France Dimanche > Actualités > Mylène Farmer : Réconciliée avec sa mère !

Actualités

Mylène Farmer : Réconciliée avec sa mère !

Publié le 11 septembre 2009

L'artiste, Mylène Farmer, qui fête ses 48 ans et ses 25 ans de carrière, a déjà reçu le plus beau des cadeaux...

S'il est une date qu'elle ne pourra pas oublier c'est bien ce 12 septembre ! Ce soir-là, Mylène Farmer fête en effet deux anniversaires importants. Elle célèbre ses 25 ans de carrière et elle souffle ses 48 bougies ! Au Stade de France à Paris, devant 80000 fans rassemblés pour applaudir leur idole, la « Libertine » compte se donner corps et âme à son public et lui faire son inimitable show.

Pourtant, cette artiste si impudique à la scène, est à la ville quelqu'un de mystérieux qui, depuis ses débuts, n'aime pas trop se livrer, gardant ses blessures et ses épreuves bien cachées dans son jardin secret...

Qui est vraiment l'interprète de Désenchantée ? C'est ce que nous font découvrir deux journalistes, Brigitte Hemmerlin et Vanessa Pontet, dans Mylène Farmer, la star aux deux visages ( Éditions de l'Archipel et France Bleu ).

Elles se sont penchées sur le parcours de l'artiste la mieux payée de France et ont rencontré une femme métamorphosée par un quart de siècle de succès. Une chanteuse qui ne semble plus effrayée à l'idée que l'on sache tout d'elle et qui, à la fin de son nouveau spectacle, le Mylène Farmer Tour 2009 , inauguré à Toulouse le 27 avril dernier, ose avouer à ses fans : « Je vous aime aussi ...»

->Voir aussi - Mylène Farmer : La rupture après plus de dix d'aventure

Mais ce n'est pas tout ! Comme si cette déclaration lui avait enfin permis de sortir de sa réserve, le 23 mai dernier, à Nantes, elle révèle à son public : « Il y a une personne parmi nous, ce soir. Elle s'appelle Marguerite. Je voulais lui dire que je l'aime infiniment. »

La salle retient son souffle. Tous ont compris qu'elle s'adresse à sa maman. Et cela ne peut signifier qu'une chose : elles sont enfin réconciliées ! En effet, assise à côté du compagnon de Mylène, le réalisateur Benoît di Sabatino, Marguerite est là, qui assiste au show de sa fille, après de longues années de bouderie. Devenue malvoyante, Marguerite, qui ne veut pas perdre une seconde du spectacle, se fait tout expliquer par son voisin...

Et la voir ainsi, attentive, heureuse, si fière de son enfant, prouve à quel point les relations entre les deux femmes ont changé... Car il fut un temps où Marguerite ne voulait pas voir sa fille embrasser une carrière d'artiste et elle le faisait alors entendre haut et fort.

En 1984, la chanson Maman a tort, devenue célèbre, était d'ailleurs, d'après l'autobiographie de la star, la réponse de la débutante à celle qui ne voulait pas entendre parler de sa vocation. Lorsque Mylène connaît la gloire avec ce tube qui raconte une histoire d'amour entre une jeune fille et son infirmière - un amour interdit par la mère de la jeune fille de la chanson -, il n'y a, bien évidemment, rien de directement autobiographique dans le texte...

Sauf que cette chanson reflète parfaitement le sentiment de Mylène par rapport à sa mère. Il faut dire que cette dernière voulait que sa fille fasse carrière dans l'enseignement. Nul doute qu'elle a été déçue d'apprendre son refus de passer son bac, l'année de ses 18 ans. Sans parler du fait que la jeune artiste quitte alors le toit familial pour s'installer seule à Paris. Inscrite au cours Florent, l'apprentie enchaîne les petits boulots, avec l'espoir de devenir, un jour, comédienne...

Pendant cinq ans, la rebelle a suivi sa route, sans écouter ses parents... Avec une force de caractère et une volonté extraordinaires qu'elle tenait sans doute de... sa mère !

Toujours selon les auteurs du livre, à l'adolescence, Mylène éprouvait des pulsions suicidaires. Un malaise qu'elle parvenait néanmoins à confier à sa mère. Une preuve, s'il en fallait, qu'entre elles l'amour existait bien, même s'il s'exprimait maladroitement.

Marguerite répliquait : « Ma fille, tu es comme la mauvaise herbe et la mauvaise herbe ne meurt jamais. »

Apaisé

Il y avait sûrement dans cette réponse une pointe d'humour. C'était peut être une façon de se protéger en ne prenant guère au sérieux les angoisses de son enfant. « Maman » a sans doute eu « tort » à l'époque... Aujourd'hui, il est bien révolu le temps où les deux femmes s'affrontaient tout en s'adorant !

Ce 12 septembre, au Stade de France, c'est un show digne des plus grandes productions hollywoodiennes que la reine Mylène Farmer veut offrir à ses fans. Et, peut être désormais, pourra-t-elle ouvrir encore davantage son cœur... enfin apaisé !

Dominique Préhu

À découvrir