France Dimanche > Actualités > Michèle Morgan : Poignardée en plein cœur !

Actualités

Michèle Morgan : Poignardée en plein cœur !

Publié le 28 août 2009

L'actrice Michèle Morgan s'est lancée dans une bataille à l'issue incertaine pour sauver ses plus beaux souvenirs.

Tant de larmes coulent aujourd'hui des plus beaux yeux du cinéma français... À 89 ans, lorsque, habituellement, la sérénité guérit les blessures de la vie, Michèle Morgan se voit de nouveau poignardée en plein cœur !

Pourtant, après les années noires, entre 2003 et 2006, l'actrice pensait ne plus devoir être ébranlée par les secousses de l'existence. En effet, en quelques mois, son fils unique, Mike Marshall, puis l'amour de sa vie, Gérard Oury, ont été emportés dans la tombe. Peu avant, c'est sa petite-fille, Sarah, qui, happée dans l'enfer de la drogue, a placé son fils, Zoltan, à la Ddass.

Michèle s'était alors réfugiée dans son duplex de Neuilly pour se consacrer à la peinture. Là, oubliant les angoisses du présent, elle puisait son inspiration dans ses souvenirs les plus heureux.

->Voir aussi - Michèle Morgan : Ses souvenirs...

Hélas, le sort en a décidé autrement en anéantissant le décor de son passé glorieux. La star a eu, cet été, la douleur d'apprendre la dégradation des lieux où elle a passé ses plus belles années : l'hôtel Lambert.

Dans ce magnifique bâtiment du XVII e siècle, situé à la proue de l'île Saint-Louis, vingt ans de bonheur se sont écoulés le long de la Seine. C'est là, avec le fleuve pour témoin, que la jeune actrice a connu ses premiers grands succès, mais aussi l'amour, aux côtés d'Henri Vidal.

C'est ici encore qu'elle a vécu l'immense bonheur de serrer enfin dans ses bras son fils, trop longtemps captif de son père aux États-Unis. Que d'heures exquises a-t-elle passé sur la terrasse en demi-lune, à peindre le portrait de son fils adoré !

Locataire d'un appartement situé au-dessus de la magnifique galerie Hercule, Michèle a toujours eu conscience du privilège d'habiter un tel joyau architectural et historique. Un privilège qui a pris fin lors du rachat de l'hôtel par la famille Rothschild, en 1975.

-> Voir aussi - Michèle Morgan : …ma Mimi à moi !

Mais son séjour dans ce lieu enchanteur est resté pour elle un paradis perdu. « C'était une merveille », soupirait Michèle Morgan d'ailleurs sur le site internet Prestigium.

Or, en apprenant que le frère d'un émir du Qatar, désormais propriétaire de ce bâtiment historique, souhaitait entreprendre d'audacieux travaux de rénovation qui risquent de le défigurer, son sang n'a fait qu'un tour.

En juin, Christine Albanel, alors ministre de la Culture, avait effectivement donné son autorisation pour qu'y soient installés des éléments de confort moderne. L'escalier de bois et de tomettes sera donc probablement enlaidi par l'installation d'un ascenseur. Un trou va être creusé dans le charmant petit jardin pour qu'un parking soit installé dans les soubassements.

Une restructuration qui risque sérieusement de mettre en danger la solidité de l'hôtel. Quant aux peintures et aux lambris, résisteront-ils à la climatisation qui devrait être installée dans chaque pièce ? Si, de son côté, le ministère souhaite surtout la consolidation d'un édifice en mauvais état, la liste des modifications envisagées par les Qataris fait deux fois trente pages !

« Ils auraient dû construire autour de Paris, ils auraient eu toute la place qu'ils voulaient, s'insurge la comédienne. Mais ça faisait moins chic, c'était moins élégant !»

Sauvegarde

Devant un tel manque de respect envers notre patrimoine, Michèle Morgan a choisi de se battre, signant une pétition pour la sauvegarde de l'hôtel. Georges Moustaki, Guy Bedos et bien d'autres figures artistiques ou intellectuelles se sont joints à elle pour soutenir cette cause.

L'Association pour la sauvegarde et la mise en valeur du Paris Historique a ainsi bénéficié d'un poids supplémentaire pour en référer au tribunal administratif et contrer les projets de ce puissant prince arabe. La décision a été remise au 2 septembre prochain.

-> Voir aussi - Michèle Morgan : Chassée de sa maison du bonheur !

« Mais, vous savez, contre l'argent, on aura beaucoup de mal, s'indigne-t-elle encore sur le site. Avec l'argent, on peut tout acheter, et toutes les pétitions au monde n'y peuvent rien. »

Peu optimiste quant à l'issue de son combat, l'actrice sait qu'il ne lui restera plus qu'un recours si les tribunaux lui donnent tort : Frédéric Mitterrand, le nouveau ministre de la Culture.

Cet homme, qu'elle considère comme un fils depuis qu'il a interprété son petit garçon dans le film Fortunat, fera à coup sûr tout ce qui est en son pouvoir pour venir en aide à Michèle Morgan...

Anna Hadrien

À découvrir