France Dimanche > Actualités > Meghan Markle : Grosse frayeur !

Actualités

Meghan Markle : Grosse frayeur !

Publié le 11 septembre 2020

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

Mais qui veut la peau de Meghan Markle, la duchesse de Sussex, au point de lui avoir envoyé une poudre suspecte et un message raciste par voie postale ?

Il n'est de secret pour personne que l'arrivée de l'actrice de la série Suits : avocats sur mesure au sein de la famille royale d'Angleterre n'a pas fait plaisir à tout le monde ! Méfiance, critiques acérées et rejet de la belle Meghan Markle ont miné le quotidien de celle qui a tout quitté pour épouser le bel Harry le 19 mai 2018 !


Un calvaire subi par la duchesse de Sussex depuis le jour où elle et son prince charmant ont officialisé leur relation, et que détaille un livre choc publié aux éditions HarperCollins… Dans Finding Freedom (publiée au Seuil en version française sous le titre Harry et Meghan, libres), Omid Scobie et Carolyn Durand, deux journalistes spécialistes de la monarchie, révèlent combien, malgré de nombreux efforts et sacrifices, il a été difficile pour Miss Markle de s'intégrer dans ce clan si fermé des Royals.

Tout a commencé par une lettre reçue le 12 février 2018 et adressée au couple au palais St James, l'une des résidences de la royauté britannique. Une missive à glacer le sang, puisqu'elle contenait une poudre blanche suspecte et d'odieux messages racistes à l'égard de la jeune métisse. Si les enquêteurs, qui craignaient d'être face à de l'anthrax, ont rapidement conclu que le contenu de la lettre n'était pas toxique, cela n'a pas empêché la future mariée de sombrer dans la plus indicible terreur ! Avant même de dire oui pour la vie à Harry, la belle Américaine était déjà la cible de ce genre d'attaques… Qu'allait-elle alors subir par la suite ? De fait, selon les deux auteurs de du livre, « la nuit de cette découverte, Meghan Markle n'a pas pu dormir, confiant plus tard à un ami qu'elle craignait que cet incident soit sa “nouvelle normalité” ».

Si la duchesse de Sussex a trouvé un second père en Charles, qui l'a accompagnée à l'autel lors de ses noces, elle ne s'est jamais sentie soutenue par les autres membres de sa belle-famille. Un contexte qui a poussé Harry à faire le tri dans ses relations, y compris avec son frère ! William, qui ne savait pas grand-chose sur la nouvelle chérie de son cadet et craignait qu'il ne soit aveuglé par le désir, avait exhorté son frère à ralentir un peu les choses avec Meghan. Des soupçons qui auraient contribué à détériorer la relation entre les deux fils de Diana. Pour ne rien arranger, les rapports se sont révélés très vite extrêmement tendus entre les deux belles-sœurs…

En avril 2017, le jeune homme était sûr d'avoir enfin rencontré la femme de sa vie, et n'avait pas non plus accepté les réticences de son ami de longue date, Tom « Skippy » Inskip. Ce dernier trouvait qu'il se précipitait dans cette relation et lui conseillait de « faire attention ». Blessé par les paroles de son ami d'enfance, le prince aurait été en froid avec lui un long moment, l'excluant délibérément de sa soirée de mariage ! Pour ajouter au ménage effectué par le couple dans leurs proches, peu après ses fiançailles avec Meghan, le prince aurait complètement coupé les ponts avec un autre de ses vieux amis, après avoir appris que ce dernier aurait fait des remarques désobligeantes sur sa future épouse et ses liens avec l'univers hollywoodien.

Si l'entourage du prince s'est acharné contre la jeune Américaine, le personnel de la reine n'a pas, non plus, été tendre avec elle… Selon les deux journalistes, lors des préparatifs de mariage des deux amoureux, Harry aurait eu une altercation avec Angela Kelly, l'assistante personnelle d'Elizabeth II. En cause : un rendez-vous que l'employée tardait délibérément à fixer avec Meghan pour l'essayage de son diadème. Résultat, le futur marié a dû demander à sa grand-mère d'intervenir !

Comme Miss Kelly, certains membres du personnel du palais ne se sont pas privés de mener la vie dure à la nouvelle-venue, se moquant d'elle et allant même jusqu'à proférer contre elle des paroles racistes. Dans une interview, Omid Scobie, l'un des deux auteurs, s'est indigné de leur comportement envers la jeune Afro-Américaine et a expliqué dans Meghan et Harry, libres : « Il n'y avait qu'une poignée de personnes travaillant au palais en qui le couple pouvait avoir confiance. » Selon les auteurs, de nombreuses informations étaient aussi vendues à la presse par certains employés. Avec de telles difficultés, il n'est pas étonnant que le couple princier ait décidé de chercher ailleurs un havre de paix pour eux-mêmes, mais aussi pour leur petit Archie…

Clara MARGAUX

À découvrir