France Dimanche > Actualités > Michel Sardou : Au secours des chiens martyrs !

Actualités

Michel Sardou : Au secours des chiens martyrs !

Publié le 22 juin 2019

Connu pour ses positions radicales, Michel Sardou reproche aux Chinois de manger du chien.

A 72 ans, Michel Sardou, qui se faisait plutôt discret après ses adieux à la scène en 2018, refait parler de lui à l’occasion d’un nouveau dérapage. Réputé pour son franc-parler, le chanteur a en effet la fâcheuse habitude de dire tout haut ce qu’il pense tout bas. Certaines de ses remarques et réflexions, souvent qualifiées de sexistes, d’homophobes ou de racistes, lui valent à chaque fois les foudres de nombreux détracteurs et provoquent le scandale. Déjà en 1967, il semblait soutenir l’implication des Américains au Viêt Nam, avec sa chanson Les Ricains. Le texte du Temps des colonies avait aussi suscité une énorme polémique en 1976.

Et souvenez-vous, il y a quelques années, une rumeur tenace l’accusait d’avoir eu des propos déplacés envers l’une des filles de Johnny Hallyday qu’il aurait traitée de « Viêt-cong », sous prétexte qu’elle avait été adoptée au Viêt Nam.

Loin d’avoir compris la leçon, Michel Sardou, décidément incontrôlable, récidive et s’en prend cette fois-ci à la Chine. L’objet de son courroux ? Un festival accueilli tous les ans par la ville de Yulin, dans le sud-est du pays, qui célèbre la consommation de viande de chiens, au grand dégoût du chanteur.

Une belle occasion en tout cas, pour pratiquer l’amalgame et faire de la cynophagie qui est minoritaire en Chine le fait d’une majorité. « Les Chinois, je ne suis pas surpris, ça fait des millénaires qu’ils en mangent. Mais qu’ils en fassent un festival… » s’est-il insurgé. Même si sur le papier, tout ça partait d’une bonne intention, on ne peut pas dire que la diplomatie soit vraiment son fort ! L’artiste est venu compléter la longue liste de 170 000 signataires, dont Stone, Nicoletta et Jean-Marie Bigard, d’une pétition qui réclame l’interdiction de ce « rassemblement » canin par le président chinois Xi Jinping.

Mercredi dernier, les militants de l’association de Stéphane Lamart, l’activiste à l’origine de cette pétition, s’étaient même réunis devant l’ambassade de Chine à Paris afin de la remettre en main propre à l’ambassadeur, Zhai Jun.


Mais refoulés manu militari à l’entrée, ils ont finalement décidé de l’envoyer par la poste. « C’est bien de se plaindre à un ambassadeur qui va transmettre la plainte, mais il faudrait que ce soit à l’échelle mondiale pour que ces maltraitances animales cessent », tempête l’artiste. Sensibilisé à cette cause par son amie Brigitte Bardot, autre personnalité connue pour ses opinions tranchées, le chanteur commet néanmoins une sacrée bourde. Le festival de Yulin est organisé par les Zhuang, une ethnie minoritaire dont les rites sont très contestés à l’intérieur même de la Chine.

Ladite manifestation, qui se tient du 21 au 30 juin prochain, a bien de quoi affoler les âmes sensibles. Pendant plus d’une semaine, des milliers de chiens sont tués et mangés. Selon la coutume locale, consommer la chair de cet animal abattu au moment du solstice d’été apporterait chance et bonheur. Avant le début de ces sordides réjouissances, des milliers de toutous sont donc abattus en place publique, après avoir été exposés à la vue de tous dans des cages. Ils sont ensuite cuisinés, assaisonnés, puis mangés avec des litchis et de l’alcool… Et ce n’est pas tout, puisque plusieurs milliers de chats sont également sacrifiés lors de ces sinistres festivités. Et le plus révoltant, c’est la façon dont périssent ces animaux, parfois assommés à coups de marteau avant d’être déchiquetés encore vivants à la tronçonneuse. Un véritable supplice avant de passer à la casserole !

Mais depuis le début des années 2010, le festival s’est attiré de plus en plus de foudres à l’intérieur même de son propre pays, où de plus en plus de citoyens deviennent sensibles au sort des animaux. 

Avant de généraliser, Michel Sardou aurait mieux fait une nouvelle fois de se renseigner sur les us chinois actuels. Un scandale qui risque bel et bien de mettre à mal les relations sino-françaises.

Valérie EDMOND

À découvrir