France Dimanche > Actualités > Mireille Mathieu : Elle pleure son grand amour !

Actualités

Mireille Mathieu : Elle pleure son grand amour !

Publié le 21 décembre 2020

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

Depuis plus de trente ans, Mireille Mathieu vivait une passion secrète avec Diego Maradona. La mort brutale du champion la plonge dans un abîme de désespoir…

Terrible fin d'année pour la chanteuse, déjà tant éprouvée par l'existence ces derniers temps. Comme de nombreux artistes, Mireille Mathieu a dû renoncer, la mort dans l'âme, à se produire sur scène.


Mais aujourd'hui, il est impossible à Mireille de sentir l'amour et le réconfort de tous ceux qui aiment tant l'écouter chanter. Un calvaire pour celle qui déclarait en 2014, interrogée par le Figaro TV : « Je n'ai pas créé de famille, mais je la crée par mes fans qui m'entourent. […] Ce n'est pas non plus un choix. »

Mireille a fortement insisté auprès de Michel Drucker pour tourner à Capri avec Diego et sa famille, près de Naples, le club où il jouait à l'époque avec tant de brio.

Le 11 novembre dernier, elle admettait aussi avoir été très éprouvée au début de cette année par l'obligation de rester chez soi, même si elle soutenait cette décision du gouvernement : « Le premier confinement était extrêmement difficile pour moi », avouait-elle, sans chercher à minimiser l'importance que cet enfermement avait eue pour elle.

L'on comprend que dans ces conditions, cette nouvelle période d'isolement puisse l'atteindre dans ce qu'elle a de plus profond, et de plus fragile aussi. Et son sommeil s'en ressent. Mireille vient d'avouer au Journal du Dimanche qu'elle souffrait d'insomnies : « C'est revenu comme à la disparition de ma maman ». Et celle qui ne parvient pas non plus à s'endormir « sans une petite lumière » par peur du noir confesse également une émotivité « à fleur de peau ».

Et c'est hélas à ce moment précis, où elle lutte à la fois contre ses angoisses et déplore l'absence de contact avec son public, que la terrible nouvelle est tombée : la mort de cet homme rare qu'elle aimait d'un amour immense ! Le 25 novembre, alors que le monde entier pleurait la disparition de celui que l'on surnommait le Maître, le génie du football, l'Argentin Maradona, Mireille, elle, ne pleurait pas un mythe. La peine chevillée au corps, elle déplorait la mort d'une personne qu'elle connaissait très bien, pour qui son cœur battait, et qu'elle appelait simplement « Diego »…

Oui, le 25 novembre, triste à en mourir, Mireille Mathieu a dû dire un adieu des plus intimes, des plus personnels, à ce joueur de légende, parti à seulement 60 ans.

Entre eux, l'histoire durait depuis plus de trente ans, comme l'a expliqué la chanteuse dans un message qu'elle a diffusé sur Facebook au lendemain de sa disparition. Elle, d'habitude si discrète sur ce qui la touche vraiment, n'a pu faire autrement que de marquer cette douloureuse perte par ces mots bouleversants :

« Il y a trente et un ans exactement, le 25 novembre 1989, était diffusée ma rencontre avec Diego Maradona qui m'avait fait l'immense plaisir d'accepter, à mon invitation et à ma demande, une interview à Capri pour mon Spécial dans l'émission Champs-Élysées. Je ne peux oublier la ferveur des tifosis et cette ambiance incroyable qui entouraient le Dieu du football Diego Maradona. Je revois avec beaucoup d'émotion ce grand moment de télévision avec Diego et sa famille. Je pense très fort aujourd'hui à sa femme et ses enfants. J'étais également au Mexique en 1986 pour la Coupe du monde de football et j'ai vu “la main de Dieu”. Mon cher Diego, tu es un véritable Dieu du football parti bien trop tôt rejoindre les étoiles. Mireille »

Le fait que la star emploie le mot « Dieu » pour parler de Diego Maradona, elle dont la foi est si grande, et qui n'utilise jamais ce terme avec légèreté, donne la mesure de l'estime qu'elle avait pour lui. Après l'avoir vu, comme elle le dit dans son message, marquer, d'une « main » non sanctionnée, lors de la Coupe du monde 1986, un but mémorable devenu légendaire, auquel il devait son surnom de « Main de Dieu », Mireille avait été subjuguée. C'est pourquoi elle avait demandé à Michel Drucker d'inviter le champion dans son émission. Et l'idole du football, contre toute attente, avait humblement accepté de la rencontrer à Capri, affirmant qu'il était très fier d'avoir été choisi par elle.

El Pibe de oro, « le gamin en or », avait ensuite dédicacé son maillot à la chanteuse. Un trophée qu'elle conserve jalousement.

Visiblement très émue de le voir de si près – ils étaient tous deux assis sur le même canapé, Michel Drucker en chaperon sur un fauteuil un peu plus loin – Mireille avait interrogé le joueur sur la place qu'occupait pour lui la famille. À quoi il lui avait répondu qu'elle était tout pour lui… Visiblement très touchée, Mireille avait ensuite chanté au joueur, les yeux dans les yeux, à quelques centimètres de lui, le début de La Vie en rose : « Quand il me prend dans ses bras, Il me parle tout bas Je vois la vie en rose, Diego », ajoutait-elle, apparemment sous le charme, demandant au champion un baiser pour clore cette rencontre…

En souvenir de ce jour mémorable, Maradona lui avait dédicacé son maillot, le fameux « numéro 10 », et lorsqu'il avait repris l'antenne, Michel Drucker, qui avait sans doute perçu l'émotion qui circulait entre la chanteuse et le footballeur, avait brièvement commenté l'instant avec ces mots : « Mireille Mathieu a rencontré Diego Maradona. Il y aurait anguille sous roche que ça ne m'étonnerait pas »…

Ce à quoi l'artiste avait opposé un « Non, certainement pas ! C'est de l'admiration », assez peu convaincant… Le footballeur avait tout de même confié à sa visiteuse que s'il avait une troisième fille, il lui donnerait son prénom, Mireille…

Aujourd'hui, la chanteuse, pour se relever, doit affronter sa tristesse et dompter sa peine. Sans doute ne verra-t-elle plus le ciel de la même façon, maintenant que Diego l'a rejoint.

Laurence PARIS

À découvrir