France Dimanche > Actualités > Michael Schumacher : Un traitement miracle ?

Actualités

Michael Schumacher : Un traitement miracle ?

Publié le 10 septembre 2019

Admis hier dans un hôpital parisien, le coureur automobile Michael Schumacher recevrait des perfusions expérimentales pour tenter d’enfin se soigner.

Le sextuple champion du monde s’essaierait-il à des expérimentations ? Six ans après qu’il est été victime d’un terrible accident de ski à la station de ski Méribel (Haute-Savoie), Michael Schumacher a été admis, hier, à l’Hôpital Georges-Pompidou (HEGP) de Paris. L’objectif de cette visite ? Solliciter les services du professeur Menasché, un éminent chirurgien cardiaque connu pour ses expériences scientifiques inédites.  

Pionnier de la thérapie cellulaire, cet homme de 69 ans n’en est pas à son coup d’essai. En 2014, il avait notamment pratiqué une greffe de cellules cardiaques embryonnaires sur une patiente atteinte d’insuffisance. Depuis, il continue de faire parler de lui en injectant à des animaux des cocktails de sécrétions thérapeutiques préparées à partir de cellules ultra-jeunes.  

Selon les informations recueillies par Le Parisien, le mari de Corinna Schumacher se prêterait actuellement à des perfusions de cellules souches, préparées par les soins du docteur en laboratoire. Diffusées dans son organisme, ces dernières permettraient d’obtenir une action anti-inflammatoire dans l’ensemble de ses organes.


Cela fait plusieurs mois que cette ancienne gloire du sport automobile ferait appel au professeur. Toujours selon nos confrères, Michael aurait déjà effectué au moins deux passages à l’hôpital parisien au printemps dernier.

Pour le moment cependant, impossible de savoir si ce traitement est efficace. Comme à son habitude, la famille du champion cultive la discrétion. C’est d’ailleurs sous un faux nom et escorté d’un service de sécurité que Michael Schumacher s’est présenté à l’HEGP.  

Après deux jours de soin, ce patient quelque peu exceptionnel devrait quitter les murs de l’hôpital pour rejoindre ceux de sa maison en Suisse où il est traité depuis maintenant de trop longues années.

Estelle LAURE

À découvrir