France Dimanche > Actualités > Michèle Bernier : Eternelle abandonnée !

Actualités

Michèle Bernier : Eternelle abandonnée !

Publié le 23 mars 2018

Michèle Bernier revient dans “La stagiaire”, sur France 3. Un bonheur hélas assombri par une rupture dans sa vie personnelle…

Constance Meyer est de retour… Qui ça ?

Voyons, vous le savez bien !

La pétulante et drôle apprentie juge d’instruction de 61 ans, héroïne de La stagiaire, la série qui cartonne sur France 3 depuis l’épisode pilote diffusé en 2015. Dans la peau de l’ex-exploitante agricole qui a décidé de tout plaquer pour s’inscrire à l’École nationale de la magistrature, la comédienne Michèle Bernier pétille et semble se régaler d’incarner ce personnage haut en couleur, plein de gouaille et d’humour, qui lui ressemble beaucoup.


La stagiaire va même, dans cette troisième saison, devenir grand-mère, tout comme l’actrice d’ailleurs, dont la fille Charlotte vient d’avoir des jumeaux…

Un rôle de mamie qui ravit la plantureuse sexagénaire : « J’aimerais faire toutes les conneries que leurs parents refuseront que je fasse », vient-elle de confier à Faustine Bollaert dans Femme Actuelle. Et d’ajouter dans les colonnes de Télé-Loisirs qu’elle ne sera certainement pas une « mémé gâteau » : « Je ne sais pas les faire, déplore-t-elle, mais une grand-mère gâteuse, oui sûrement ! »

Optimiste envers et contre tout, Michèle ne se laisse donc apparemment jamais déstabiliser par les aléas de l’existence. Femme indépendante et volontaire, à la forte personnalité, la fille du Pr Choron est taillée comme un roc !

Pourtant sous ce masque d’enthousiasme et d’indéfectible joie, derrière cette image de solidité inaltérable, se cache une tout autre réalité…

Car l’ex-compagne de Bruno Gaccio est en fait une éternelle abandonnée !

L’humoriste vient en effet d’expliquer que s’il est un domaine où rien ne va comme elle l’aimerait, c’est celui de ses rapports avec les hommes. Ces messieurs ayant pour fâcheuse habitude de la laisser sur le carreau et de partir sans autre forme de procès !

À commencer par le père de ses deux enfants, qui, après quinze ans de vie commune, a mis fin sans crier gare à leur relation, pour vivre avec une « jeune et mince » Miss Météo. La petite Charlotte n’avait alors que 9 ans, et sa maman était enceinte de son frère, Enzo, âgé aujourd’hui de 21 ans.

“Monsieur de”

On imagine sans peine le chagrin et le sentiment d’abandon qu’a ressenti la malheureuse jeune femme. De cette rupture brutale avec l’ex-auteur des Guignols de l’info, l’humoriste tirera son premier one-roman-show, qui lui servira de thérapie et qu’elle intitulera Le démon de midi…

Mais si cette incorrigible gourmande, qui, au passage, ne sait pas cuisiner, a réussi à surmonter le départ de l’homme de sa vie en exorcisant ce malheur, et en faisant du même coup rire la France entière, il n’est pas certain qu’elle parvienne à transformer sa toute dernière séparation en une savoureuse plaisanterie.

Bien qu’avec le temps, on apprenne de mieux en mieux à encaisser les coups durs, voir une fois encore se répéter le même scénario et son amoureux vous tourner le dos reste une blessure difficile à guérir : « J’en ai eu un il n’y a pas longtemps [un compagnon, ndlr], a ainsi raconté Michèle à Faustine Bollaert. Et puis il est parti. Vous savez, les hommes ont encore du mal avec la notoriété des femmes », a-t-elle confié.

Son imposante célébrité serait donc la véritable cause de ses amours déçues ?

Ceux qui acceptent de partager sa vie savent pourtant parfaitement à quoi s’attendre lorsqu’ils rencontrent cette artiste, que l’on voit beaucoup sur le petit écran et qui joue également régulièrement au théâtre !

La source du problème est donc bien plus compliquée à déceler qu’il n’y paraît… « Un jour Johnny m’a dit : “Les femmes m’aiment pour les mêmes raisons qui font qu’elles me quittent !” C’est tout à fait ça, confie-t-elle encore. Au début, rencontrer du beau monde, être invité, ça a quelque chose d’attirant… Mais quand on est “monsieur de”, on vous salue et on passe à quelqu’un d’autre. Comme vous n’êtes pas connu, on ne vous trouve pas intéressant. C’est assez violent.»

Il ne doit en effet pas être facile pour certains prétendants de se retrouver dans l’ombre de leur femme et de devoir revêtir à chaque sortie en ville une lourde et déprimante cape d’invisibilité… «Ça l’embêtait d’être “monsieur de”, avoue-t-elle encore au sujet de sa dernière conquête. Je le comprends, j’ai été “fille de”, “femme de”, et j’ai des “enfants de”. »

“Zorro”

En tout cas, la digne descendante du cofondateur de Hara-Kiri et Charlie Hebdo ne rêve désormais que d’une chose : trouver l’âme sœur, et pour longtemps !

Son vœu le plus cher est maintenant de rencontrer le compagnon, à la vie à la mort, qui la chérira pour ce qu’elle est et restera auprès d’elle pour rien d’autre que ce qu’elle est : « J’aimerais que ça dure un peu plus avec la prochaine personne, indique-t-elle enfin. Il faudrait quelqu’un qui se soit accompli dans sa vie. »

Et de conclure, avec sa philosophie et son sens de l’humour coutumiers : « Je vais bien, je crois que c’est ça le problème ! […] Je pense que les hommes aiment jouer à Zorro. Ils adorent avoir ce côté “sans moi tu n’y arriveras pas”. »

Une facette de la psychologie masculine qui semble déplaire à cette bonne vivante, même si l’attitude d’un Bernardo, fidèle compagnon du héros masqué, ne risque pas de l’attirer non plus !

À bon entendeur…

À découvrir

Sur le même thème