France Dimanche > Actualités > Michel Sardou : Une foudroyante attaque

Actualités

Michel Sardou : Une foudroyante attaque

Publié le 24 août 2007

Dur dur, l'été 2007 pour Michel Sardou ! Alors qu'il est plongé dans la préparation de son Olympia du mois prochain, les tuiles se multiplient.

Pourtant, ce retour dans la mythique salle parisienne, Michel Sardou y tient plus que tout. Depuis la mi-avril, il écume les salles de France et de Belgique afin de pouvoir présenter un show parfait à ses fans. Mais comment voulez-vous travailler sereinement quand tout se ligue contre vous ?

À force d'être sous pression, toujours à 100 %, vingt-quatre heures sur vingt-quatre, on finit forcément par exploser. C'est ce qui vient de se passer et tout cela n'est que le tragique aboutissement d'une longue suite de pépins.

Le dernier en date avait déjà fortement éprouvé le chanteur. Souvenez-vous, il y a dix jours, on apprenait qu'il était victime d'un indélicat qui, via ses courriels, espionnait tout de sa vie privée. Marqué par cette épreuve, Michel avait fini par se laisser convaincre par Anne-Marie : fini les cadences infernales, il était temps de faire une pause !

->Voir aussi - Michel Sardou : En clinique !

Violence

Depuis quelques jours, le couple se partageait donc entre sa maison de Porto-Vecchio ( Corse ) et son splendide chalet de Haute-Savoie, désormais sa résidence principale. Mais le pire était à venir.

Car l'attaque dont a été victime la star samedi dernier était à la fois totalement inattendue et d'une rare violence. C'est en regardant la télévision qu'il a été frappé en plein cœur par un coup de poignard assassin. Et on ne parle plus là d'une petite escroquerie, on parle d'honneur. Un honneur, sali, bafoué.

Mépris

Ce samedi-là, la chaîne rediffusait les meilleurs moments de 7 Jours au Groland, rendez-vous comique hebdomadaire animé par Moustic. Ce dernier a lancé un sujet dont la virulence a sûrement atterré le clan Sardou. Baptisé La Rupture tranquillou, ce clip musical parodiait les chansons de Michel en lui faisant aborder des thèmes de société particulièrement sensibles.

Le commentaire annonçait d'emblée la couleur : « Après deux ans d'absence, découvrez vite le nouvel album de Michel Sardouille. C'est quatorze chansons inoubliables dont le déjà hit single, Au boulot les feignasses. » Et la musique d'enchaîner : « À la maison, les pétasses. Pour les clodos, plus de vinasse. La rupture, faut qu'on la fasse. »

Une diatribe du faux Michel contre les sans-papier suivait immédiatement. Et, pour finir, cette triste parodie prêtait au chanteur des pensées peu amènes sur les Turcs : « Qu'est-ce qu'ils ont contre le jambon ? Un jour, on l'aura dans l'oignon. Et c'est par milliers qu'ils viendront voler le pain de nos lardons. » Le clip s'achevait par ces mots incroyables : « Un disque obligatoire sous peine de poursuites. »

On imagine sans peine combien Michel Sardou, si sensible à l'état de notre société, qu'il ausculte et analyse depuis quarante ans en chansons, a pu être blessé par cette attaque ! Riposter ? Il y a sans doute pensé, mais, heureusement, la douce Anne-Marie a, une nouvelle fois, su calmer les ardeurs de son mari. Finalement, cette triste caricature ne méritait pas mieux que le mépris et Michel avait mieux à faire qu'y répondre.

Car, à partir du 14 septembre à l'Olympia, c'est bel et bien Michel Sardou que ses fans viendront voir. Michel Sardouille, lui, n'existe que dans l'imagination de ses cruels auteurs.

Philippe Linon

À découvrir

Sur le même thème