France Dimanche > Actualités > Mimie Mathy : Victime du mépris des autres femmes !

Actualités

Mimie Mathy : Victime du mépris des autres femmes !

Publié le 6 mai 2016

Première invitée de la nouvelle émission de Laurent Boyer sur D8, la comédienne Mimie Mathy a révélé que les hommes n’étaient pas les seuls à la rejeter en raison de sa “différence”.

C’est vraiment une excellente idée qu’a eue Laurent Boyer de commencer par elle ! Ma vie en super 8, sa nouvelle émission, sur D8, se propose en effet de dresser le portrait d’une personnalité du spectacle à travers son propre témoignage, mais aussi grâce aux interventions de ses proches. Le 27 avril dernier, son invitée était Mimie Mathy, l’une des comédiennes les plus appréciées des Français.

Nanophobie

Durant cette heure et demie passée en compagnie de notre « Joséphine », il y eut de vrais moments d’émotion. Notamment lorsque son beau-fils, Antoine, a pris la parole : « C’est aujourd’hui quelqu’un qui a toute sa place dans la famille et je suis super heureux de l’avoir comme belle-maman. »

Une déclaration d’amour qui a ému aux larmes l’invitée de Laurent Boyer : « C’est très joli et ça me touche beaucoup qu’ils aient voulu parler, car ils ont toujours été très discrets », s’est-elle exclamée.

->Voir aussi - Mimie Mathy : Les révélations de sa famille !

Mais il y eut aussi, ce soir-là, des moments plus tristes, notamment lorsque Mimie a parlé de ce qui lui a valu tant de rebuffades et de railleries, à savoir sa petite taille. Ce phénomène de rejet dont elle a souvent été victime, on pouvait jusqu’à présent penser qu’ils ne venaient que de certains hommes, particulièrement mufles.

Le premier fut le réalisateur Samuel Benchetrit, qui a lâché son fiel dans l’émission Tout et son contraire, sur France Info. À Philippe Vandel qui lui demandait s’il travaillerait pour la série à succès de TF1, il a rétorqué : « Jamais de ma vie je ne tournerai un épisode de Joséphine, ange gardien ! Pour me retrouver avec l’autre dingue-là ? »

->Voir aussi - Mimie Mathy : Son père s'est effondré sous ses yeux !

Mimie a également dû subir les moqueries de deux « comiques » dont nous tairons les noms, tant leurs « plaisanteries » sont peu glorieuses.

Au moins, on était en droit de s’imaginer que, face à cette « nanophobie » masculine, l’actrice pouvait compter sur le soutien des femmes. C’était hélas ! être un peu trop optimiste. De fait, son attaché de presse a confié, lors de l’émission, la réaction épouvantable d’un rédacteur en chef de magazine féminin, alors qu’il proposait une interview de sa cliente : « Si tu crois vraiment que je vais faire un papier sur une naine ! lui avait lancé le journaliste. Ça ne marchera pas ! »

Mimie a, pour sa part, sereinement posé le problème : « Ce qui est très drôle, c’est que je n’ai jamais eu une couverture de Elle, pas même un papier. Je trouve que c’est un magazine censé faire rêver, et moi, je pense que je fais rêver. Beaucoup plus qu’un mannequin à qui personne ne peut s’identifier. Moi je fais rêver dans le côté : “Waouh, elle y est arrivée, on va y arriver !” »

Pour autant, pas question pour elle de se laisser abattre ! Avec la sagesse qui est la sienne, notre « ange gardien » en tire cette conclusion douce amère : « On ne peut pas lutter contre les préjugés comme ça. Je ne suis pas représentative de la classe de ces journaux, et c’est vrai qu’ils ont du mal. »

Ils y viendront, chère Mimie Mathy, ils y viendront. Simplement parce que vous êtes plus forte qu’eux et que leurs préjugés.

Pierre-Marie Elstir

À découvrir