France Dimanche > Actualités > Michel Delpech : “J’espère rechanter”

Actualités

Michel Delpech : “J’espère rechanter”

Publié le 27 février 2014

Pour sa � première sortie �, le chanteur a choisi la ville de Caen où Michel Delpech a longuement conversé avec les habitants venus à sa rencontre.

En février 2013, l’angoisse s’était emparée des admirateurs de Michel Delpech. Le 20 de ce mois-là, sur son site internet, un communiqué faisait savoir que l’artiste se voyait « contraint d’annuler sa série de concerts de mars-avril pour raisons de santé ». Si le chanteur remerciait « une fois de plus son public et espérait le retrouver très vite », cet espoir s’éloignait avec le silence pesant qui suivait cette annonce. Un silence qui, jour après jour, s’était fait de plus en plus alarmant.

Un mois plus tard, hélas, Geneviève, la femme de l’artiste, nous confirmait ce que nous redoutions : son mari était atteint d’un « grave cancer », localisé dans la bouche et la gorge. Cependant, elle avait alors ajouté : « Mais il se bat, il est serein, il va très, très bien, et il va gagner, il va s’en sortir. » On aurait pu penser que ces mots n’étaient qu’un vœu pieux, une façon de se rassurer et de nous rassurer.

Cover 3522
Mais, à la fin de l’année dernière, on apprenait avec un profond soulagement que l’ablation de la tumeur s’était très bien passée. Évidemment, Michel était amaigri, affaibli par les traitements reçus, médicaments et séances de radiothérapie, et ignorait quand il pourrait enfin retrouver l’usage de sa voix. Il avait du mal à parler et rêvait du moment où il pourrait rechanter. Mais il était sur le bon chemin.

Au début de l’année, d’autres nouvelles, données par sa belle-fille, Pauline, dans la presse, se voulaient elles aussi rassurantes, mais la question de sa voix semblait encore loin d’être réglée : «[…] Il ne peut plus chanter, en tout cas pour l’instant, et ça le tue. Donc là, je pense qu’il est entre deux. Le pire est derrière, j’espère ! Le meilleur est devant, mais il faudrait que ça arrive. »

Eh bien, aujourd’hui, c’est avec une grande joie que nous pouvons vous l’annoncer : Michel Delpech est en pleine forme ! Nous avons eu la chance de le joindre au téléphone mardi dernier, et il nous l’a confirmé, sans aucune réserve : « Je vais très, très bien ! »

Transmettre

Preuve en est : il a complètement retrouvé sa voix ! Le 20 février, le chanteur a même pu quitter son domicile parisien. Il s’est rendu à Caen, dans le Calvados. Un rendez-vous très important pour lui, car, ce jour-là, il venait dédicacer son ouvrage, J’ai osé Dieu…, publié par les éditions Presses de la Renaissance – un nom tout indiqué pour ce qui lui arrive aujourd’hui.

Face à une assemblée de 200 privilégiés, il s’est présenté très souriant, heureux de pouvoir transmettre sa précieuse expérience de la foi. Et si, pour tous les auteurs, venir parler de son œuvre semble une évidence, pour Michel Delpech, qui a sans doute redouté de ne plus pouvoir s’exprimer comme il le voulait, ce moment a été très intense ! Après avoir été interviewé par le libraire qui le recevait, il a conversé pendant plus d’une heure avec l’assistance, dans une ambiance douce et joyeuse.

La longue séance de dédicaces qui a suivi lui a sans doute permis de se rendre compte à quel point il était aimé et soutenu. Du soutien, l’artiste en a trouvé sans cesse dans l’amour, divin ou humain. Sa femme, qui est à son côté depuis trente ans, et ses cinq enfants sont pour beaucoup dans cette magnifique rémission. Sans doute ont-ils été fous de joie d’apprendre que Michel allait tellement bien qu’il allait même pouvoir de nouveau jouer la comédie !

« Je suis en plein tournage », nous a-t-il en effet confié, ravi. Il participe à un téléfilm réalisé par Arnaud Sélignac, à qui l’on doit, entre autres, Notre-Dame des barjots, avec Zabou Breitman, diffusé sur France 2 en 2010. Dans Où es-tu maintenant ?, tiré d’un roman de Mary Higgins Clark, produit par France 3, on le retrouvera au côté de Patrick Chesnais. Il ne lui resterait plus maintenant qu’à enregistrer un nouvel album, et le bonheur serait total. Mais, sur ce sujet, il préfère rester prudent.

Quand nous lui demandions s’il comptait bientôt reprendre son activité musicale, il nous a répondu : « Probablement, je ne sais pas, je l’espère. Je ne sais encore rien de tout ça… » C’est, en tout cas, ce que nous lui souhaitons. Mais avec la force et le courage dont il a fait preuve depuis le début de ses problèmes de santé, rien n’empêchera, très prochainement, la sortie d’un nouveau CD dans les bacs.

Peut-être Michel l’appellera-t-il « Le phénix ». C’est le surnom que lui a donné sa femme, et qui lui va si bien !

Laurence Paris

À découvrir

Sur le même thème