France Dimanche > Actualités > Michael Schumacher : Une victoire miraculeuse !

Actualités

Michael Schumacher : Une victoire miraculeuse !

Publié le 6 août 2019

La mère, la femme et la fille de Michael Schumacher ont tenu à venir encourager le nouveau champion du Grand Prix automobile de Hongrie.

Ce jour est resté gravé dans les mémoires de tous les fans de Formule 1. Le 29 décembre 2013, Michael Schumacher était victime d’un terrible accident à la station de ski Méribel. Dans sa chute, la tête du septuple champion du monde a heurté un rocher, lui provoquant un grave traumatisme crânien.

Jusqu’à récemment, les nouvelles de son état de santé étaient rares. Sa femme, Corinna, préférant conserver précieusement ce secret au sein du cocon familial. En décembre dernier pourtant, son père choisissait de briser le silence. Une première en cinq ans.

Dans les colonnes du Daily Mail, Rolf Schumacher révélait que son fils, aujourd’hui âgé de 50 ans, n’avait plus besoin des machines qui lui ont longtemps permis de respirer. Mieux encore : selon lui, l’ex-pilote allemand n’avait plus besoin de rester alité toute la journée. Une ribambelle de médecins continuait néanmoins de défiler à son chevet.


Malgré ces nouvelles encourageantes, l’état de Michael Schumacher demeure encore à ce jour incertain. Pour autant, son grave accident ne l’aura pas empêché de transmettre son talent à son fils, Mick.

Dimanche 4 août, celui qui a vu son père être plongé dans un coma artificiel alors qu’il n’avait que 15 ans a remporté sa toute première victoire de Formule 2. Sa grand-mère, sa mère et sa sœur étaient venues l’encourager au Grand Prix de Hongrie.

Interrogé après la course, le jeune homme de vingt ans a confié sa joie d’être arrivé premier « après pas mal de malchance » : « J’avais la pression parce que nous avons une voiture performante mais nos résultats jusque-là n’ont souvent pas été à la hauteur de nos capacités. », a-t-il ajouté. Victorieux mais insatiable, ce passionné de course automobile a déjà le regard rivé sur la prochaine compétition : « Une première victoire vous donne toujours beaucoup de confiance. J’espère que ce résultat me donnera un élan pendant la trêve estivale et pour la prochaine manche à Spa-Francorchamps »

Pour autant, il reste encore de la route avant qu’il atteigne le niveau de son père, septuple champion du monde de Formule 1. « Je dois être sûr d’être prêt au moment où j’arriverai [dans la compétition de Formule 1, Ndlr.] et d’être le plus à l’aise possible dans l’équipe dans laquelle je serai. »

Estelle LAURE

À découvrir