France Dimanche > Actualités > Michel Cymes : Etrillé par ses pairs !

Actualités

Michel Cymes : Etrillé par ses pairs !

Publié le 1 mai 2019

Violemment dénigré par de grands médecins, Michel Cymès voit son image salement écornée.

Le médecin le plus célèbre de France vient de rouvrir son cabinet médiatique ! À la tête d’une nouvelle émission, Ça ne sortira pas d’ici, qu’il coanime avec Nicole Ferroni, un mercredi sur deux à 22 h 45, sur France 2, Michel Cymes se penche, entre autres, sur la santé des grands de ce monde. Ses conseils avisés ont notamment été suivis par François Hollande à qui, quand il était président de la République, il avait recommandé de faire 6 000 pas par jour pour évacuer stress et tensions. Préconisation qui n’avait pas fait l’unanimité dans l’entourage du chef de l’État, comme vient de le révéler le Doc, sur le plateau de Quotidien : « J’ai su, quelques semaines après, que ses conseillers m’insultaient, car Hollande n’arrêtait pas de faire le tour du parc de l’Élysée. »

Impopulaire, l’ancien interne de Paris-Descartes ne l’est pas seulement dans l’enceinte du palais présidentiel ! En effet, il est toujours dans le collimateur de Cyril Hanouna qui, à l’automne dernier, sur le plateau de Touche pas à mon poste ! avait qualifié son émission, Aventures de médecine, de « programme racoleur » – programme dont le clap de fin a été annoncé jeudi 21 mars par le médecin le plus célèbre du Paf. Entre les deux animateurs, le ton n’a cessé de monter. « Michel Cymes ? Il ne m’intéresse pas du tout ! […] Il faut qu’il redégonfle un peu », a récemment taclé le trublion de C8. Des critiques qui n’ont visiblement pas atteint l’ORL, comme il s’en est ouvert sur le site PureMédias :  « Cyril Hanouna me déteste ? Je suis un peu sous le choc mais, ma première réaction, c’est de me dire qu’au final, s’il me déteste, c’est plutôt très rassurant. »

Ce sont cependant ses confrères qui lui font les reproches les plus cinglants. Ausculté par plusieurs d’entre eux dans Le Parisien du 20 mars dernier, l’ancien complice de Marina Carrère d’Encausse aurait, à les en croire, de nombreux travers ! Le pneumologue Philippe Even lui reproche de tenir un discours sans intérêt. « Il enfonce des portes ouvertes comme quand il affirme qu’il faut manger raisonnablement et ne pas se goinfrer », déplore-t-il. Il épingle également le côté mercantile du personnage. « Tout ce qu’il touche se transforme en argent, mais il n’y a pas un mot à garder ! » Bref, pour cet éminent spécialiste, qui a connu Cymes comme externe, ce dernier a vraiment mal tourné. Jeune médecin alerte et très impliqué, Michel serait, selon lui, devenu « un représentant de l’industrie pharmaceutique ». Et toc !

François Baumann, spécialiste des pathologies liées au travail, enfonce un peu plus le clou. Pour lui, l’ancien présentateur du Magazine de la santé sur France 5 est un clown qui aurait pris la grosse tête. Certes l’animateur maîtrise sa discipline, mais il en fait trop : « Cette façon de se mettre en vedette et de faire le pitre déconsidère l’image médicale. Avec lui, un sujet sérieux devient un spectacle ! », regrette Baumann. L’omniprésence de Cymes –  à la télévision, la radio, dans la presse, quand il ne joue pas la comédie, comme l’année dernière dans Meurtres en pays d’Oléron – agace beaucoup son confrère : « Je suis lassé de l’entendre partout », confie-t-il.

La rançon du succès ? Visiblement ce brillant touche-à-tout, qui pourrait bien se lancer prochainement dans l’écriture d’une pièce de théâtre, l’une des rares cordes manquant encore à son arc (il rêve d’écrire une comédie sur les patients vus par leurs médecins) se moque pas mal des critiques acerbes dont il fait l’objet. D’autant qu’il peut tout de même compter sur le soutien inconditionnel de certains de ses pairs, comme Patrick Pelloux

À l’inverse de Baumann, l’urgentiste affirme que le côté médiatique de Michel Cymes a servi la médecine : « Il a fait comprendre aux gens l’importance d’être acteur de sa santé. » Et ce n’est pas la seule qualité qu’il reconnaît à l’animateur vedette de France Télévisions, par ailleurs « un mec bien, intelligent et bienveillant ». Même son de cloche du côté d’Irène Frachon, la pneumologue qui avait lancé l’alerte sur les risques cardiaques liés à la prise du Médiator. Aux manettes du Magazine de la santé, Michel Cymes avait en effet soutenu sa collègue qui ne l’a pas oublié : « Il a été exemplaire. Son traitement du sujet a été intelligent, civique et engagé », affirme-t-elle, toujours dans Le Parisien.

Alors s’agit-il d’un médecin ou d’un clown en blouse blanche ? Le diagnostic des téléspectateurs est sans appel : Michel Cymes figure en tête des animateurs préférés des Français. Et ce n’est pas l’intéressé qui s’en plaindra…

Lili CHABLIS

À découvrir