France Dimanche > Actualités > Mireille Mathieu : Son retour endeuillé par un drame !

Actualités

Mireille Mathieu : Son retour endeuillé par un drame !

Publié le 28 octobre 2014

La Demoiselle d’Avignon se faisait une joie de son come-back à la télé pour ses  50 ans  de carrière. Hélas, tout ne s’est pas passé comme Mireille Mathieu l’espérait…

Cela faisait un moment qu’elle se retenait. Mais soudain l’émotion a été trop forte ! Des larmes ont perlé aux coins des yeux de la star. Et c’était bien des larmes de joie que versait une Mireille Mathieu rayonnante de bonheur lors de cette soirée exceptionnelle que France 2 lui a consacré samedi dernier ! Car pour fêter dignement les 50 ans de carrière de la diva d’Avignon, la chaîne publique avait décidé de lui consacrer un C’est votre vie spécial, animé par Stéphane Bern.

Comment aurait-elle pu se contenir plus longtemps alors que ses plus beaux souvenirs étaient ravivés par des invités de la jeune génération (Vincent Niclo, Julien Doré, Isabelle Boulay, Les Prêtres, Les Stentors, Kendji) qui interprétaient ses plus grands tubes ? Et, preuve que son public lui reste plus fidèle que jamais, pas moins de 3,5 millions de téléspectateurs ont choisi de passer leur soirée avec elle !

Oui, vraiment, Mireille Mathieu avait toutes les raisons d’être émue à l’heure de ses grandes retrouvailles avec les téléspectateurs français après des années d’absence qui lui ont tant pesé.

Mireille blancVol

C’est dans Télé Poche que l’artiste a ­expliqué pourquoi elle se faisait si rare sur nos petits écrans : « Je suis en procès depuis dix ans avec l’INA [Institut national de l’audiovisuel, ndlr]. Un beau jour, l’INA a vendu des DVD de shows que j’avais faits avec les Carpentier sans me le demander. Je n’ai plus voulu faire de télévision pour ne plus me faire voler mon image. Heureusement, c’est en train de s’arranger. »

La fin de cette sombre bataille juridique est une providence pour ses nombreux fans ! Cependant, ce retour tant espéré n’expliquait pas à lui seul les larmes de l’artiste, qui pleurait aussi de chagrin… Pour comprendre sa peine, il faut revenir là où tout a commencé.

Le 28 juin 1964, Mireille Mathieu remporte le concours avignonnais « On chante dans mon quartier » en interprétant La vie en rose d’Édith Piaf. Dans la foulée, elle rencontre l’impresario Johnny Stark qui la fait monter sur la scène de l’Olympia dès 1965. La suite, on la connaît.

À 68 ans, la Provençale est l’une des Françaises les plus connues du monde, surtout en Russie où elle est une icône. Durant sa carrière, elle a vendu plus de 120 millions de disques, 55 millions de singles et a enregistré 1 200 chansons en 11 langues ! Pour célébrer ce demi-siècle de succès, Mireille sort une compilation et attaque une tournée en France, Belgique et Suisse cet automne.

Dans Le Parisien, elle rend évidemment hommage à l’homme sans lequel rien ne serait arrivé, Johnny Stark, disparu en 1989 : « Il a cru en moi et m’a tout appris. Je lui dois tout. » Celle qui, en 2005 à l’Olympia, avait désigné son public comme « l’homme auquel j’appartiens pour la vie », sait que Johnny était un des personnages-clés de son existence.

On peut ajouter à Mireille Mathieu au moins deux autres compagnons de route. D’abord Raoul Colombe, ex-adjoint au maire d’Avignon, qui la découvrit le premier. Ensuite Roger Mathieu, son père, marbrier de son état. Johnny, Raoul, Roger, ces trois hommes ont fait de Mireille une star. Trois hommes que la chanteuse a eu le malheur de perdre au cours de ces trente dernières années.

Mireille sourireRéconfort

Dans cette épreuve, elle a pourtant un petit réconfort. Ils ont tous été réunis à Avignon, au cimetière Saint-Véran, à quelques mètres du quartier où elle a grandi. Ce même cimetière où Roger travaillait comme tailleur de pierres. Là où elle sera un jour inhumée, dans le caveau familial. Quand, en février 2012, Mireille y a enterré Raoul Colombe, elle espérait bien ne plus y revenir de sitôt. Hélas, deux ans après, Mireille Mathieu a dû y retourner, effondrée.

Il y a quelques jours, Mireille Mathieu a retrouvé sa famille à Notre-Dame-de-Lourdes, l’église du quartier de la Croisière, lors des obsèques de son beau-frère Raymond Mardoyan, décédé à 73 ans. Surnommé « Bob » par ses proches, il était marié à Réjane (63 ans), une des sœurs de l’artiste. Ce beau-frère chéri était une personnalité du département où il avait cofondé l’Association des Arméniens du Vaucluse.

Les 13 frères et sœurs de Mireille étaient à la cérémonie, ainsi que sa mère, Marcelle-Sophie, 92 ans. L’émotion était double pour Mireille. C’est dans cette église qu’elle s’est produite en public pour la première fois, à 4 ans, lors de la messe de minuit, en 1950. C’est là aussi que, chaque mois d’août, elle retrouve sa famille pour une messe en mémoire de son papa, Roger.

Mireille Mathieu est allée consoler Réjane, qui sait pouvoir compter sur l’aînée de la fratrie, le pilier de la famille. La star voyage d’ailleurs toujours avec son autre sœur, Matite, et sa mère, qui reçoit une standing-ovation chaque fois qu’elle la présente au public. Car, comme l’a dit Mireille à Télé Star : « Mon clan, c’est ma famille. »

Benoît Franquebalme

À découvrir