France Dimanche > Actualités > Mylène Demongeot : Dans l'enfer de l'alcool

Actualités

Mylène Demongeot : Dans l'enfer de l'alcool

Publié le 17 octobre 2008

Dans un livre choc, l'actrice Mylène Demongeot parle enfin à cœur ouvert du martyre enduré avec l'amour de sa vieDans un livre choc, l'actrice Mylène Demongeot parle enfin à cœur ouvert du martyre enduré avec l'amour de sa vie

«Le jour où j'ai rencontré Marc, j'ai connu le coup de foudre éternel, aime-t-elle à raconter lors des interviews. Nous sommes restés en lune de miel sept ans !» Oui, aux yeux de tous, Mylène Demongeot et Marc Simenon ont même formé, pendant plus de trente ans, l'un des couples les plus unis du showbiz jusqu'à ce que, un soir d'octobre 1999, la mort les sépare.

Mais aujourd'hui, dix ans après la mort de son époux, Mylène Demongeot brise le mur du silence. Dans un livre coécrit avec le Dr Isabelle Sokolow, spécialiste en alcoologie, et paru chez Flammarion, l'actrice raconte pour la première fois ce que furent réellement les vingt-six dernières années de son couple. Et ses confidences sont tout simplement stupéfiantes !

Car, derrière l'image idyllique d'un amour éclatant, un démon détériorait peu à peu leur vie commune, transformant leur quotidien en un enfer. Un démon qui avait pour nom : l'alcool !

->Voir aussi - Mylène Demongeot : Salon Senior Plus

Supplications

Car c'était un véritable calvaire, comme en témoigne Mylène dans Le Piège, d'être l'épouse d'un alcoolique. Un souvenir si douloureux qu'elle n'en avait jamais parlé jusqu'ici... « J'avais oublié cette période si dure ...», écrit-elle.

Ce n'est que récemment, en retrouvant, au hasard d'un déménagement, ses anciens carnets de notes, qu'elle a décidé de prendre la plume. Car dans ses carnets, elle a relu des lignes écrites nerveusement, il y a bien des années. Des lignes qui disaient ceci : « Cette nuit, je me suis réfugiée derrière la penderie du grenier. J'ai peur. Je tremble. Je suis fatiguée. Je veux dormir. Toute la nuit il me harcèle, m'accable de reproches. C'est lui, l'homme que j'aime tant ? Ce monstre agressif qui me fait si peur ?»

Saisie par l'effroi, les souvenirs l'ont soudain assaillie avec une netteté bouleversante. Alors, avec la franchise qui la caractérise, Mylène a décidé de raconter tous ces moments noirs où l'alcool a pris possession de l'homme qu'elle adorait, ainsi que les étapes qui l'ont lentement conduit à la déchéance.

Tout a commencé en 1970 quand, à la suite d'un échec inattendu, Marc s'est mis à noyer ses blessures d'amour-propre dans la boisson. En dépit des supplications de Mylène, qui lui prêchait la modération, son mari s'est alors enfoncé chaque jour un peu plus dans son vice, jusqu'à se transformer en un « inconnu agressif et terrorisant ».

Une nuit, affolée, la jeune femme a dû s'enfuir et, en dépit de l'amour qu'elle éprouvait encore pour Marc, lui lancer un ultimatum avant de quitter, en robe de chambre, leur domicile conjugal : « Si tu ne décides pas de te soigner pour de bon, tu ne me reverras plus jamais. »

Les années qui suivirent ne furent qu'une spirale infernale ponctuée d'hospitalisations, d'espoirs et de rechutes. « Les années yo-yo », comme elle les qualifie aujourd'hui tristement.

Espérons que cet aveu poignant de Mylène Demongot viendra en aide à tous ceux qui souffrent des ravages de ce mal. Qu'ils en soient les victimes principales ou qu'ils les subissent...

Anna Hadrien

À découvrir