France Dimanche > Actualités > Meghan : Pour la reine, c’en est trop !

Actualités

Meghan : Pour la reine, c’en est trop !

Publié le 1 mai 2019

Elizabeth II ne supporte plus les exigences outrancières de Meghan.

Cette fois, ce n’est plus tenable ! Son dernier caprice en date a eu raison des sentiments bienveillants que pouvait encore porter la reine à la nouvelle venue dans sa famille, faisant naître chez Elizabeth II une colère qu’elle ne parvient plus à calmer ! À quelques jours à peine de cette naissance tant attendue par les sujets de Sa Très Gracieuse Majesté du premier bébé de Meghan et Harry, il faut en effet avouer que les bonnes relations qu’entretenaient la monarque et l’épouse de son petit-fils appartiennent désormais au passé…

Qu’il paraît loin, aujourd’hui, le temps où la « Patronne », éblouie, conquise par cette actrice américaine, se réjouissait de voir enfin un vent de modernité et d’ouverture sur le monde souffler sur son clan et son royaume. Certes, Lilibeth, qui fête actuellement ses 93 ans, avait éprouvé au début une certaine méfiance à l’égard de celle dont le passé, les origines, le métier, la religion même, étaient aux antipodes des traditions de la monarchie britannique, mais elle avait ensuite reconnu que ces a priori n’avaient pas lieu d’être. Et, surtout, voir les yeux de son cher Harry briller devant sa chérie constituait pour elle le plus beau des cadeaux.


Pourtant, ces derniers mois, certains indices auraient dû, sans doute, lui mettre la puce à l’oreille et lui faire comprendre qu’avec l’entrée dans la famille royale de cette jeune femme venue de l’autre côté de l’Atlantique, rien ne serait plus jamais comme avant. À commencer par les nombreuses entorses au protocole commises par l’ex-actrice de la série Suits, avocats sur mesure, le jour de son mariage avec le fils cadet de Diana au château de Windsor le 19 mai 2018. Parmi d’autres signaux d’alarme qui auraient dû alerter bien plus tôt la monarque, le départ du couple du palais de Kensington, qui a décidé d’emménager au Frogmore Cottage, sur le domaine du château de Windsor ! Avec, dans la foulée, la décision de donner naissance à leur petit bout de chou à Frimley Park, un grand hôpital public du Surrey, et non à la prestigieuse maternité de Lindo Wing, à Londres, où sont venus au monde les trois enfants de sa belle-sœur.

Toujours plus rebelle, la future maman a également choisi d’écarter les médecins de la reine, qui comptent pourtant parmi les meilleurs au monde, tels les obstétriciens Alan Farthing et Guy Thorpe-Beeston, spécialisés dans les accouchements à haut risque. « Meghan était catégorique sur le fait qu’elle voulait sa propre équipe. Ce qui a quelque peu déconcerté certains d’entre nous », a déclaré une source proche du palais. « Déconcerté » étant le doux euphémisme utilisé pour qualifier l’état dans lequel cette décision aurait mis Elizabeth.

Car si, jusque-là, la souveraine avait su, tant bien que mal, garder pour elle ses opinions – une attitude que la chef de l’église anglicane a adoptée en prêtant serment lors de son couronnement il y a soixante-sept ans, et dont elle ne s’est jamais départie, même dans les pires moments –, les dernières lubies de miss Markle ont eu raison de son flegme légendaire.

En effet, aussi incroyable que cela puisse paraître, la future mère, dont on connaît les habitudes alimentaires et l’hygiène de vie irréprochables, a choisi de faire suivre à son enfant un régime très particulier, en adéquation totale avec sa philosophie : « Meghan veut que son bébé soit végétalien », révèle un proche de Buckingham. Une nouvelle qui, selon des sources royales, a eu définitivement raison du calme indéfectible de la très respectable grand-mère des ducs de Sussex et Cambridge ! Pour elle qui n’aime rien tant que le gibier, l’agneau et les steaks bien tendres et bien juteux, vouloir priver de viande et nourrir uniquement de légumes un digne descendant des Windsor relève tout bonnement de l’hérésie ! Et cette décision inconsidérée a fait sortir de ses gonds Elizabeth, qui ne cesse de ressasser la nouvelle et de fulminer contre celle qu’elle considère désormais comme une véritable adversaire.

Pour tout dire, la mère de Charles n’est pas la seule à avoir été choquée par cette nouvelle excentricité de la duchesse. « Ce sujet a créé des discussions tendues entre Meghan et Harry », a révélé un proche du couple dans le magazine féminin Woman’s Day. Le frère de William, très attaché à sa chère aïeule, ne veut en effet pas la contrarier et souhaite plus que tout au monde que sa famille vive en bonne intelligence. Vœu pieux hélas, à en croire ce même proche, qui assure : « Meghan n’a pas beaucoup de respect pour les traditions royales, mais ce qui est sûr, c’est qu’élever son bébé comme un végétalien ne sera tout simplement pas toléré par la monarque. »

À l’heure où nous écrivons ces lignes, les loyaux sujets de Sa Majesté sont encore dans l’attente de ce – ou de ces – Royal Baby. Espérons que cet heureux événement aura un effet bénéfique sur l’humeur de la reine, dont certains affirment qu’elle serait prête à mordre !

Clara MARGAUX

À découvrir