France Dimanche > Actualités > Mylène Farmer : Son enfant caché !

Actualités

Mylène Farmer : Son enfant caché !

Publié le 12 mars 2019

Dans une récente interview, Mylène Farme vient de révéler qu’elle était secrètement une mamancomblée…

Elle donnera en juin prochain l’un de ces gigantesques shows à l’américaine dont elle a le secret… Pour huit dates, dans l’immense salle du Paris La Défense Arena, à Nanterre, la plus grande d’Europe, devant quelque 30 000 spectateurs chaque soir, la fée Mylène Farmer ensorcellera ses fidèles admirateurs !

La star aux cheveux de feu interprétera à l’occasion de ces concerts exceptionnels une vingtaine de chansons, « sans doute » toutes tirées de son dernier album, savamment intitulé Désobéissance, et aux côtés, « peut-être », de plusieurs invités pour quelques duos inoubliables que nous ne devrions pas tarder à découvrir ! Un mystère que ne se lasse pas d’entretenir la chanteuse qui annonce tout de même, pour nous mettre l’eau à la bouche, que, en plus des 1 800 manutentionnaires prévus pour dresser le décor et des 45 semi-remorques pour le transporter, son spectacle mobilisera plus de 150 personnes et nécessitera 70 mètres d’ouverture de scène, sans parler des 150 tonnes de matériel accroché au-dessus de cet extraordinaire plateau. 

De quoi commencer à mettre la foule en émoi plus de quatre mois avant son tour de chant ! 

Autre secret que la très discrète Mylène vient de dévoiler dans une interview donnée au magazine Gala : la chanteuse aurait un enfant caché ! Une nouvelle qui en étonnera plus d’un, à commencer par ses aficionados de la première heure qui l’adulent et l’admirent, et qui, depuis trente ans, croyaient pourtant tout savoir sur leur idole !


Sachez-le, celle qui s’entraîne actuellement trois fois par semaine – bientôt cinq ! – en vue de l’épuisant marathon que sera sa prochaine grande série de concerts aux portes de la capitale est bien une maman comblée. Une mère poule qui se consacre entièrement à sa progéniture et, comme elle l’a confié à nos confrères, a organisé toute son existence autour de son bébé. Ou plutôt de ses bébés… 

Eh oui ! Car quitte à vous surprendre un tantinet en vous apprenant que cette grande solitaire n’est pas si isolée que cela, tentons de vous étonner encore davantage en vous dévoilant que cette artiste au tempérament timide et peu disert a carrément charge d’âmes !

Évidemment, lorsque nous vous aurons révélé les noms des petits bouts de chou adorés de Mylène Farmer, vous aurez tôt fait de deviner que ces derniers ne sont autres que d’adorables… toutous ! Après Liloup, un berger suisse d’une blancheur immaculée que l’interprète d’Ainsi soit je… a reçu en cadeau il y a plusieurs années – « Une merveille, une princesse » –, est arrivé un magnifique et imposant malinois nommé Yellow… « Ce chien est aussi impressionnant qu’il a le cœur tendre, a-t‑elle en effet confié. Il me fait rire. C’est le Jean Gabin des cabots devant un objectif. »

Et comme la plus secrète des artistes françaises ne fait décidément rien comme tout le monde, la bête de scène a aménagé son temps pour que cette bête d’un autre genre, si chère à son cœur, jouisse d’un traitement très particulier : « Yellow est une garde partagée avec un ami vétérinaire qui m’a proposé l’expérience, a encore expliqué cette femme à l’esprit débordant de créativité. Toutes les deux semaines, il change de foyer. »

Grande amoureuse des animaux devant l’Éternel, Mylène a la chance d’avoir auprès d’elle ces deux fidèles compagnons qui, mieux que tout être humain, respectent son intimité : « Avec eux en tout cas, indique-t-elle, mes secrets sont bien gardés. » Et d’ajouter avec humour : « J’ai deux bodyguards à poils… et au poil ! »

Cette touche-à-tout – dans le domaine artistique ! – qui s’est essayée à la production lorsqu’elle vivait en Californie, notamment avec le rappeur Headmess, alias Henry Biggs, son professeur d’anglais, ne se sent véritablement apaisée que dans « le son enveloppant du silence dans la forêt d’Ermenonville », où elle promène ses chiens… Mais peut-être aussi quand cette artiste éprise de liberté retrouve Benoît Di Sabatino, son compagnon depuis 2002 !

Celle qui chantait autrefois « Je, je suis libertine » n’a finalement pas changé de credo… Interrogée par nos confrères sur ce que peut être selon elle le véritable érotisme, la chanteuse répond : « Les histoires de fesses, je le confesse… En amour, il faut tout oser. » En amour comme à la scène, il faut en effet tout oser… Une devise que Mylène, attendue avec impatience par son public depuis 2013, appliquera à n’en pas douter à son prochain tour de chant, à partir du 7 juin !

Clara MARGAUX

À découvrir