France Dimanche > Actualités > Michèle Laroque : Elle tourne le dos à François Baroin !

Actualités

Michèle Laroque : Elle tourne le dos à François Baroin !

Publié le 27 septembre 2015

Depuis sept ans, la comédienne Michèle Laroque et le sénateur-maire de Troyes vivaient en parfaite harmonie… jusqu’à cette pétition sur les migrants.

Pré Catelan, Paris. 3 juillet 2008. C’est l’anniversaire de Line Renaud. Son amie, Michèle Laroque, est chargée de lire un texte envoyé par Liz Taylor. Ayant du mal à traduire l’anglais, elle se penche vers un bel homme assis à ses côtés. François Baroin s’exécute alors avec bonheur…

Depuis ce jour béni, l’actrice-productrice et le sénateur-maire de Troyes vivaient une romance sans nuage. Jules, Constance et Louis, les trois enfants de François considéraient Oriane (la fille de Michèle) comme leur propre sœur. La famille recomposée aimait à se retrouver à Troyes dans la maison de campagne de l’ex de Marie Drucker.

--> Lire aussi : Karine Ferri : Son bébé porte le petit nom de Grégory

Avec son homme, Michèle taquinait le goujon sur les bords du canal de la Haute-Seine. Malheureusement, en cette rentrée 2015, c’est tout le vacarme du monde qui s’est fracassé sur leur idylle.

Michèle Laroque et François Baroin

Alors que Michèle Laroque se trouvait en Gironde sur le tournage de Camping 3, François était, vendredi dernier sur le plateau d’iTélé, invité à se ­prononcer sur la crise des migrants. Il affirmait alors fortement son refus d’en accueillir à Troyes.

« Je ne le ferai pas pour la simple et bonne ­raison que je suis en ­sur­capacité […] On ne peut pas avoir des Calais partout en France », assénait l’homme politique.

Depuis la Gironde, Michèle ne pouvait pas ne pas avoir entendu cette prise de position très remarquée. Pourtant, dès dimanche, elle assénait une véritable gifle à son compagnon, en signant la pétition « Une main tendue », publiée dans le Journal du dimanche, texte qui fustige l’égoïsme de ceux qui refusent les migrants.

--> Lire aussi : Pierre Palmade : « Alcool : je préfère l’abstinence »

« Nous ne pouvons pas rester claquemurés dans l’indifférence et le silence devant la tragédie de ces hommes, de ces femmes et de ces enfants qui meurent faute d’être accueillis, écrit Michèle. N’avons-nous donc tiré aucune leçon de nos “lâches soulagements” du passé ? »

À ses côtés, 65 cosignataires prestigieux, dont Line Renaud, Muriel Robin, Dany Boon, ou… Léa Drucker, cousine de Marie. Tous ulcérés par l’image du corps sans vie du petit Aylan, 3 ans, échoué sur une plage de Turquie, qui a circulé sur les réseaux sociaux et secoué l’opinion…

Pour François Baroin, le coup est rude. Certes, Michèle Laroque n’a jamais adhéré à un parti de droite. Mais démentir son homme si violemment constitue un camouflet !

D’ailleurs, quand un journaliste de France Inter lui en fait la remarque, l’homme politique botte en touche en fustigeant « les machos qui estiment qu’une femme doit penser comme son compagnon ». Une réponse de gentleman !

Benoît Franquebalme

À découvrir