes familiales ont lieu à Sandringham House, le refuge d’Elizabeth. Comme toutes les grands-mères, la souveraine, âgée de 93 ans, adore réunir autour d’elle ses enfants, petits-enfants et arrière-petits-enfants. Même si elle sait qu’elle peut compter sur Charles, Camilla, Kate, William et leurs trois bouts de chou, George, Charlotte et Louis, les places vides de Meghan, Harry et Archie lui seraient un véritable crève-cœur…

Lili CHABLIS

À découvrir