France Dimanche > Actualités > Muriel Robin : Ruée de coups par un ancien policier !

Actualités

Muriel Robin : Ruée de coups par un ancien policier !

Publié le 28 septembre 2018

Pendant plusieurs semaines, Muriel Robin s’est glissée dans la peau d’une femme battue…

« Il me secouait, me tirait du lit, me balançait dans les escaliers », se souvient douloureusement Muriel Robin dans les colonnes du Journal du Dimanche cette semaine.

Alors que le téléfilm « Jacqueline Sauvage, c’était lui ou moi » s’apprête à être diffusé le 1er octobre prochain sur TF1, l’actrice, qui s’est glissé dans la peau de cette épouse, mère et femme qui a abattu son mari après 47 ans de violences, s’est confié sur les conditions extrêmes du tournage : « J’avais des bleus partout ! Ces mots humiliants, ces regards, ça pue, ça vous colle. Il y avait des silences lourds sur le plateau, des larmes parfois.  »

Très engagée dans la lutte contre les violences conjugales, la célèbre comédienne française n’a pas hésité à dépasser la fiction : « C’est ça être comédienne ! On n’est pas là pour inventer, mais pour vivre la situation. J’avais quelques bleus, j’ai été brûlée avec des produits de vieillissement, oui, mais on s’en fout. Je peux donner beaucoup de ma personne pour dire à ces femmes : « Je suis avec vous ». C’est un acte citoyen », a-t-elle confié à nos confrères de Télé-Poche.

L’interprète de Jacqueline Sauvage n’est pas la seule à avoir subi de nombreuses violences psychologiques durant ce tournage. L’interprète du mari violent - l’ancien policier Olivier Marchal - a dû porter des coups qui se sont retournés contre lui… : « Je n’assumais pas toujours ce que j’avais à jouer. […] Pour deux ou trois scènes, […] j’avoue m’être deshinibé avec l’alcool, juste de quoi pouvoir jouer. Tourner la séquence où je pousse Muriel dans l’escalier et où je l’insulte à également été horrible. », a-t-il confié avant d’avouer s’être senti obligé de s’excuser auprès de celle qui vient de quitter la troupe des Enfoirés.

De ces bleus sur son corps, Muriel Robin souhaiterait que ses admirateurs n’en retiennent qu’une seule chose chose : «  Nous, on le joue une fois pour de faux, mais pendant ce temps, des femmes vivent ça tous les jours ».

Le 6 octobre prochain, la célèbre comédienne a d’ailleurs décidé d’organiser un grand rassemblement devant le Palais de Justice de Paris pour lutter contre « ces chiffres qu’on ne veut pas voir » - soit 150 femmes mortes chaque année sous les coups de leurs maris violents.

Julia NEUVILLE

À découvrir