France Dimanche > Actualités > Mireille Mathieu : Elle remonte sur scène par amour !

Actualités

Mireille Mathieu : Elle remonte sur scène par amour !

Publié le 20 août 2019

C’est Pierre, sa passion de jeunesse, qui a convaincu Mireille Mathieu de faire son grand retour.

Séquence émotion garantie ! L’iconique Mireille Mathieu, qu’on n’avait plus vue sur scène dans l’Hexagone depuis 2014 lors de sa fameuse tournée pour ses cinquante ans de carrière, donnera un concert exceptionnel le 26 juillet prochain dans le décor grandiose des carrières du château du marquis de Sade, au cœur du Vaucluse. Présentée comme la tête d’affiche du 19e festival de Lacoste, la chanteuse de 72 ans a fini par accepter de relever ce défi par amour pour un homme, un certain Pierre, qui n’a jamais cessé au fil des années de vanter son immense talent. « Mireille Mathieu est une grande vedette. Je voyage beaucoup et je peux affirmer qu’elle est la star française la plus connue à l’étranger. Maria Callas m’a toujours dit que Mireille était la plus grande voix française », vient même de déclarer cet admirateur énamouré qui a fêté ses 97 ans le 2 juillet dernier.


Cela fait huit ans que ce mystérieux Pierre la supplie de lui rendre visite sur ces terres de Lacoste, petit village où il est propriétaire du fameux château qui fait la fierté des habitants. Huit longues années d’attente : c’est dire si le châtelain a de la suite dans les idées ! Mais Pierre Cardin, puisque c’est bien du grand couturier dont il s’agit, n’est pas du genre à baisser les bras. Cette invitation dans le Luberon pour venir chanter au cours du festival qu’il a créé en 2001 tenait vraiment à cœur au célèbre créateur qui a longtemps habillé la chanteuse avignonnaise. Il avait même conçu pour elle une robe de scène en 1968 à l’époque où la mode qu’il imaginait était jugée très avant-gardiste. Mireille lui avait alors fait confiance, flattée par l’attention que cet homme de goût lui portait. Suite au premier concert à l’Olympia de la jeune femme en 1965, Pierre, tombé sous son charme, l’avait convié à chanter chez lui, à Paris, lors d’une réception en présence de Georges Pompidou. Une première rencontre en forme de coup de foudre artistique qui s’est muée, progressivement, en une relation pleine d’admiration réciproque. 

Très émue, Mireille Mathieu se dit extrêmement touchée du privilège que lui offre son amour de jeunesse. « C’est un grand honneur de chanter dans ce lieu historique », a-t-elle ainsi confié. Et, pour l’occasion, Pierre Cardin a spécialement créé trois robes pour son égérie dont l’allure légendaire est aujourd’hui devenue une référence. Habituée ces dernières années à revêtir une sorte d’uniforme noir, cette frondeuse, qui a imposé la coupe au bol à l’époque où les crinières de lionne à la Dalida avaient la cote, peut à coup sûr se prévaloir d’un vrai savoir-faire en matière de style. Car Mireille a, depuis les années 1960, testé de multiples looks, de la très chic tenue de soirée au sobre costume d’homme en passant par la petite robe sexy à bretelles. L’artiste est même devenue l’inspiration mode de l’été grâce à la maison italienne Fendi qui s’est inspirée d’elle pour sa dernière collection ! Mais, en plus de cet amour pour la mode et la musique, Pierre et Mireille partagent aussi tous les deux une grande passion pour la Provence. 

Née à Avignon en 1946, la chanteuse a fait de ses racines sa marque de fabrique, imposant son accent du Sud aux quatre coins du monde. Pierre, de son côté, est tombé amoureux fou de cette belle région au point d’acquérir, en 2001, le château de Lacoste dans le Vaucluse : un joyau du Luberon édifié au xie siècle et où a vécu durant quelques années le marquis de Sade, auteur, comme chacun sait, de romans très sulfureux, comme Les 120 journées de Sodome, qui lui ont valu d’être emprisonné plusieurs fois au cours du xviiie siècle ! Une ruine que le couturier rénove toujours car, pendant la Révolution, le château fut vandalisé et en grande partie détruit. Mais chaque été, pour redonner à ce qui reste de l’illustre bâtisse son lustre d’antan, Pierre Cardin organise un festival de musique classique auquel il convie notamment des grands noms de l’art lyrique et où, selon lui, Mireille avec sa voix à la Callas a parfaitement sa place. D’autant que sur son dernier album, intitulé Mes classiques, la chanteuse se frotte, pour la première fois de sa carrière, à des airs d’anthologie, de Brahms à Mozart, de Tchaïkovski à Schubert… Un exercice qui a fini de conquérir Pierre et qu’elle livrera donc au public le 26 juillet, sous le ciel étoilé de leur chère Provence…

Valérie EDMOND

À découvrir