France Dimanche > Actualités > Michelle Obama : Elle dit tout sur son couple !

Actualités

Michelle Obama : Elle dit tout sur son couple !

Publié le 16 décembre 2018

Dans son autobiographie, Michelle Obama révèle les secrets de sa vie intime avec Barack.

Le 20 janvier 2017, elle quittait avec dignité la prison dorée de la Maison Blanche où elle était restée captive durant huit ans… Femme de cœur mais aussi brillante femme de tête, Michelle Obama n’avait évidemment pas dit, ni écrit, son dernier mot ! L’ex-première dame des États-Unis revient en effet sur le devant de la scène avec Devenir, son autobiographie, traduite en trente et une langues, et parue en France le 13 novembre aux éditions Fayard.

Un ouvrage passionnant, conçu en trois parties – Devenir moi, Devenir nous, Devenir plus –, dans lequel l’ex-avocate de l’un des cabinets les plus renommés de Chicago, passée par la prestigieuse université de Princeton et la non moins illustre faculté de droit de Harvard, se raconte sans tabou. Sur sa vie, pas toujours facile, auprès du premier président noir de l’histoire de l’Amérique, mais aussi sur la réalité de son couple avec Barack et ses réticences à le suivre dans sa course effrénée pour s’imposer en politique…

Michelle Robinson, arrière-arrière-petite-fille d’esclaves, élevée dans une famille modeste, rencontre le séduisant jeune homme en 1989, au sein du cabinet d’avocats Sidley Austin, où on lui demande de devenir sa tutrice ! Très vite, une solide amitié se noue entre la jeune femme de 25 ans et ce sémillant garçon de deux ans son aîné. Cette relation, un soir d’été, ne tarde pas à se transformer en idylle. Leur premier baiser agit d’une façon inattendue sur la femme de loi qui se voulait plus cérébrale que physique : « J’ai décidé d’arrêter de réfléchir et de vivre, c’est tout », écrit-elle, décrivant cette toute nouvelle émotion comme « Un souffle renversant de désir, de gratitude, d’épanouissement et d’émerveillement. »


Passé cet ensorcelant bouleversement des sens, Michelle apprend à connaître cet homme à l’inébranlable confiance en soi. Mais, si le besoin de faire changer le monde de celui qu’elle épousera en 1992 la fascine, il faut bien avouer que ses qualités l’inquiètent tout autant. « J’étais profondément, délicieusement amoureuse d’un type dont l’intelligence supérieure et l’ambition risquaient de dévorer les miennes. »

Ce qu’elle redoutait tant finit donc par arriver : la jeune avocate qui avait accompli un parcours exemplaire en tant que femme noire dans un monde d’hommes blancs, qui pensait tout sacrifier à sa carrière, se retrouve sur la touche. Elle devient, à son corps défendant, l’épouse d’une étoile montante de la politique, d’un courant d’air toujours sur les routes et rarement à la maison. C’est dans la solitude que Michelle affrontera une première fausse couche. Et dans l’isolement encore que celle qui souhaite à tout prix devenir mère devra subir les lourds traitements nécessaires aux fécondations in vitro afin de donner naissance à leurs deux filles, Malia, le 4 juillet 1998, puis Sasha, le 10 juin 2001.

Barack, alors élu au sénat local de l’état de l’Illinois, est toujours loin de son foyer et ne revient que lorsque toute la maisonnée est couchée. Épuisée par son travail et les deux petites à élever, la courageuse maman craque et tire la sonnette d’alarme.

Il faut agir, pense-t-elle, avant que son couple ne s’effondre. Et cette battante à la volonté d’acier de traîner son homme, qui freine des quatre fers, chez un conseiller conjugal ! Ils approchent alors de la quarantaine et ces séances les aident à crever l’abcès qui commençait à infecter leur amour… « Nous nous aimions profondément, écrit encore l’ancienne assistante du maire de Chicago, Richard M. Daley. Mais c’était comme si, au coin de notre relation, s’était formé un nœud que nous étions incapables de démêler. »

Autre incroyable révélation de ce livre confession, Michelle avoue avoir nourri de sérieux doutes quant aux chances de son époux de remporter l’élection présidentielle de 2008. Certes, fidèle parmi les fidèles, elle lui apporte son soutien, mais sans imaginer une seule seconde qu’il soit couronné de succès ! « Barack était un Noir en Amérique et je ne croyais vraiment pas à sa victoire », avoue-t-elle.

Ses doutes sont définitivement balayés le 20 janvier 2009, lors de l’investiture du 44e président des États-Unis… S’impose alors l’espoir d’un véritable renouveau dans son pays, où le racisme et les inégalités seraient désormais bannis. La nouvelle première dame prend, toujours dignement, ses quartiers à la présidence, loin de s’imaginer qu’elle y resterait si longtemps. Loin de prévoir qu’après l’ère Obama viendrait, hélas, celle de Trump…

À l’égard de celui qui a pris la suite de son mari, Michelle ne tarit d’ailleurs pas de critiques ! Qualifiant le président actuel de « petite brute », elle ne lui pardonne notamment pas d’avoir mis en doute la naissance de son mari aux États-Unis et d’avoir fait courir un danger à sa famille.

Aujourd’hui, celle qui s’est énormément investie dans la lutte contre l’obésité, l’alimentation saine, et avait même créé un potager dans les jardins de la Maison Blanche, poursuit son engagement au service des enfants en détresse. Et s’apprête à voyager en Amérique et dans le monde entier pour assurer la promotion de son livre. Une sorte de « campagne apolitique » pour celle qui affirme ne jamais vouloir entrer dans la course à la présidentielle…

Clara MARGAUX

À découvrir