France Dimanche > Actualités > Mireille Mathieu : Sauvée par son institutrice !

Actualités

Mireille Mathieu : Sauvée par son institutrice !

Publié le 11 septembre 2021

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

Enfant pauvre et incomprise, Mireille Mathieu, la star aux 200 millions de disques vendus, n'aurait jamais réussi sans cette enseignante…

Elle a trop souvent été raillée, critiquée, considérée comme une potiche par les médias ou moquée par les humoristes, tel le regretté Guy Bedos qui disait : « Mireille Mathieu n'est ni de droite ni de gauche, elle est là où on la pose ! » Des flèches que l'intéressée a reçues en plein cœur, mais qui l'ont finalement endurcie : « On m'a tellement prise pour une nunuche que cela m'a fait de la peine, surtout au début, a-t-elle confié au journal suisse Le Temps. Bien sûr, j'avais des lacunes. J'étais extrêmement timide et je paniquais face aux journalistes. Mais, au moins, je parcourais le monde, et je continue. Et puis, il fallait qu'on me laisse un peu de temps. »


Assurément ! Car le parcours de la star aux 200 millions d'albums vendus à travers le monde est celui d'une femme née, malgré tout, sous une bonne étoile, une artiste dans l'âme qui s'est battue pour se hisser parmi les plus grandes chanteuses internationales !

Surtout, la « demoiselle d'Avignon » a vécu la plus déterminante des rencontres, – bien avant celle d'avec son imprésario Johnny Stark, qui a fait d'elle la vedette que l'on connaît –, à une époque où le maître-mot de son quotidien était la « survie » et où l'avenir semblait bien sombre…

L'interprète de Mille colombes n'était alors qu'une enfant pauvre, la fille d'un maçon tailleur de pierre et l'aînée d'une ribambelle de frères et sœurs qui allaient bientôt compter treize autres marmots. Autant dire que rien ne prédestinait cette grande admiratrice d'Édith Piaf à faire carrière dans la chanson, elle qui, dès l'âge de 14 ans, n'eut d'autre choix que de travailler dans une fabrique d'enveloppes pour aider sa famille !

Quant à sa scolarité, elle était à l'image de cette si dure existence, une bataille permanente… D'autant que la petite fille cumulait les difficultés : « Je suis dyslexique, gauchère, je n'aimais pas du tout l'école, s'est-elle souvenue auprès de nos confrères. Ma mère avait dit à la directrice : “Mireille ne sait rien faire.” »

Oui vraiment, cette « mauvaise » élève était mal partie… Sauf que, parfois, le destin fait bien les choses ! Au lieu d'être reléguée au fond de la classe avec un bonnet d'âne, la future idole a été sauvée par une enseignante exceptionnelle ! « La directrice, extraordinaire, m'a placée au premier rang, a ainsi expliqué Mireille. Elle m'a incitée à travailler, elle m'a permis de me laver à l'eau chaude à l'école, alors que nous n'avions pas de douche dans les baraquements où nous habitions. C'est pour elle que j'ai réussi mon certificat. »

Première victoire de la Française la plus célèbre, ce diplôme semble aujourd'hui bien maigre ! Mais pour celle qui a fêté ses 75 ans le 22 juillet dernier, il s'agissait sans doute à l'époque de la plus belle des réussites. L'écolière qui peinait tant avec les mots a pu fourbir les armes qui lui ouvriraient les portes de la gloire ! Et puis, si étudier n'était pas son fort, chanter était sa raison de vivre… Des nombreux concours locaux où elle termina, chaque fois, sur les premières marches du podium, au radiocrochet de l'émission Télé Dimanche qui la fit connaître au grand public, la timide Mireille est devenue une immense dame de la chanson française. Nul doute que cette directrice d'école, qui a cru en elle quand d'autres avaient déjà baissé les bras, a dû être fière d'avoir, à sa façon, guidé sa petite protégée vers la lumière…

Clara MARGAUX

À découvrir

Sur le même thème