France Dimanche > Actualités > Muriel Robin : Plus jamais seule !

Actualités

Muriel Robin : Plus jamais seule !

Publié le 16 octobre 2009

Pour l'humoriste, l'heure de la renaissance a sonné. Et du passé, Muriel Robin fait table rase !

Une page est en train de se tourner pour celle qui a prouvé qu'elle savait aussi bien faire rire que pleurer... Avec des rôles dramatiques, comme dans Marie Besnard l'empoisonneuse, grand succès à la télévision, à l'opposé des sketchs qui l'ont rendue célèbre, Muriel Robin semble avoir beaucoup changé. Sans doute, peut-on dire qu'elle a évolué...

L'humoriste vient de l'avouer au Figaro, sans une once d'amertume : à 54 ans, elle est en pleine renaissance ! « Ce qui aurait dû se passer plus tôt arrive seulement maintenant », explique-t-elle, visiblement soulagée d'entamer enfin un nouveau chapitre de sa vie.

Au Théâtre Marigny, à Paris, où elle partage actuellement l'affiche avec Annie Grégorio, dans Les dialogues, une pièce de Roland Dubillard, l'actrice met d'ailleurs en pratique la principale résolution de sa nouvelle existence : elle ne veut plus jamais être seule sur scène !

->Voir aussi - Muriel Robin : Son coup de cœur pour Marie-Laure Picat

Eh oui, c'est décidé ! La comédienne ne jouera plus ses one-woman shows extraordinaires, qui ont fait se tordre de rire des milliers de spectateurs ébahis. Oui, nous allons devoir nous y faire : même ses sketchs les plus célèbres, comme L'addition, Le salon de coiffure ou Le noir, nous ne les verrons plus... Muriel Robin le jure !

Fini donc, pour elle, l'art si subtil et délicat de se planter, seule, dans un tailleur noir, devant 4.000 personnes, avec l'humour comme bouclier. Muriel va même jusqu'à suggérer une curieuse idée : « C'est peut-être ce qui s'est passé pendant vingt ans qui n'était pas "normal". »

La comédienne renierait-elle donc ces années qui l'ont rendue si populaire ? Le public pourrait le croire, et s'en offusquer. Il n'en est rien, évidemment. L'actrice était à la recherche de sa vérité, et l'on ne peut que se réjouir qu'elle soit parvenue à se sortir du registre unique auquel ses blessures secrètes l'avaient condamnée.

Engagement

Il fallait qu'elle parvienne à tout prix à briser ce carcan. Elle devait le faire, comme si c'était une question de vie ou de mort. Et, bien sûr, le choc a été violent, comme celui d'une seconde naissance...

Après avoir craqué et souffert d'un mal étrange, le burn out (épuisement) un syndrome qui touche généralement ceux dont l'activité professionnelle exige un engagement total, la comédienne a dû tout reconstruire. Littéralement consumée de l'intérieur, l'humoriste a donc entrepris un long travail psychanalytique sur la terre brûlée de ses émotions. «[ Cela ] m'a sauvée », a-telle expliqué.

Muriel prouve ainsi que le philosophe Nietzsche avait raison en écrivant : « Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort »... Elle en est l'exemple. Avec toute son énergie, celle du désespoir, elle a réussi à faire table rase du passé !

Aujourd'hui, elle n'est plus la comique cachée derrière sa cuirasse. Qui nous fait rire aux larmes mais qui pleure une fois le rideau tombé. Au travers de ses rôles, elle peut aussi être belle et touchante, comme dans Mourir d'aimer, où elle reprend, pour France 2, le rôle qu'avait tenu Annie Girardot.

Apaisée, la comédienne veut désormais séduire un autre public, au cinéma comme à la télévision. Mais, rassurons-nous. Car si Muriel Robin est capable de nous faire pleurer, elle peut encore nous faire rire. La preuve, vous la découvrirez dans une comédie, Folie douce, écrite par Nicolas Bedos (le digne fils de Guy), qui devrait être diffusée très prochainement sur TF 1.

La nouvelle Muriel n'a pas fini de nous surprendre ! Et gageons que cela sera pour notre plus grand plaisir !

Laurence Delville

À découvrir

Sur le même thème