France Dimanche > Actualités > Mireille Mathieu : Mariée en secret !

Actualités

Mireille Mathieu : Mariée en secret !

Publié le 8 décembre 2019

.photos:bestimage
© BESTIMAGE Mireille Mathieu

Cette discrète cérémonie a eu lieu alors que l’élu de Mireille Mathieu se savait condamné par la maladie.

Leur relation relevait tellement de l’alchimie qu’elle se révélait souvent indéfinissable. On a dit d’eux qu’ils avaient des rapports père-fille, Pygmalion-Galatée, tireur de ficelles-marionnette, amoureux. Une rumeur qui court toujours les a même mariés. Un bruit confirmé par les dires du regretté Jean-Marc Thibault dans son livre Champagne tiède et biscuits mous (éditions Michel Lafon) : « Johnny Stark divorça une nouvelle fois pour épouser, peu de temps avant sa mort, Mireille Mathieu. »

Il est vrai que leur histoire commence un peu comme un coup de foudre. C’est en juillet 1965, à Avignon dans la ville natale de la chanteuse, lors d’un gala d’Enrico Macias. Chantant en première partie, elle voit arriver un géant qui la complimente et lui promet qu’il lui écrira. Mais ce n’est qu’en novembre 1965 que le colosse aux favoris de 42 ans entre à la fois dans la vie et dans la carrière de la jeune fille d’à peine 17 ans.

Elle participe alors à un télé-crochet animé par Roger Lanzac, dans Télé Dimanche, où elle termine ex aequo avec Georgette Lemaire. Roger, alias Johnny Stark, est ce jour-là devant son poste en robe de chambre. La prestation de la jeune fille le touche tellement qu’il s’arrache de son fauteuil et décide de la rejoindre au studio 102. Il l’aborde. Son allure de cow-boy l’amuse. Elle est frappée par le regard aussi bleu que l’acier de celui qui lui propose son aide. Et c’est sous les yeux de Nanou Taddei, coproductrice de l’émission et accessoirement ex-épouse de l’imprésario, que les deux vont faire une paire, bientôt aussi emblématique que celle formée plus tard par Céline Dion et René Angélil.


Ils ne vont plus se quitter. Johnny Stark fait même sa demande officielle d’agent aux parents et en profite pour rencontrer les treize frères et sœurs de Mireille, jouets en main. Il va véritablement modeler la jeune chanteuse « à l’américaine ». Sous sa direction, elle apprend le chant, la musique, à parler, à marcher, à s’habiller, elle prend des cours de maintien avec Jacques Chazot. Il ne néglige rien, « J’ai joué sur elle le plus gros banco de ma vie. »

Et il surveille tout, jusqu’au moindre mot, jusqu’à la moindre intervention de Mireille. Elle confesse même un jour dans son livre Oui je crois : « Il était le peintre, j’étais son tableau. » Elle l’appelait souvent « Pépé Jo », quelquefois « Butsch » et lui « la demoiselle d’Avignon ». Alors, bien sûr, on s’interroge sur ce lien si intime, si fort entre ces deux êtres, on épie les échanges de regard un peu appuyés, les sourires complices, on repère la main de Johnny si souvent sur l’épaule de Mireille. 

Chaque 29 août, l’interprète de Mille colombes prend bien garde de ne pas oublier l’anniversaire de son mentor. « C’était l’occasion d’une fête formidable pour nous tous. Chacun apportait son cadeau, même modeste. Et Mireille avait à cœur, et cette recherche durait parfois des semaines, de lui trouver l’objet qui allait le toucher le plus. Ce n’était pas une question d’argent, c’était une question d’amour », nous confiait Marcelle, la maman de la demoiselle d’Avignon, il y a quelque temps.

On pose régulièrement à la chanteuse la question inévitable : est-elle amoureuse de son pygmalion ? Elle ne répond jamais oui. Elle parle plutôt de deuxième père, elle est « comme sa fille », dit-elle. Mais elle reconnaît qu’il l’aime beaucoup et qu’elle l’adore. Entre-temps, Johnny Stark a divorcé de Nanou Taddei pour se remarier avec Nicole Bertho, la mère de sa fille unique, Vincence. Quant à Mireille, elle dit qu’elle a des passions, des amours, mais ne s’affiche avec personne. Elle a tellement cultivé son jardin secret que tout le monde se pose des questions sur le nom des plantes.

Cette étonnante relation entre le cow-boy et l’Avignonnaise, quelle que fut sa nature, s’est fracassée un 24 avril 1989. Ce jour-là, Johnny Stark, 66 ans, s’effondre dans son bureau à Paris, foudroyé par sa seconde crise cardiaque. C’est le drame pour Mireille, qui ne s’est jamais vraiment remise de cette disparition. « J’ai perdu ma moitié », répète-t-elle.

Personne ne remplacera l’imprésario au cigare, il restera le seul et unique pour elle. Et au-delà de la mort, Johnny Stark, même s’il n’a jamais épousé sa « disciple », continue de faire partie de la tribu Mathieu.

Il est enterré au cimetière Saint-Véran à Avignon dans le caveau de famille, celui que Roger, le papa de Mireille, tailleur de pierres tombales de son métier, avait érigé de ses propres mains. On peut accueillir dans ce type de tombeau des personnes étrangères à la famille s’il existe un lien particulier d’affection*, selon les notaires que nous avons contactés. Et quelle relation pouvait en offrir meilleur exemple ? 

Aujourd’hui, l’imprésario et les parents adorés de la chanteuse partagent la même dernière demeure comme ils se partagent à jamais le cœur de celle qu’ils ont tant aimée. Même la mort ne les a pas séparés.

Fanny BRUNO

À découvrir