France Dimanche > Actualités > Michel Drucker : Traqué par une déséquilibrée !

Actualités

Michel Drucker : Traqué par une déséquilibrée !

Publié le 16 février 2020

.photos:bestimage
© BESTIMAGE Michel Drucker

Michel Drucker, l’animateur de “Vivement Dimanche” a payé cher la rançon de sa gloire avec une fan particulièrement hystérique…

Il a bien changé, notre « petit » Michel Drucker national. Comme si la scène l’avait grandi d’un coup. À 77 ans, l’animateur de Vivement Dimanche semble avoir définitivement remisé au placard son costume de gendre idéal.

Dans son dernier one-man-show, il s’assume enfin tel qu’il est : une icône nationale qui, de par ses milliers de rencontres, a vécu 1 000 existences et autant d’anecdotes savoureuses. Des tranches de vie sur lesquelles il pose un regard amusé et teinté d’une bonne dose d’autodérision. Ce fils de médecin ne se prive pas de railler son hypocondrie et sa boulimie de visites médicales en tout genre.

Maniaque de l’hygiène de vie, ce sportif accompli est bien parti pour nous faire un beau centenaire. D’autant plus qu’en ce début d’année, il pète le feu, d’après ses propos tenus dans La Dépêche du Midi : « À part la scène, faire du vélo et piloter des avions et des hélicos, mes seuls diplômes, je suis incapable de faire autre chose. Je suis parti pour un long moment. J’ai retrouvé l’envie d’avoir envie, comme chantait Johnny. »

Drucker nouvelle bête de scène ? Sans aucun doute. De vous à moi, son dernier spectacle, permet à l’animateur de s’épancher sur ses souvenirs de carrière et donc sur les clés de sa réussite en quelque sorte. L’occasion de se muer en véritable comique rompu au one-man-show façon Jamel Comedy Club.


Ainsi, narre-t-il à son public venu nombreux l’applaudir chaque soir, une drôle d’histoire qui lui est arrivée plus jeune, vers 30 ans. Suffisamment pour être déjà connu. Et donc, poursuivi par des fans ! Pas autant et pas aussi violemment que son ami Johnny, mais tout de même. Lisez plutôt : « Une jeune femme s’est installée sur mon palier pendant plusieurs jours », démarre-t-il son sketch. Qui n’est pas de la fiction, rappelons-le. « Elle était entièrement nue ! Avec une guitare, des fleurs dans les cheveux et des bougies ! »

On a beau être un personnage public, cela doit surprendre ! En fait, Michel fournit « l’explication » de cette histoire rocambolesque : « Cette femme faisait des crises d’érotomanie ». Pour les novices, cela signifie qu’elle avait la conviction et l’illusion délirante d’être aimé, de lui notamment. Une histoire drôle certes, mais qui laisse sur sa fin. Mais pour la connaître, cette fin, Michel, en parfait animateur doué pour le teasing, enjoint les lecteurs de La Dépêche d’assister à son spectacle… Un vrai pro.

Yves QUITTE

À découvrir