France Dimanche > Actualités > Michel Sardou : Dans un état désespéré !

Actualités

Michel Sardou : Dans un état désespéré !

Publié le 16 novembre 2020

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

Aujourd'hui, face à une nouvelle attaque d'une violence inouïe, l'entourage de Michel Sardou s'inquiète pour lui.

Il n'en peut plus ! En février, le chanteur de 73 ans avait dû interrompre les dix dernières représentations de sa pièce, N'écoutez pas mesdames, de Sacha Guitry, qu'il jouait au théâtre de La Michodière, à Paris, parce qu'il ne se sentait pas bien. Sans doute, en cette période minée par le Covid, les symptômes dont il était atteint – fièvre, maux de tête, fatigue – avaient-ils dû l'inquiéter, tout comme ses proches… C'est considérablement affaibli qu'il avait été admis à l'hôpital pour subir toute une batterie d'examens. Heureusement, le diagnostic de la grippe l'avait rassuré, comme il avait tranquillisé son entourage. À la suite de son hospitalisation, Michel Sardou était parti se reposer loin de la capitale, à la campagne, dans sa demeure de Normandie, comme l'avait expliqué, au Parisien, Richard Caillat, producteur et directeur de La Michodière.


Mais, alors que Michel se sentait mieux et récupérait vraiment de sa maladie, est arrivée l'époque du confinement. Et, bien que l'artiste ait la chance d'être à même de le vivre à l'air libre puisqu'il profitait du parc de son manoir de Vauville, ce repli forcé sur lui-même l'avait beaucoup attristé. Car, depuis quelques années, sa grande passion, en parallèle de celle du théâtre dont il était déjà privé pour cause de Covid, est pour les chevaux… Or, il ne pouvait même plus profiter du spectacle bienfaisant de ses chevaux de course, en particulier de ses pouliches qu'il aime tendrement. C'est donc assez malheureux qu'il avait dû supporter ces longues semaines de confinement…

Dans cette période déjà difficile, la mort de deux de ses amis chers, Jean-Loup Dabadie – qui lui avait écrit de magnifiques chansons, Chanteur de jazz, L'Acteur, Tous les bateaux s'envolent – puis Guy Bedos, à quelques jours d'intervalle, n'avait pas aidé l'artiste à sortir de sa mélancolie. Et voilà qu'aujourd'hui, alors que la deuxième vague de coronavirus bat son plein, ravivant les angoisses qui accompagnent ce fléau, Michel Sardou est encore une fois frappé !

Une nouvelle souffrance vient s'enchaîner au chapelet de malheurs qu'il a déjà récemment connus, le plongeant dès lors dans des affres sans fond. Car aujourd'hui, c'est ce qu'il a de plus cher qui est visé. Ce pour quoi Michel s'est toujours battu, ce qu'il a chanté et ce pour quoi il vit. Et, malheureusement, personne ne peut dire si un jour son nouveau calvaire aura une fin…

Ce qui tue véritablement le chanteur est une attaque des plus viles et des plus blessantes. Depuis le 7 octobre dernier en effet, une lettre, présentée comme émanant de lui, a été vue et lue plus de 15 000 fois ! C'est évidemment sur les réseaux sociaux que ce message a pu être ainsi autant partagé. Si ceux qui ont des idées à faire passer sont susceptibles de se réjouir d'avoir tant de personnes à qui s'adresser, ce n'est pas du tout le cas de Michel. Car cette lettre est tout simplement un message anti-Islam. En voici un petit extrait : « Moi, l'Islam, je m'en tape le coquillard. Je me contrefiche des hadiths, des sourates et autres corâneries. Ça ne m'intéresse pas de savoir s'il y a des musulmans pas vraiment islamistes, mais un peu islamiques, des islamistes modérés fréquentables, des immodérés franchement antisémites, des islamiques plus ou moins pratiquants, etc. », peut-on lire.

Le problème, c'est que ce n'est pas Michel Sardou qui a écrit ce message ! Celui-ci date d'il y a au moins dix ans et ressort régulièrement sur Internet, mais il n'a, en aucun cas, comme auteur celui de La Maladie d'amour ! « Je n'ai jamais écrit cette lettre, a-t-il ainsi déclaré à l'AFP, le 19 octobre dernier. Cela fait des années qu'elle traîne sur les réseaux sociaux. J'ai porté plainte il y a plusieurs années pour usurpation d'identité. » Et l'intéressé de se désoler : « Je suis abasourdi, effondré, sur le cul. » Déjà, en 2015, au lendemain des attentats revendiqués par l'organisation terroriste État islamique, ce message avait refait surface et le chanteur avait déclaré à France Info : « Je suis tout sauf ce qu'ils disent ! Je n'ai jamais été raciste de ma vie ni islamophobe ! C'est pire qu'une insulte ou une gifle. »

L'AFP, qui a enquêté sur ce délicat sujet grâce à son service de vérifications, a confirmé, après ses recherches, que l'artiste n'était pas l'auteur de ces lignes. Mais quand une rumeur s'accroche à une personnalité, il est très difficile de la réduire à néant. Aujourd'hui, Michel accuse le choc et ne peut, hélas, rien faire de plus pour éteindre ce mensonge. Espérons pourtant qu'il ne souffrira pas trop et qu'il saura faire face à cette vile attaque qui nie tout ce qu'il est…

Laurence PARIS

À découvrir