France Dimanche > Actualités > Michel Galabru est mort à 93 ans !

Actualités

Michel Galabru est mort à 93 ans !

Publié le 4 janvier 2016

Le comédien Michel Galabru s'est éteint ce lundi matin 4 janvier pendant son sommeil. Retour sur la formidable carrière de ce comédien populaire.

L'année 2015 avait été cauchemardesque. Après avoir perdu son épouse, Claude, le grand amour de sa vie et la mère de sa fille Emmanuelle, le comédien, qui avait déjà perdu son frère en 2014, a dû faire face à de très sérieux problèmes de santé. En novembre dernier, il avait dû annuler plusieurs de ses représentations et ne faisait pas mystère de sa lassitude, devant cette vie qui soudain se montrait si fuyante, si éprouvante. De 2016, Michel Galabru n'aura vu que les premiers jours. Selon nos confrères du Figaro, le célèbre acteur est mort ce matin, emporté pendant son sommeil.

-> Lire aussi : Michel Galabru : Il en avait marre de la vie !

Après avoir grandi à Safi, au Maroc, Michel Galabru se destine d’abord à une carrière de footballeur professionnel. Mais sa fascination pour le comédien Sacha Guitry prend le dessus. Il change finalement de voie et souhaite devenir comédien professionnel. Après un an d’études de droit, il suit des cours de préparation au Conservatoire National de Paris et décroche finalement le Premier Prix du Conservatoire. Une récompense qui lui ouvre les portes de la Comédie Française, à l’âge de 28 ans. Il y passera sept ans de sa vie.  Mais sa carrière sur les planches se poursuivra jusqu’à ses 92 ans et sa prestation dans la pièce de théâtre Les Diablogues. Michel Galabru devait d’ailleurs remonter sur scène cette année pour jouer dans Cancre, dans lequel il devait revenir avec humour sur sa carrière. Il n'en aura pas le temps.

Michel Galabru s’est également illustré au cinéma et à la télévision, dans plus de 250 films et téléfilms. Habitué des comédies populaires, il s’illustre dans de nombreux longs-métrages dont "La Guerre des Boutons" en 1961, "La Cuisine au Beurre" avec Bourvil en 1964, "Les Sous-Doués" en 1980 et "Papy Fait de la Résistance" en 1983. Plus récemment, on se souvient de ses rôles dans "Astérix et Obélix contre César" en 1999, "Bienvenue Chez les Ch’tis" en 2008 ou l’adaptation cinématographique du "Petit Nicolas" en 2009. Mais son rôle marquant reste celui de Gerber dans la saga des Gendarmes. On le verra aussi s'essayer au registre dramatique avec son rôle de meurtrier dans le "Juge et l’Assassin" de Bertrand Tavernier en 1976, pour lequel il obtient le César du meilleur acteur l’année suivante.

Né le 27 octobre 1922 à Safi au Maroc, Michel Galabru avait trois enfants, Philippe, Jean et Emmanuelle Galabru. Il avait deux frères, tous deux décédés avant lui, l’aîné à seulement 18 ans et Marc Galabru, médecin, mort en 2014. En 2013, il avait été élevé à la dignité de Grand Officier de l'ordre national du Mérite.

-> Voir aussi – Michel Galabru : Hospitalisé d’urgence !

Cyril Coantiec

À découvrir