France Dimanche > Actualités > Mylène Demongeot : Une nouvelle victime du Lévothyrox

Actualités

Mylène Demongeot : Une nouvelle victime du Lévothyrox

Publié le 13 mai 2018

demongeot-mylene-20180430

Mylène Demongeot a rejoint le combat d’Anny Duperey et va porter plainte contre X.

Elle vient d’écrire un livre sur le bonheur, La vie, c’est génial ! paru aux éditions de l’Archipel.

Mais il ne faudrait pas croire qu’à 82 ans, Mylène Demongeot pèche par excès d’optimisme. Surtout pas depuis le calvaire qu’elle connaît depuis quelques mois, et qui a bien failli la mettre KO !

Au départ, rien de très grave. Comme bien des gens, la comédienne découvre, il y a une quinzaine d’années, qu’elle souffre d’un problème de thyroïde.

Fatigue, variations de poids, d’humeur, cette maladie aux symptômes désagréables peut néanmoins être soignée par des médicaments.

Effets secondaires

Aussi Mylène accepte-t-elle de suivre un traitement. C’est le Lévothyrox qui lui est prescrit, et l’actrice se soigne au fil des ans, soulagée d’avoir trouvé la solution à son problème de santé. Mais voilà…


A l’automne dernier, le laboratoire fabriquant ce produit a changé sa formule.

Et là, tout a basculé, comme la comédienne l’a expliqué à notre confrère Le Parisien.

« J’ai commencé à avoir des maux de tête, des vertiges, des palpitations. Mes ongles s’effritaient comme un mille-feuille, je marchais dans la rue comme une femme saoule. Je me suis dit : “A ton âge, ma vieille, c’est normal”. »

Mais ça ne l’était pas.

Après avoir fait de nouveaux examens, qui lui ont confirmé que sa thyroïde n’était plus du tout sous contrôle malgré son traitement, Mylène Demongeot a paniqué.

« C’est en me renseignant que j’ai découvert que des milliers de patients – et surtout des patientes – souffraient. J’ai alors décidé de me procurer de l’Euthyrox, l’ancienne version du Lévo », a-t-elle encore confié, toujours au Parisien.

Reste que pour obtenir la formule antérieure de ce remède, il faut savoir ruser.

Mylène est parvenue à s’approvisionner en demandant à l’une de ses amies de lui en rapporter… d’Espagne !

« Le résultat a été très rapide : en quelques jours, j’allais mieux », a-t-elle ajouté.

On passera sur les commentaires déplacés de son médecin, qui lui affirme sans sourciller que le problème n’est pas le changement de formule, mais se trouve « dans sa tête »…

Heureusement pour elle, une autre grande comédienne lui a fait signe : Anny Duperey.

Souffrant elle aussi de terribles effets secondaires après avoir pris la nouvelle formule du traitement, elle a décidé de se battre et a médiatisé sa lutte.

Aujourd’hui, Mylène l’a rejointe : « Je vais déposer plainte contre X pour mise en danger de la vie d’autrui », a-t-elle assuré.

Ce duo inédit risque de générer pas mal d’étincelles.

Et également, espérons-le, de faire bouger les choses par la même occasion… 

Laurence PARIS

À découvrir