France Dimanche > Actualités > Mika : Son fabuleux combat contre le cancer !

Actualités

Mika : Son fabuleux combat contre le cancer !

Publié le 25 septembre 2015

Septembre est le mois international de sensibilisation des cancers pédiatriques. Mika, l'artiste au grand coeur, est aussi un citoyen engagé. Depuis deux ans, il soutient les "Petits Guerriers" de l'association "Imagine for Margo". Il nous a raconté cette belle aventure...

Ce maudit crabe est la première cause de mortalité par maladie chez l’enfant. Margaux avait 13 ans quand elle a eu des maux de tête et des vomissements. Sa vie et celle de sa famille ont basculé quand le diagnostic est tombé : tumeur agressive au cerveau. La courageuse adolescente s’est battue pendant seize mois... Avant sa disparition, Margaux a même initié une collecte pour faire avancer la recherche, qui a entraîné un immense mouvement de solidarité et un record de dons. Sa maman, Patricia Blanc, prolonge son combat à travers l’association « Imagine for Margo ». Lors de leur conférence de presse à Paris, le chanteur Mika nous a accordé un entretien.

France Dimanche : Comment avez-vous connu l’association ?
Mika : Si je suis l’ambassadeur d’Imagine for Margo, c’est grâce au photographe Peter Lindbergh. J’ai d’abord reçu un premier mail, écrit en majuscules, sans lien entre ces phrases très courtes, et sans ponctuation. Il écrit comme il parle. Alors, j’ai pensé que c’était un fou, ou une blague. Puis, on a contacté ma mère, et j’ai compris que c’était Peter. Il m’a proposé de les rejoindre un week-end en 2014, pour faire la surprise aux enfants. Je me suis dit « C’est une belle aventure ».

--> Lire aussi : Mika de The Voice : Son handicap a bouleversé sa vie !

Chaque année en France, 2500 enfants et adolescents sont diagnostiqués, et 500 meurent, soit plus d’un décès par jour...
M :
Oui, on ignore que la recherche est axée sur les cancers adultes, et seulement 2% des fonds sont alloués à la recherche pédiatrique par l’industrie pharmaceutique. Tout le monde connaît cette maladie. Mais si on n’a pas vécu un cas personnellement, on ignore à quel point, elle bouleverse la vie des gosses et le parcours de leur famille ; les frères, les sœurs, les parents, les amis, et puis à l’école… Parfois, les gens peuvent se montrer solidaire. Mais, la plupart du temps, c’est très dur, spécialement pour ceux qui n’ont pas assez de soutien. Je n’ai pas vécu cette expérience dans ma famille, mais il me semble que si on agit avec de bonnes intentions, avec du cœur, on peut être utile et les aider.

https://www.youtube.com/watch?v=pPXYPIX2dJA

F. D. : « Vas-y, bats-toi, gagne ! » Que pensez-vous du message d’espoir de Margaux ?
M. : Il s’adresse à tout le monde, en particulier aux enfants sans cancer. On pourrait croire que c’est une publicité pour des baskets. Mais, c’est poignant quand on sait de qui viennent ces mots. C’est même très inspirant pour moi, quand je me retrouve dans une situation difficile, que je me sens mis à part, j’y pense, c’est une belle motivation. Dans le train du retour, Clément m’a écrit : « Au moins, on se sent moins seuls. » Je sais pourquoi leurs mots sont si importants. Cette cause n’est pas assez connue, on se doit de transmettre leurs messages et obtenir des dons pour la recherche des cancers pédiatriques.

Mika et le photographe Peter Lindbergh
Mika et le photographe Peter Lindbergh

F. D. : Participerez-vous à la course du 27 septembre ?
M. : Non, je serai en tournée. L’association organise la 4ème course baptisée « Enfants sans cancer », au domaine national de Saint-Cloud. Ils ont déjà réuni plus de 900 000 €, pour financer un traitement ciblé pour ces petits adultes en rechute.

Recueilli par Anita Buttez

Pour faire un don :

www.imagineformargo.org et www.enfantssanscancer.com

Retrouvez toutes les photos et l'interview dans son intégralité dans l'édition du 25 septembre de France Dimanche ou optez tout de suite pour la version numérique !

À découvrir