France Dimanche > Actualités > Mimie Mathy : Elle en grelotte encore !

Actualités

Mimie Mathy : Elle en grelotte encore !

Publié le 22 septembre 2018

mimie-mathy-20180913

En tournant dans le Sud, Mimie Mathy comptait s’adonner au farniente. Un vent très mauvais en a décidé autrement…

Devenue une figure incontournable de la télévision française avec son personnage plein de fantaisie dans Joséphine, ange gardien, on peut dire que côté comédie, Mimie Mathy n’a rien d’une débutante.

A 61 ans, sa longévité force même le respect, dans un métier où les places pour les actrices d’âge mûr sont rares.

Découverte grâce au Petit théâtre de Bouvard dans les années 80, elle n’a cessé depuis de squatter les écrans, prouvant que sa petite taille n’a jamais été un obstacle.

Doudoune

Mais en professionnelle chevronnée, elle aime encore s’imposer des défis.

Dernièrement, elle s’est laissée tenter par un rôle dans Camping Paradis, sur TF1, une autre série familiale qui cartonne, se disant que retrouver Laurent Ournac, avec qui elle avait tourné un épisode de Joséphine, pourrait être amusant.

Et puis, un tournage sous le soleil de Martigues, ça ne se refuse pas, non ?

Bien mal lui en a pris !

Comme elle le raconte dans TV Mag, ce tournage fut l’un des plus éprouvants de sa vie.

Car c’est un véritable calvaire que la pauvre a dû endurer.

Furieuse, elle n’en revient toujours pas.

Comment a-t-elle pu se laisser entraîner dans une telle galère ?

Sur le papier, c’était pourtant tentant.

A la lecture du scénario, elle se disait qu’elle allait passer du bon temps au soleil.

Se glisser dans la peau d’une directrice de camping, voilà qui promettait de jolis moments de détente.

Elle s’est donc empressée d’entasser dans sa valise des petites robes et des shorts, persuadée qu’elle allait joindre l’utile à l’agréable.

Sauf qu’une fois sur place, elle a vite déchanté, car le beau temps était loin d’être au rendez-vous.

« Il faisait très froid. Début mai, à cause du mistral, il faisait 8-10 °C », raconte-t-elle.

Elle qui avait prévu de faire bronzette entre chaque scène en était pour ses frais. 

Heureusement, en tant que « premier rôle », comme on dit dans le métier, elle a eu le privilège de se réfugier dans la caravane qui lui servait de loge, bien au chaud.

Mais elle n’a pu s’empêcher d’avoir une pensée pour le reste de l’équipe, qui a dû affronter les aléas de la météo : « Je plaignais les pauvres figurants contraints d’être en maillot », avoue-t-elle aujourd’hui avec un pincement au cœur.

A la fin de chaque prise, elle devait enfiler une doudoune fournie par la production, tant elle était frigorifiée.

Un jour, elle a même cru qu’elle ne pourrait pas aller plus loin.

Lorsqu’elle a dû mettre en boîte une séquence où elle s’improvisait DJette, elle ne s’est pas trouvée loin de la crise d’hypothermie : « Dans une scène où je suis à la sono, ma main bougeait toute seule tant j’avais froid », se souvient-elle.

Refroidie par cette terrible expérience, Mimie s’est juré de ne plus trahir Joséphine et s’apprête à tourner quatre épisodes de cette série devenue culte.

La revoici donc en terrain conquis. Et ça, parole de Mimie, ça n’a pas de prix…

Sophie MARION

À découvrir

Sur le même thème