France Dimanche > Actualités > Michel Sardou : Il perd la mémoire !

Actualités

Michel Sardou : Il perd la mémoire !

Publié le 6 octobre 2017

Le 30 septembre dernier,
 à Limoges, Michel Sardou a débuté son ultime tour de chant. 
Mais les choses ne se sont pas passées comme prévu…

«Vous ne chanterez plus jamais… » Ces mots, sortis il y a quelques mois de la bouche de son médecin, ont dû terriblement bouleverser Michel Sardou. Il s’était exprimé sur les ondes d’Europe 1 en septembre 2016, expliquant qu’il connaissait « un gros problème de gorge, mais gros ! »…

Oui, malheureusement, le problème était de taille. Et il ne datait pas d’hier, comme l’interprète des Ricains l’avait confié à Gilles Bouleau, au JT de TF1, fin 2016, expliquant que ces trois dernières années, il avait été tout simplement condamné au silence : « Je ne pouvais plus monter, l’air ne passait plus, donc je me suis trouvé coincé… »

->Voir aussi - Michel Sardou : Prêt à tuer pour ses enfants !

« Coincé », c’est-à-dire empêché d’être lui-même et d’exercer ce métier qu’il a chevillé au corps et à l’âme. Empêché de partager ses émotions avec son public… Peut-on imaginer ce que ressent un chanteur qui ne peut chanter ?

Le sentiment de solitude et de rejet, d’injustice aussi, qu’il doit éprouver, surtout quand, comme Sardou, cela fait plus de cinquante ans qu’il exerce ce métier, est sans doute des plus douloureux. Mais cette épreuve, Sardou l’a vécue, et bien qu’il soit connu pour sa grande gueule, durant ces trois années où il a été condamné à abandonner 
la musique, il a fait profil bas.

->Voir aussi - Michel Sardou : Il vit un calvaire depuis des mois !

L’artiste a subi plusieurs opérations, expliquant, en avril 2014 au Parisien, pourquoi il avait dû annuler sa tournée Les grands moments, fin 2013 : « J’ai eu une énorme infection des sinus et des voies ORL, qui a bloqué ma respiration. Il a fallu m’opérer. Après, c’est descendu sur les mâchoires, je suis allé d’intervention en intervention. J’en ai encore jusqu’en juin. J’en ai bavé, c’était douloureux. Mais rien de grave. Ça va mieux, j’ai le moral ! »

Et pour ne pas perdre contact avec la scène et la chaleur du public, Sardou était redevenu comédien, enchaînant les rôles au théâtre, avec un franc succès ! Mais il avait dû attendre encore de longs mois, et produire d’énormes efforts, avant de pouvoir retrouver ses musiciens et présenter un nouveau tour de chant. L’année dernière, il avait expliqué sur Europe 1 qu’il s’entraînait pour retrouver sa voix avec un professeur de conservatoire classique. Son but avoué était : repartir, enfin, en tournée !

« Le gros problème, c’est moi. Est-ce que je suis capable de chanter deux heures, six jours par semaine ? Quand ma prof me dira : “Vous êtes prêt pour le faire”, là, on signera la tournée », avait-il déclaré. Et visiblement, ce moment tant attendu était arrivé ! Fin 2016, la star annonçait qu’elle allait démarrer un nouveau tour de chant.

Déçu

Mais si cette information avait réjoui tous ceux qui l’aiment, elle s’accompagnait d’une précision qui a profondément déçu son public : cette série de concerts serait la dernière, l’ultime tournée de l’artiste ! Baptisée La dernière danse, elle serait, comme Sardou l’avait confié, « un remerciement au public » qui le suivait « depuis cinquante ans »… Et un album sortant fin octobre, appelé Le choix du fou, l’accompagnerait…

La raison de cette décision, il la confiait alors au Parisien : « Je veux me protéger et ne surtout pas faire l’album et la tournée de trop… Il arrive un moment où on a tout dit. Et puis j’ai 70 piges, j’ai bien le droit de me faire plaisir. » Oui. Son public pouvait comprendre son choix, pas si fou que ça. D’autant que Sardou ajoutait qu’il ne comptait pas se couper entièrement de ses fans, prévoyant de jouer au théâtre « jusqu’au bout »…

Fatigué

Mais l’artiste va-t-il pouvoir exaucer son souhait ? Son corps lui permettra-t-il de continuer longtemps à être sur scène, chaque soir, donnant la réplique à d’autres acteurs, apprenant de longs textes pour ses rôles ? Ceux qui sont allés l’applaudir à Limoges, samedi 30 septembre dernier, peuvent peut-être se poser la question.

En effet, si Sardou était tout à fait présent sur scène, entouré de 32 musiciens, et qu’il a enchaîné avec brio ses anciens tubes, La java de Broadway, Les vieux mariés, Vladimir Ilitch, certains n’ont pu manquer de remarquer que le chanteur économisait sa voix dans les aigus. Un phénomène sans doute lié à son âge… « Je monte très haut dans les notes, mais à 69 piges, je cours moins vite. Donc c’est descendu un petit peu », avait-il expliqué l’an dernier sur Europe 1.

Mais ce n’est pas sa voix qui a inquiété certaines personnes de son public. C’est plutôt son état général… « Il est plus fatigué mais il chante mieux que la dernière fois », a en effet remarqué Sylvie, une de ses admiratrices, qui s’est confiée au Parisien. « Fatigué », le grand homme ? Un peu plus tard, lors de ce même soir, le chanteur a connu un petit moment de flou. Il s’est trompé sur Je ne suis pas mort, je dors…

Une erreur qu’il a tenu à marquer avec un trait d’humour : « On va recommencer, je me suis planté la gueule comme un débutant. Qu’est-ce que vous voulez, je vieillis, je vieillis », a-t-il commenté. Si ses fans du premier rang ont immédiatement protesté, lançant de grands « Non ! » sonores à son adresse, force est de constater que cette Dernière danse pourrait, en effet, réellement être la dernière. Peut-être contre son gré…

Pour l’instant, seul Sardou sait vraiment où il en est. Et ce dont il sera capable. Espérons qu’il nous réservera encore de très belles surprises et qu’après cette Dernière danse, il ne tirera pas sa révérence, une fois pour toutes et pour toujours…

Laurence Paris

À découvrir