France Dimanche > Actualités > Michel Berger : Des détails sur sa mort révélés !

Actualités

Michel Berger : Des détails sur sa mort révélés !

Publié le 29 avril 2022

.photos:jean-claude-woestelandt-/-bestimage

Il y a 30 ans, une crise cardiaque emportait Michel Berger à l’âge de 44 ans lors d’un match de tennis. Yves Bigot, l’auteur de la biographie de l’artiste s’est confié sur sa mort brutale un certain 2 août 1992.

Hier, jeudi 28 avril, Yves Bigot, l’auteur de la biographie de Michel Berger était invité sur le plateau de C à Vous. Le mois d’août prochain marquera le triste anniversaire de la mort de l’époux de France Gall. En effet, le 2 août 1992, Michel Berger nous quittait à l’âge de 44 ans emporté par une crise cardiaque alors qu’il jouait au tennis.


À l’occasion de ce funeste anniversaire, le journaliste Yves Bigot sort une édition augmentée de la biographie de Michel aux éditions du Seuil. On y apprend, par exemple, que l’auteur-compositeur-interprète était « atteint de pathologie cardiaque » qu’il n’a jamais eu le temps de la soigner… Selon son biographe, l’artiste était connu pour son caractère « pressé » et son rythme de travail effréné.

« Il avait toujours 3 ou 4 projets en même temps + 2 ou 3 d'avance en plus. L'idée de perdre du temps à se faire soigner, voire éventuellement d'être arrêté ne rentrait pas du tout dans ses plans. Surtout à ce moment-là. il était à un tournant de sa vie et de sa carrière », expliquait le journaliste. Ce dernier confiait également qu’ « il y avait cet album en duo avec France Gall et une tournée prévue pour eux à la rentrée » ainsi qu’une « présentation à Londres de la version anglaise de Starmania ». Il rappelait que « c'était son rêve de le présenter à Broadway et dans le West-End à Londres ».

Yves Bigot soulignait aussi le fait que la vie à 100 à l’heure, le stress et la mucoviscidose de sa fille, qui faisaient partie du quotidien du pianiste, y étaient pour beaucoup dans sa fin tragique… « Il y avait une autre histoire d’amour parallèle qui venait compliquer les choses. Et ce qui compliquait aussi beaucoup les choses, c’était la maladie de Pauline, la fille de Michel et France dont il savait qu'elle mourrait bientôt », dévoilait le biographe. Il concluait : « Il était vraiment sous une pression absolument incroyable au moment où il a disparu ».

Kahina Boudjidj

À découvrir