France Dimanche > Actualités > Michel Drucker : L’étoffe du héros !

Actualités

Michel Drucker : L’étoffe du héros !

Publié le 26 avril 2020

.photos:bestimage
© BESTIMAGE Michel Drucker

Michel Drucker profite du confinement pour jouer les bons samaritains en envoyant des vidéos d’encouragements dans les EHPAD…

Confiné depuis le 17 mars dans sa propriété du sud de la France, l’animateur ne pouvait rester les bras croisés face à la situation sanitaire actuelle. Les masques capables de protéger du virus se raréfiant, cet hypocondriaque a décidé de passer à l’action en transformant son mas situé à Eygalières dans les Bouches-du-Rhône, en véritable atelier de fabrication.

C’est en se rendant chez son pharmacien « qui n’en avait pas », comme il l’a raconté dans l’émission Ce soir chez Baba sur C8, le 31 mars dernier, qu’il a eu le déclic. Épaulé par son épouse, Dany Saval, ainsi que par « sa fille et sa petite-fille », le présentateur s’est lancé dans la fabrication de ces protections. Avec l’intention de redistribuer bénévolement ses créations à la résidence La Sousto, la maison de retraite de son village, ainsi qu’aux commerçants. Un acte admirable qui demande beaucoup d’engagement si l’on veut que ces masques artisanaux freinent de façon efficace la propagation du Covid-19.


Penché sur une antique machine à coudre exhumée d’un placard, le présentateur de 77 ans s’est découvert un don pour ce travail manuel qui l’occupe désormais à plein temps. Au début, bien sûr, ce ne fut pas simple : il lui a fallu apprendre les gestes les plus élémentaires comme enfiler le fil, rembobiner la cannette et surtout, piquer droit !

Et une fois ce savoir-faire maîtrisé, Michel s’est senti pousser des ailes, pas peu fier de se rendre utile en ces temps de pandémie. Mais, très vite, après avoir fait les fonds de tiroir de la maison pour récupérer des morceaux de cotonnade, la matière première est venue à manquer. Le septuagénaire a donc dû recourir à la solidarité de ses voisins : « Il y a eu une collecte de tissus dans le village », a-t-il précisé à Cyril Hanouna. Après avoir confectionné un patron dessiné sur du papier, l’apprenti tailleur est passé à la découpe, avant de poursuivre l’assemblage des différentes pièces.

Les masques faits maison n’attendent plus maintenant que les brides avant d’être distribués. Une étape décisive afin que ces réalisations restent bien en place. Alors que certains internautes se contentent de réaliser des liens en tissu, il a tenu à faire les choses dans les règles de l’art : « Les élastiques ne sont pas encore posés », a-t-il toutefois précisé.

Mais ce n’est pas tout. Jamais à court d’idées généreuses, l’animateur a lancé une autre initiative : « J’enregistre tous les deux jours des vidéos que j’envoie dans les 7 500 maisons de retraite en France », explique le créateur de Vivement dimanche au micro d’Europe 1. « Je leur envoie des nouvelles. Il y a mon chien avec moi. Je leur raconte un peu le métier, ce que je fais pendant mon confinement… » Une bonne façon de rester présent dans le cœur des Français.

Valérie EDMOND

À découvrir