France Dimanche > Actualités > Michel Leeb : Il lutte contre le cancer !

Actualités

Michel Leeb : Il lutte contre le cancer !

Publié le 3 mai 2016

à 68 ans, l’acteur Michel Leeb qui fêtera l’an prochain ses 40 ans de carrière s’est engagé dans un tragique combat contre la� maladie.

Comédien, humoriste, chanteur, chef d’orchestre, Michel Leeb appartient à cette catégorie d’artistes que rien n’effraie, et à qui le succès semble toujours sourire.

La carrière du comique avait pourtant pris un bien mauvais départ dans les années 70… Alors qu’il devait faire sa première apparition télévisée entre Johnny Hallyday et Michel Sardou dans une célèbre émission animée par Guy Lux, ce dernier l’avait tout simplement oublié.

Ce n’était que partie remise. Pour se faire pardonner, ce « cher Guy » invita le jeune homme méconnu la semaine suivante et le fit découvrir à des millions de Français. Depuis lors, Michel Leeb fait partie du paysage du rire hexagonal.

Blues

Malgré cette présence médiatique quasi ininterrompue depuis près de quarante ans, l’artiste, qui fêtera ses 68 ans le mois prochain, conserve une part d’ombre. Enfance compliquée, éducation à la dure chez les jésuites, un père absent, ce sont les failles de l’homme qui ont façonné sa drôlerie.

Rire, pour ne pas avoir à pleurer. Pleurer notamment la perte en 1997 d’un être qui était tout à ses yeux, Mafalda, sa chère maman qui a élevé seule ses deux enfants – Michel a une sœur cadette, Réjane. Depuis, plus rien n’est comme avant pour l’artiste. à tel point que longtemps, le dimanche en fin d’après-midi, à l’heure où sa mère a rendu son dernier souffle, Michel a souffert d’un terrible coup de blues qui le rendait incapable de communiquer avec qui que ce soit.

Si presque vingt ans le séparent aujourd’hui de cet événement douloureux, si les blessures de l’enfance sont désormais loin derrière lui, les cicatrices ne se sont toujours pas refermées.

Malgré sa popularité et en dépit d’innombrables succès, Michel demeure un homme inquiet, anxieux, perturbé par de terribles maux. Incapable de prendre un ascenseur tant la claustrophobie le tenaille, il lui est tout aussi impossible d’emprunter une télécabine en montagne. Même monter dans un avion est resté longtemps comme une immense épreuve pour lui.

Mais, de toutes ces phobies, il en est une bien pire que les autres : la crainte de tomber malade. « Quand je passe un scanner ou une IRM, je me shoote aux calmants, et comme je suis également hypocondriaque et que j’ai une angoisse folle de la maladie, je fais régulièrement des examens. D’après mon dernier check-up, je suis nickel », confiait-il à nos collègues de Paris Match, il y a quelques années.

Et il est vrai que, vu comme ça, Michel semble en pleine forme. L’ancien champion d’Île-de-France scolaire de basket est resté un homme actif, qui fait attention à son hygiène de vie. À 60 ans, il courait encore une petite demi-heure tous les matins.

« Je me méfie des passions, confie-t-il en 2009, toujours dans Paris Match. C’est dans ma nature de m’emballer. Les addictions sont toujours dangereuses, quelles qu’elles soient. J’aime le vin quotidien, intensément, mais en petite quantité… » Idem pour le tabac : s’il continue de fumer, là encore, Michel mise sur la modération : un cigare par jour, pas plus.

Pourtant, l’an dernier, à 67 ans, le solide édifice s’est soudain effondré… Le comédien a réalisé que, même en étant raisonnable, il ne pouvait espérer vivre plus d’une trentaine d’années. Et il s’imagine déjà à 97 ans sous morphine. Mais cette phobie de la maladie, Michel a peut-être trouvé un moyen de la combattre en s’investissant pour la faire reculer.

Convaincu, ainsi qu’il l’expliquait lors de son engagement aux côtés d’Anne Barrère dans l’association "Cent pour sang contre la leucémie", que l’humour « c’est l’espoir, c’est la volonté et qu’il faut être fondamentalement optimiste », il ajoutait : « Quoi de mieux que le rire, lorsqu’on sait qu’il a parfois une fonction thérapeutique formidable. »

Fort de ce principe, Michel Leeb prêtera son concours, le 11 avril prochain, à une très belle initiative. Ce soir-là, dans le célèbre restaurant le Fouquet’s à Paris, de nombreuses célébrités se réuniront afin de lever des fonds en faveur du centre Pierre Huth pour le dépistage précoce du cancer. L’idée de cette réunion de têtes connues du show-biz : collecter de l’argent pour acheter un matériel de pointe et offrir à tous l’opportunité d’un dépistage précoce de ce fléau.

Ce soir-là, Francis Huster, Bernard Pivot, Popeck, Isabelle Nanty, Nelson Monfort et Vincent Perrot seront aux côtés de Michel Leeb. Ensemble, ils poursuivront l’œuvre de ce médecin d’exception qu’était Pierre Huth, disparu il y a bientôt trois ans.

Christian Morales

À découvrir