France Dimanche > Actualités > Michèle Torr : Elle ne se pardonne pas la mort de sa mère !

Actualités

Michèle Torr : Elle ne se pardonne pas la mort de sa mère !

Publié le 29 octobre 2010

À 18 ans, la chanteuse a perdu sa maman dans un accident de la route. Ah ! si seulement Michèle Torr ne lui avait pas offert cette voiture...

Michèle Torr a la soixantaine rayonnante des femmes vraiment épanouies. Néanmoins, on découvre aujourd'hui que ce sourire cache une immense blessure.

Comme elle vient en effet de le confier dans l'émission Vie privée, vie publique, sur France 3, l'interprète d'Emmène-moi danser ce soir ne se remet pas de la tragique disparition de sa mère. Depuis quarante-cinq ans maintenant, la chanteuse est rongée par les remords et la culpabilité.

À l'époque du drame, Michèle a 18 ans... Un soir de décembre 1965, alors que la jeune et prometteuse chanteuse fait une de ses premières grandes tournées à travers toute la France, un terrible drame va soudain la terrasser.

->Voir aussi - Michèle Torr : Elle vit un calvaire !

Entre Noël et le jour de l'an, elle se produit à Marseille et en profite pour passer quelques jours avec sa mère, qui est venue pour l'occasion. Ensemble, mère et fille nagent en plein bonheur. Leurs vœux se sont réalisés, elles n'osent y croire !

Tragédie

Puis, après ces quelques jours privilégiés passés ensemble, il est temps pour Clémente, la mère de Michèle, de rentrer chez elle, de retrouver son mari et Brigitte, sa fille cadette, à qui elle est impatiente de tout raconter.

La chanteuse regarde alors s'éloigner sa mère au volant de sa nouvelle 4L, qu'elle s'est fait une joie d'offrir à ses parents avec ses premiers cachets. Quel plaisir pour elle de se dire que désormais sa mère est libre de pouvoir la rejoindre quand elle le souhaite ! Mais Michelle est bien loin d'imaginer la terrible tragédie qui va la foudroyer...

Ce soir-là, elle se produit à Paris. Le régisseur de l'Alcazar lui tend alors un télégramme ; elle s'en empare en riant, persuadée que ce sont des félicitations. Hélas, il n'en est rien. Elle ne croit pas à ce qu'elle lit : c'est trop horrible, trop atroce ! Insidieusement, la vérité pénètre dans sa tête et dans son cœur.

Sa pauvre mère, sa maman adorée, vient de mourir, à seulement 40 ans, dans un accident de la route ! Au volant de la voiture que sa fille lui avait offerte ! Depuis ce jour-là, l'artiste est hantée par la culpabilité.

« Je culpabilisais pour ce cadeau, pour tout, avoue-t-elle aujourd'hui au micro de Mireille Dumas. J'ai été longtemps en dépression. L'arrivée de mon fils m'a beaucoup aidée. »

Si elle n'avait pas eu ce geste généreux, sa mère serait-elle toujours en vie ? Telle est la terrible question qui obsède la chanteuse.

« Je l'adorais, se souvient Michèle Torr. Je lui devais tout, même ma carrière. Elle avait travaillé toute sa vie dans une petite fabrique de balais en paille de riz, alors qu'elle avait rêvé de faire, elle aussi, une carrière de chanteuse. Dans sa jeunesse, elle avait même été remarquée par Jean Nohain, qui l'avait engagée pendant plusieurs semaines à la radio. Mais sa famille l'avait obligée à renoncer ! Et elle était devenue l'épouse de mon père, la femme d'un modeste facteur de campagne. Sans elle, moi aussi je serais peut-être restée ouvrière dans la même fabrique de balais, où j'avais commencé de travailler à 15 ans... »

Laura Valmont

À découvrir