France Dimanche > Actualités > Michel Cymès : “J’ai été agressé dans la rue !”

Actualités

Michel Cymès : “J’ai été agressé dans la rue !”

Publié le 18 mars 2021

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

Michel Cymès pousse un gros coup de gueule après une violente altercation sur la voie publique.

Invité sur le plateau de l’émission Quotidien, ce mardi 16 mars, Michel Cymès a fait part d’une histoire à peine croyable. Si le célèbre médecin peut aujourd’hui jouir d’une jolie notoriété, celle-ci offre parfois un revers de médaille très inattendu. 


En effet, Michel est victime d’une usurpation d’identité sur les réseaux sociaux. Des individus utiliseraient son image pour promouvoir des pilules amaigrissantes. Exaspéré, l’animateur a souhaité faire une mise au point : "Je n'en peux plus, ça fait des mois et des mois qu'avec mon avocate, on se bat. On l'a fait contre Facebook, qui a retiré toutes les pubs. Maintenant, il y en a ailleurs sur Internet !" 

Le chirurgien ORL de 63 ans voit son image exploitée par le biais de photomontages, de fausses publicités diffusées sur les réseaux sociaux, qui font la promotion de divers régimes. Une arnaque venant d’Ukraine, et dont le présentateur peine à se débarrasser. Il a d’ailleurs particulièrement voulu souligner : "Je ne fais pas de publicité pour des régimes comme cela, ou d'autres. C'est une arnaque, c'est une usurpation d'identité. Faites-le savoir !" 

Et cette petite magouille lui vaut bien des mésaventures puisqu’il a même eu le malheur de se faire agresser dans la rue à ce sujet. Il explique : "J'ai même été l'autre jour agressé par une dame dans la rue qui me dit : ‘c'est quoi cette escroquerie’, je lui dis ‘mais je n'y suis pour rien, j'ai attaqué pour que ça s'en aille’, elle me dit ‘oui mais vous n'attaquez pas suffisamment parce que moi je me suis fait avoir !! ‘" 

L’ex-acolyte de Marina Carrère d’Encausse dans le Magazine de la Santé (France 5) ne serait pas la seule victime de cette arnaque puisque Laurence Boccolini, Jean-Luc Reichmann, Amel Bent, ou encore plus récemment Faustine Bollaert entre autres, en feraient également les frais sur Instagram.

Concernant le docteur du PAF, son avocate Me Florence Watrin, avait indiqué en juin 2020 que ces annonces étaient "possiblement dangereuses pour la santé et susceptibles de constituer des tentatives d’hameçonnage et/ou de fraudes à l’égard des consommateurs." 

De son coté, Michel Cymès le martèle : "Je vous demande de faire passer le message. Ce n'est pas moi, c'est une arnaque ! C'est une escroquerie !" Entre le Covid, les campagnes de vaccination et cette duperie, l’animateur, très apprécié des Français, a décidément bien des combats à mener...  

Mélissa Delphigué

À découvrir

Sur le même thème