France Dimanche > Actualités > Michel Drucker : Il parle de son salaire "presque indécent" !

Actualités

Michel Drucker : Il parle de son salaire "presque indécent" !

Publié le 28 juin 2021

.photos:coadic-guirec-/-bestimage
© COADIC GUIREC / BESTIMAGE Michel Drucker au photocall de la conférence de presse de France 2 au théâtre Marigny à Paris le 18 juin 2019

Après une longue convalescence, suite à sa lourde opération, Michel Drucker reprend petit à petit ses marques. De retour à l’animation de « Vivement dimanche » sur France 2, c’est sur une autre chaîne qu’il s'est exprimé...

À l’animation de Vivement dimanche depuis des années, le célèbre présentateur a fait son grand retour le 28 mars dernier après une longue convalescence qui faisait suite à de lourds problèmes de santé, dont des opérations. À l’écran depuis 1964, Michel Drucker, 78 ans, n’est plus un novice. Il était invité sur le plateau de L'instant de Luxe sur Non Stop People et il a accepté de répondre à plusieurs questions... sauf une ! L’animateur a en effet refusé de céder à la curiosité de Jordan De Luxe sur son salaire.

À ce propos, Michel Drucker a expliqué : « On est bien payé et on ne le dit pas, pour une raison très simple, c'est qu'il y a des gens qui gagnent très peu leur vie, et croyez-moi, j'en ai côtoyé beaucoup à l’hôpital. Tout ce que je peux vous dire c'est qu'on gagne bien notre vie ». Il ajoutait : « Lorsqu'on a fait de la télévision au plus haut niveau, on gagne bien notre vie et quand on en fait depuis 57 ans, ce serait une faute professionnelle de ne pas l'avoir bien gagnée, quand même ». Le présentateur refuserait donc d’évoquer la question de son salaire par humilité et par respect pour ceux qui gagnent peu.

Pour étayer ses propos, Michel Drucker a tenu à mentionner un conseil de son père qu’il lui avait donné à l’époque de l’émission Champs-Élysées. En effet, il racontait s’être fait taper sur les doigts après s'être plaint de son salaire qu’il trouvait, à l’époque, faible. « Il ne faut pas dire combien on gagne en France, déclare-t-il. D'abord, on n'est pas aux États-Unis, et deuxièmement, c'est presque indécent par rapport aux gens qui gagnent peu, surtout en ce moment, avec le contre-coup d'un an de trou économique qu'on ne va pas résorber en quelques mois ». Le nombre de zéro sur son salaire restera donc un mystère entre lui et son compte bancaire !

Kahina Boudjidj

À découvrir

Sur le même thème