France Dimanche > Actualités > Michel Cymes : Dans l’intimité du plus médiatique des médecins

Actualités

Michel Cymes : Dans l’intimité du plus médiatique des médecins

Publié le 17 juin 2018

Devenu une star du petit écran, Michel Cymes est bien plus qu’un brillant vulgarisateur en matière de santé.

Le célèbre médecin du PAF est un hyperactif.

Incapable de faire la grasse matinée ou de rester dix minutes sur un transat, Michel Cymes a besoin de multiplier les projets pour avoir envie de se lever le matin.

À 61 ans, il ne cesse de se lancer des défis et, en plus de ses activités d’animateur sur le petit écran, il écrit des livres et donne des conférences.

Mais pas seulement, car le roi de la vulgarisation et de la pédagogie médicale sait varier les plaisirs.


Métier

Sans vocation, il se décide à entreprendre des études de médecine pour suivre son meilleur ami depuis la maternelle, le docteur Mithridade Davarpanah, stomatologiste.

Devenu chirurgien ORL, il consulte toujours à l’hôpital Georges-Pompidou, tous les mardis et mercredis matin.

Il touche 72 € par demi-journée, mais tient à garder ce lien avec le terrain et considère vital de continuer à exercer.

Si sa notoriété lui permet de faire passer des messages de santé publique, Michel refuse de poser un diagnostic en dehors de son domaine d’expertise.

N’espérez cependant pas obtenir un rendez-vous avec lui, il ne peut plus traiter de nouveaux patients.

En revanche, si ses activités télévisuelles devaient prendre fin, il remettrait sa blouse blanche à temps complet !

Revenus TV

Ils s’élèvent au total à 290 000 €, selon l’estimation du magazine Capital.

Ses prime times avec Adriana Karembeu lui rapportent 15 000 € par émission.

Pour un programme présenté avec Nagui, il perçoit 10 000 €.

Sa quotidienne du Magazine de la santé, qu’il abandonnera le 29 juin prochain, après vingt ans de présence, suivie d’Allô Docteurs sur France 5, lui rapportait 15 000 € par mois.

Sans oublier les revenus perçus pour Aventures de médecine et Enquête de santé !

Médias

Depuis six ans, il s’est associé avec Franck, son frère âgé de 52 ans, dans le Club Santé Débat.

Grâce à leur premier client, Harmonie Mutuelle, ils ont recruté de nombreux adhérents, lors de conférences gratuites devant 75 000 spectateurs.

La facture du docteur pour animer ces colloques dépasserait les 10 000 €, selon Capital.

La fratrie a également lancé un bimestriel sur la médecine préventive, intitulé Dr Good !.

L’inépuisable Michel recherche aussi un sponsor pour créer un village de la prévention santé et du bien-être.

Il a imaginé une caravane itinérante avec des stands de dépistage et de conseils pour apprendre à prendre soin de soi.

Six étapes sont d’ores et déjà prévues pour l’année prochaine !

Et avez-vous entendu parler de l’application Betterise ?

Elle a été créée par son ami et associé Christophe Brun, pour fournir des conseils personnalisés en matière de santé.

Elle aide ses utilisateurs à se prendre en charge, tout en respectant le secret médical.

Comédien

Il ne veut interpréter que des rôles de médecin, comme dans La vérité si je mens ! 3 ou dans le téléfilm Meurtres en pays d’Oléron.

Michel entend ainsi demeurer crédible aux yeux des Français, et de ses patients.

Il refuse absolument d’incarner un assassin ou un proxénète, de crainte que cela ne compromette sa réputation.

Famille

Il a épousé en secondes noces Nathalie, franco-argentine, en mai 2015, sous le soleil de Provence.

Tous les invités devaient s’habiller en noir et blanc avec une touche de rouge, tandis que les mariés avaient fait l’inverse !

Ce papa gâteau très inquiet a eu trois fils.

Martin et Romain, âgés de 21 et 19 ans, sont nés d’un premier mariage.

Et sa nouvelle épouse lui a donné le petit dernier, 7 ans.

Très pudique, Michel ne se montre jamais en famille.

Huile d’olive

Son ami Nagui en raffole !

Michel ne vend pas ses deux cents bouteilles, mais les réserve à ses proches.

