France Dimanche > Actualités > Michael Jackson : Un cauchemar en cuisine !

Actualités

Michael Jackson : Un cauchemar en cuisine !

Publié le 30 septembre 2015

Le cuisinier de Michael Jackson vient de révéler qu’il a dû déployer des trésors d’imagination pour satisfaire son excentrique patron…

L’on connaissait le goût immodéré de la star Michael Jackson pour les antidouleurs et autres produits pharmaceutiques. À la fin de sa vie, le chanteur se gavait de dangereux cocktails médicamenteux, avec la bénédiction d’un médecin à la prescription facile. Une addiction qui a fini par lui être fatale, il y a six ans déjà.

Mais ce que l’on ignorait jusqu’à présent, c’est que le Roi de la pop, qui aurait eu 57 ans le 29 août, était un vrai cauchemar en cuisine !

Défi

Telle est du moins la légitime conclusion que l’on peut tirer des révélations faites au magazine américain People par Mani Niall, qui a eu l’honneur et l’avantage de nourrir Michael Jackson durant le Victory Tour, la tournée qui suivit la sortie de l’album Thriller, en 1982.

Un honneur qui se méritait, à en croire ce maître queux. Car respecter les habitudes alimentaires de l’homme au gant relevait non pas d’un simple exploit mais d’une mission impossible, tant ses préférences culinaires étaient contradictoires.

Kebab de tofu

Imaginez-vous juste un seul instant dans la peau d’un chef cuisinier. Votre client unique entre et vous dit : « Je suis végétarien, mais je n’aime pas les légumes. J’adore les friandises, mais je ne peux pas avaler le moindre sucre, et je déteste le chocolat. Je raffole des pizzas, en revanche, vous ne me ferez jamais manger de pâtes. »

Avouez qu’à sa place vous auriez rendu votre tablier sur-le-champ, voire mangé votre toque ! Mais ce n’est pas le genre de Mani qui a accepté de jouer le jeu, malgré ces contraintes, et a finalement réussi à relever ce défi culinaire.

La recette de ce petit miracle ? Gaver l’artiste de plats mexicains, qui vous calent un homme en un rien de temps. Michael Jackson avait un faible pour les enchiladas, des galettes de maïs frites, recouvertes de sauce piquante et accompagnées de riz et de haricots rouges. Mani évitait bien sûr de les fourrer au bœuf ou au poulet pour ne pas provoquer l’ire de la star.

Heureusement notre cuistot avait plus d’un tour dans son four et a inventé pour les besoins de sa cause le kebab de tofu (un fromage de soja d’origine chinoise, qui remplace la viande chez les végétariens), généreusement arrosé de sauce marocaine. Bref, Mani a mis du piment dans la vie de celui qui « pouvait passer des heures sans rien avaler, jusqu’à s’affamer. »

Et comme après avoir réussi à satisfaire un client aussi difficile, on n’a plus peur de rien, le cuisinier a ouvert son restaurant, le Sweet Bar Bakery, à Oackland, en Californie. En mémoire de son plus célèbre client, Mani avait même concocté un menu spécial le 29 août, non sans quelque remords : Michael était témoin de Jéhovah, et, comme tous ses coreligionnaires, ne supportait pas qu’on lui fête son anniversaire…

Donc, le 29 août de l’année prochaine, pour rendre hommage à votre idole, au lieu de poster un message nostalgique sur votre page Facebook, qui risquerait de d'irriter Michael Jackson jusque dans l’au-delà, mangez plutôt un steak de tofu au piment !

Fabrice Allais

À découvrir