France Dimanche > Actualités > Mireille Mathieu : Frappée par une mort atroce !

Actualités

Mireille Mathieu : Frappée par une mort atroce !

Publié le 24 juin 2020

.photos:bestimage

Mireille Mathieu ne se remet pas de cette disparition qui la touche en plein cœur.

Elle veille depuis toujours à cacher ses peines et ses malheurs, ne voulant offrir aux yeux du monde que sa voix, restée si belle, si puissante et si pure après plus d'un demi-siècle d'une carrière internationale exceptionnelle… Mais aujourd'hui, Mireille Mathieu n'a pu retenir ses larmes, laissant éclater son chagrin sur les réseaux sociaux face à la mort d'une femme qu'elle a aimée, respectée, admirée, et qui a énormément compté dans sa vie…


Un énorme coup dur pour celle qui, il y a quatre ans déjà, le 20 mars 2016, a dû dire adieu à Marcelle-Sophie, sa mère adorée, décédée à l'âge de 94 ans d'une embolie pulmonaire. Une douleur à son comble, si l'on en croit la scène déchirante qui a eu lieu quatre jours plus tard, le 24 mars, au cimetière de Saint-Véran, près d'Avignon, devant la tombe encore ouverte de la défunte : Mireille, dévastée par le chagrin, s'était jetée sur le cercueil, demeurant figée durant de longues minutes, comme pour retenir auprès d'elle celle qui était toute sa vie.

Inconsolable, la courageuse artiste avait malgré tout tenté de remonter la pente et de se remettre de cette incommensurable peine, trouvant refuge dans la musique, sa passion. Mais si les notes et les mélodies ont un temps apaisé sa souffrance, elles n'ont pas réussi à lui faire oublier l'absence de celle qui lui a donné le jour ainsi qu'à ses treize frères et sœurs : « Je ne peux pas parler de ma maman sans pleurer, confiait-elle à Nous Deux, il y a encore quelques mois. Je suis incapable de faire mon deuil, et je sais que je ne le ferai jamais. »

Et le 1er juin dernier, cette sensibilité à fleur de peau était de nouveau mise à rude épreuve à l'annonce du décès de cette amie de longue date, une grande dame, célèbre dans le milieu du chant lyrique, qui a également eu une place de choix dans le parcours de la chanteuse. Et devant cette disparition, l'interprète de Mille colombes n'a pas pu se taire et garder pour elle sa tristesse : « Chère Janine Reiss, vous étiez l'incomparable maîtresse de chant (Maestro di Canto) des plus grandes voix de l'art lyrique du XXe  siècle, a en effet twitté la star. Partez rejoindre Maria et toutes ces voix au firmament des étoiles où une chorale d'anges vous attend impatiemment. »

Cette « Maria » qu'évoque la demoiselle d'Avignon n'est autre que la célèbre Callas dont cette coach exceptionnelle, qui a rendu son dernier souffle à l'âge de 99 ans, avait aidé à façonner l'extraordinaire don vocal durant dix ans ! Grande référence dans l'univers de la musique classique, l'ancienne directrice des études musicales de l'Opéra de Paris dans les années 70 avait aussi dirigé dans l'ombre les plus grands chanteurs, tels le ténor Placido Domingo, la mezzo-soprano Teresa Berganza ou encore la soprano toulousaine Mady Mesplé, hélas disparue le 30 mai, à l'âge de 89 ans.

Mais surtout, cette claveciniste de formation – qui affirmait en janvier 2014 sur France Musique : « Pour moi, la voix humaine […] est le plus bel instrument qui soit » – avait aussi travaillé aux côtés de Mireille, rencontrée sur le plateau du Grand Échiquier de Jacques Chancel en 1983. Une collaboration inoubliable pour l'ancienne protégée de Johnny Stark, révélée en 1966 avec la chanson Mon credo, qui se rappelle avec une infinie reconnaissance les conseils de son regretté professeur : « Merci de m'avoir offert le privilège et l'immense honneur de travailler avec vous, poursuit l'artiste de 73 ans. Votre passion des voix m'a transportée. Je garderai à tout jamais, tous vos cours de chant si précieux mêlés de rigueur, de joies et d'envolées symphoniques avec votre regard bleu et votre humour si pétillant. Merci Madame pour tout ce bonheur que vous m'avez donné et tout ce que vous m'avez appris. Bravissimo, Fortissimo chère Janine, je ne vous oublierai jamais. Toutes mes pensées et sincères condoléances à votre famille et vos proches. Mireille. »

Il est des êtres qui traversent notre existence, qui nous aident à nous construire et laissent sur notre chemin une empreinte indélébile… Janine Reiss était de ceux-là pour de nombreux artistes : « C'était une grande dame du chant […] que tout le monde voulait faire travailler », a réagi Jean-Philippe Thiellay, président du Centre national de musique, tandis que le ministre de la Culture, Franck Riester, a salué son « influence discrète mais déterminante sur la scène lyrique des soixante dernières années ».

Clara MARGAUX

À découvrir