Son huile provient des deux cent cinquante oliviers entourant sa bergerie, retapée par ses soins, sur les hauteurs d’Entrecasteaux, dans le Var.

En 2015, il a reçu en cadeau de mariage mille pieds de vigne de syrah.

Ce qui lui a donné envie de produire aussi son vin. Mais, il ne pourra pas le déguster avant trois ans !

Cuisine

Il a grandi dans le quartier de Barbès, à Paris, juste avant de résider à Saint-Cloud.

Quand ses parents, ouvriers dans la confection, rentraient tard, Michel préparait le dîner avec des pommes de terre surgelées.

Depuis, Franck affirme que son frère a fait d’énormes progrès en matière culinaire.

Michel avoue une fascination pour la gastronomie et admire les grands chefs.

Chez lui, les livres de cuisine sont aussi nombreux que les romans.

Il a commencé à se mettre aux fourneaux au début de ses études de médecine.

Sa spécialité est le gâteau au fromage, mais il teste sans arrêt de nouveaux plats.

Avant de partir au marché le dimanche matin, il cherche une recette et la prépare en rentrant, pour régaler sa famille et ses amis.

Football

Gamin, il rêvait de devenir footballeur professionnel. Il a même joué au Red Star, mais a dû arrêter la compétition à 18 ans, son amour du ballon rond s’étant avéré incompatible avec la poursuite de ses études de médecine.

Supporteur acharné du PSG depuis ses 17 ans, il fait partie des abonnés du club et ne rate presque aucun match au Parc des Princes.

Ce qui désole sa femme Nathalie, mais lui permet de retrouver son frère Franck ou son ami Thomas Hugues.

Sports

Le médecin du petit écran ne regarde que les matchs de foot à la télé.

Ce qu’il préfère, c’est repousser ses limites physiques.

Il a connu l’une de ses plus belles émotions en entreprenant l’ascension du mont Blanc.

Arrivé au sommet épuisé, il a pleuré toutes les larmes de son corps.

Toujours en quête de challenges, quand ses amis lui ont offert un vélo pour ses 55 ans, il les a mis au défi de grimper le mont Ventoux.

Il s’est entraîné chaque week-end pendant un an et a réussi son pari en emmenant ses potes jusqu’au sommet !

Son dernier exploit en solitaire a été de pédaler pendant 850 km, de Paris jusqu’à sa maison dans le Var.

Ce périple lui a tellement plu que Michel espère à nouveau traverser la France à vélo cet été.

Coach de VIP

Grâce à lui, son ami Laurent Romejko a cessé de fumer depuis sept mois.

Le chirurgien ORL a par ailleurs soigné la gorge du journaliste Thomas Hugues, ex-époux de Laurence Ferrari, qu’il connaît depuis ses débuts à Europe 1, en 1992.

Michel a également encouragé l’ancien président de la République François Hollande à faire chaque jour un minimum de six mille pas !

Et il a aussi ausculté les oreilles du comédien Bruno Solo.

Humour gaulois

Cet éternel gamin a hérité de l’humour paternel.

Il a pour la première fois tenu un micro lorsqu’il était « économe » en salle de garde à l’hôpital de Chartres, durant son internat.

Et c’est depuis cette époque que Michel fait des blagues de carabins sa marque de fabrique.

Grands-Parents

Il porte en lui une blessure indélébile : ses deux grands-pères Chaïm et Mendel ont été déportés dans un camp d’extermination, dont ils ne sont jamais revenus.

Pour rédiger son livre Hippocrate aux enfers, les médecins des camps de la mort, paru chez Stock en 2015, Michel a visité les sites de Birkenau et d’Auschwitz.

Au retour de ce voyage, il a mis un mois avant de pouvoir à nouveau sourire.

Pendant la promotion de cet essai, il a avoué avoir redouté de pleurer devant les caméras de télévision.

Ses projets

Il espère réaliser un tour du monde à la voile, et sait déjà un peu naviguer.

Le médecin se voit aussi devenir musicien, comme son artiste préféré, Michel Jonasz.

Il décrit le compositeur et interprète des Vacances au bord de la mer comme un homme incarnant à la fois la joie et la tristesse, ajoutant qu’il se reconnaît bien dans cette dualité.

Nina COLLOMBE

À découvrir