France Dimanche > Actualités > Michel Sardou : Torturé pendant cinq jours !

Actualités

Michel Sardou : Torturé pendant cinq jours !

Publié le 9 juillet 2019

A la retraite depuis avril 2018, Michel Sardou a revécu l’un de ses pires cauchemars.

Il a la réputation d’être la « grande gueule » de la chanson française. De J’accuse au Temps des colonies, en passant par Le France, Michel Sardou n’a jamais hésité à dire haut et fort, « en vers » et contre tous, ce qu’il pensait. Et si, depuis son concert d’adieu en avril 2018, il s’est fait plus discret, il continue de monter au créneau pour les causes chères à son cœur. En mai dernier, il signait la pétition dénonçant la tenue du festival de Yulin, en Chine, qui met à l’honneur la viande de chien et de chat. Le 8 juin, Michel était à Saint-Laurent-sur-Mer dans le Calvados pour y interpréter son tube Les Ricains, (très controversé à l’époque de sa sortie, en 1968) en hommage à Bernard Dargols, GI français qui avait participé au débarquement de juin 1944, et qui s’est éteint le 28 avril dernier.

« Je n’imaginais pas que ma mère soit encore si jolie », chantait-il dans La fille aux yeux clairs. Il n’imaginait pas non plus que durant cette retraite paisible, il allait devoir subir (un mot qui semblait banni de son vocabulaire !) durant cinq jours sans interruption, ce qui pour lui représente une torture !

Tout est parti du pari fou lancé par la radio flamande Q-Music : diffuser en boucle, du 24 au 28 juin de cette année, Les lacs du Connemara.


Et alors direz-vous, la star devrait au contraire être fière que sa chanson remporte un tel succès ? Certes, sauf que justement, Michel ne supporte plus d’interpréter et encore moins d’entendre cette ode au vert pays d’Irlande, hymne entêtant de plus de six minutes, que depuis sa sortie en 1981, le public lui a systématiquement réclamé à la fin de chaque concert ! Nombre d’artistes connaissent cette frustration, somme toute la rançon du succès. Se plier aux exigences de ses fans, pas toujours demandeurs de nouveautés, est une contrainte qui peut s’avérer pesante, voire insupportable.

Apprendre que ce tube allait être diffusé durant 120 heures d’affilée a sans doute dû rappeler au chanteur des souvenirs dont il se serait bien passé !

Et ce n’est pas tout ! Pour clore en beauté ce supplice, Q-Music organise une soirée baptisée La mauvaise fête à Gand, où durant toute la nuit plus de 20 000 personnes chanteront et danseront sur Les lacs du Connemara !

Michel s’apprête à répéter la pièce de Sacha Guitry, N’écoutez pas, Mesdames ! qu’il jouera à Paris à la rentrée – au théâtre de la Michodière dès le 12 septembre. Parions qu’il a évité de se brancher sur la station belge ces derniers jours. Et qui sait, à l’issue de ce grand bain dans les lacs irlandais, sont-ils quelques-uns qui, à l’instar de son interprète, ne supportent plus une seule note de cet immense succès de la chanson française !

Lili CHABLIS

À découvrir