France Dimanche > Actualités > Michael Jackson : Nouvelles accusations de pédophilie !

Actualités

Michael Jackson : Nouvelles accusations de pédophilie !

Publié le 21 mars 2019

Deux nouvelles victimes présumées de Michael Jackson brisent le silence dix ans après sa mort dans le documentaire de Dan Reed, « Leaving Neverland ».

Des confidences troublantes… Dix ans après la mort du roi de la pop, deux nouveaux témoignages d’enfants devenus grands, victimes présumées de Michael Jackson, relancent les accusations de pédophilie qui ont miné la fin de vie du chanteur.

L’un s’appelle Wade Robson. L’autre, James Safechuck. S’ils ont aujourd’hui respectivement 36 et 41 ans, ces deux hommes ont pour point commun d’avoir côtoyé l’interprète de "Thriller" pendant leur enfance.

Des décennies après les faits, tous deux ont décidé de briser le silence. Dans le documentaire Leaving Neverland réalisé par Dan Reed et diffusé jeudi 21 mars sur M6, ils livrent les détours de leur relation intime avec le chanteur. « Il m'offrait des bijoux en échange d'actes sexuels, comme une récompense. », confie notamment le plus âgé d’entre eux.

Incriminé d’abus sexuels de son vivant, Michael Jackson a été acquitté par la justice américaine en 2005. Interrogé sur le plateau de C à vous (France 5), le réalisateur de ce documentaire assure pourtant qu’il aurait simplement cessé ses agissements « au moment où il a été au tribunal ». « Les gens étaient en proie à une hypnose collective, a-t-il décrit dans C à vous. Ils ont cru à cette image de Michael comme un saint, comme un gourou, qui n'avait pas vraiment de vie sexuelle. »


En contact avec les deux victimes présumées, Dan Reed tente d’expliquer les liens qui unissaient ces deux petits garçons à leur agresseur présumé. « Ce n'était pas une relation qui a commencé d'une façon violente, a-t-il expliqué. Mais  en fait, c'était une relation, et c'est difficile à dire, mais qui était amoureuse, qui était douce, tendre. L'emprise psychologique a duré de longues années ». Pour lui, ça ne fait aucun doute : « [Michael Jackson] a invité un enfant dans son lit pratiquement chaque nuit de sa vie d’adulte »

Aujourd’hui, trois associations de fans français remettent en cause la véracité des allégations portées par ce documentaire. Elles ont d’ailleurs décidé d’assigner en justice Wade Robson et James Safechuck pour « atteinte à la mémoire d’un mort ». Le procès devrait avoir lieu au tribunal de grande instance d’Orléans, le 4 juillet prochain.

Julia NEUVILLE

À découvrir