France Dimanche > Actualités > Mimie Mathy : Chaque jour est une souffrance !

Actualités

Mimie Mathy : Chaque jour est une souffrance !

Publié le 15 octobre 2013

La comédienne Mimie Mathy est atteinte d'achondroplasie, une maladie constitutionnelle de l'os qui peut causer diverses complications et lui fait vivre le martyre.

Depuis seize ans qu'elle est votre Ange gardien sur TF1, vous êtes des millions à vous réjouir de la voir faire le bien autour d'elle ! Un amour indéfectible qui est loin de toucher à sa fin, si l'on en croit l'incroyable succès du dernier numéro de France Dimanche où vous avez eu la joie de trouver le premier DVD de la série Joséphine ange gardien ! Nul doute que les prochains épisodes joints à votre magazine préféré susciteront le même engouement...

D'autant que Mimie Mathy, qui incarne brillamment cette héroïne, petite par la taille mais grande par le cœur, n'a pas l'air non plus de vouloir se lasser de l'interpréter. « Joséphine, c'est une histoire magnifique parce que je pense qu'elle a subrepticement apporté un peu de réconfort à beaucoup de gens, petits et grands, vient d'expliquer la comédienne dans TV Magazine [...]. J'aime beaucoup le personnage, notamment pour son côté Mary Poppins. »

Elle qui avoue sans détour gagner 250 000 EUR par épisode n'a d'ailleurs pas hésité à faire des efforts financiers pour voir la série durer au moins une année de plus, jusqu'en 2015 : « Entre ce que TF1 empoche, ce que je reverse aux impôts et ce que je donne aux associations et aux gens que j'aime, ce serait idiot de se sentir coupable, assure-t-elle. Aussi idiot que de faire de la langue de bois sur mon salaire. Je tiens par ailleurs à préciser que, pour que Joséphine continue au moins une année encore, j'ai baissé mon cachet. »

Mutation d'un gène

Il faut dire que la gouailleuse Mimie n'est pas un « ange » qu'à l'écran ! Très investie dans diverses associations qui viennent en aide aux enfants malades, tels les Petits Princes, Rêves ou Arcs-en-ciel, dont elle est la marraine, celle qui n'a jamais eu la vie facile sait ce que souffrir veut dire ! Atteinte d'achondroplasie, une maladie des os qui a altéré sa croissance, cette battante infatigable a sans doute souffert le martyre.

Et pas seulement psychologiquement, en raison de sa différence physique. Car ce mal, dû à la mutation d'un gène, peut causer diverses complications, comme, entre autres, une compression médullaire cervicale, une étroitesse ou un rétrécissement du canal rachidien, une incurvation tibiale... Autant de mots savants qui décrivent tout simplement de terribles douleurs au quotidien !

Mais le risque principal chez celui ou celle qui en est atteint est la compression de la moelle épinière et surtout des racines au niveau lombaire de la colonne vertébrale, nécessitant une intervention chirurgicale de décompression. Elle qui n'hésite pas à aller rendre visite aux enfants malades de cancer, a donc dû, tout comme eux, connaître le calvaire d'un séjour à l'hôpital, la peur de l'intervention, et les souffrances postopératoires. « J'ai subi deux opérations du dos, et j'ai pris le temps de me reconstruire », a aussi raconté Mimie, toujours dans TV Mag.

Mimie Mathy : "J'ai subi deux opérations du dos"

Est-ce à cause des épouvantables effets secondaires de cette maladie que la pétillante ambassadrice des Restos du coeur n'est jamais devenue maman ? Elle qui, il y a huit ans, rencontrait l'homme de ses rêves, un grand gaillard de 1,86 m : « Nous en avons parlé, a-t-elle déclaré. J'avais 45 ans, mais Benoist m'a proposé d'essayer. Et puis ça n'a pas marché. C'est comme ça... » Loin de s'apitoyer sur son sort - ce n'est décidément pas son genre ! - l'artiste de 56 ans a relevé la tête et fait contre mauvaise fortune bon coeur. D'autant que, en plus de l'amour de son mari, le destin lui offrait une progéniture qu'elle n'avait plus qu'à prendre sous ses ailes d'ange...

« Je n'ai pas eu d'enfant à moi, mais j'ai quatre beaux enfants que j'appelle mes jolis enfants. Ils avaient entre 7 et 18 ans lorsque je les ai croisés pour la première fois », a-t-elle encore confié. Gageons que, forte de l'éducation qu'elle a reçue de la part de ses propres parents, Michèle (c'est son vrai nom) n'a pas dû avoir de mal à appréhender avec les enfants d'un autre ce dur « métier » qui ne s'apprend qu'en le faisant ! « On ne l'a jamais ménagée, expliquait d'ailleurs Marcel, son père, il y a quatre ans, dans Télé Loisirs. Quand elle n'arrivait pas à attraper un objet, par exemple, on lui disait : "Tu te débrouilles". »

Et le moins qu'on puisse dire, c'est que Mimie s'est drôlement bien débrouillée ! Après onze ans d'absence, l'actrice se prépare à remonter sur scène dans un nouveau one-woman-show, Je re-papote avec vous. Après J'adore papoter avec vous, en 2002, qu'elle avait coécrit avec Muriel Robin, cette fois, Mimie s'est lancée seule dans le travail d'écriture, demandant seulement à son amie de finaliser les choses afin que ce spectacle soit bien dans la continuité du premier. Un coup d'essai que cette touche-à-tout est heureuse de présenter à son public. « Aujourd'hui, le bébé est prêt à naître », assure-t-elle.

La magie de Joséphine liée à la joie de vivre de Mimie opéreront sûrement... Ce qui est sûr c'est que la comédienne est une femme comblée qui a su, malgré sa différence, trouver sa place... « Je fais ce que j'ai toujours aimé. J'ai un mari génial, des amis géniaux, quatre enfants géniaux. Un de ces jours, je serai grand-mère. Et mes parents sont toujours là. Que pourrait-on souhaiter de plus ? » Un immense succès sur scène, par exemple ?

Clara Margaux

À découvrir